Mardi 16 décembre 2014 2 16 /12 /Déc /2014 23:40

 

Une terrible envie de conifères ajoutée à la rencontre d'un vendeur en jardinerie ultra compétent, passionné et passionnant ont fait que, cet automne, le jardin s'est enrichi quelques petits sujets.  

Un pinus mugo 'Laarheide' dont les aiguilles virent au jaune d'or en hiver

pinus mugo Laarheide 15 dec 14

 

Un pinus strobus 'Minima' au feuillage vert clair, doux comme du velours

pinus strobus Minima 3 dec 14

 

Un cryptomeria japonica 'Yokohama' à la silhouette quelque peu échevelée 

cryptomeria-japonica-Yokohama-15-dec-14.JPG

 

Un cryptomeria japonais 'Globosa Nana' aux branches très particulières

cryptomeria-japonica-Globosa-Nana-15-dec-14.JPG

 

Un chamaecyparis pisifera 'Sungold' à l'allure de coussin

chamaecyparis-pisifera-Sungold-3-dec-14.JPG

 

Un chamaecyparis obtusa 'Aurea' au port torturé

chamaecyparis-obtusa-Aurea-16-dec-14.JPG

 

Un chamaecyparis lawsoniana 'Forsteckensis' ultra dense et rond comme un ballon

chamaecyparis-lawsoniana-Forsteckensis-15-dec-14.JPG

 

Un picea abies 'Roth' piquant comme un hérisson

picea-abies-Roth-16-dec-14.JPG

 

Un thuya occidentalis 'Golden Tuffet' doré à la belle saison et orangé en hiver

thuya-occidentalis--Golden-Tuffet-12-dec-14.JPG

 

Un tsuga canadensis 'Jeddeloh' au port souple et retombant

tsuga-canadensis-Jeddeloh-15-dec-14.JPG

 

Tous ont une vitesse de croissance donnée pour lente et devraient rester de petite taille.

De quoi, je l'espère, composer quelques petites scénettes hivernales pleines de charme pour quelques années.

scene1-16-dec-14.jpg

 

scene2-15-dec-14.jpg

 

scene3-15-dec-14.jpg

 

scene4-15-dec-14.jpg

 

scene5-16-dec-14.jpg

Par Blandine - Publié dans : Au bonheur des plantes
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Jeudi 4 décembre 2014 4 04 /12 /Déc /2014 10:34

 

Incroyable, nous voici début décembre et le jardin garde encore des traces bien agréables d'un automne où le froid a brillé par son absence.

Les feuillages de certains berberis s'accrochent encore aux branches ...

berberis-thunbergii-Orange-Rocket-3-dec-14.jpg

 

... quelques fleurs de chrysanthèmes ont résisté vaillamment aux deux petites gelées ...

chrysanthemum-3-dec-14.jpg

 

... le geranium 'Rozanne' n'en finit plus d'ouvrir de nouvelles corolles bleues.

geranium-Rozanne-3-dec-14.jpg

 

En revanche, rien à redire au sujet des miscanthus, l'automne est leur saison.

L'énorme 'Silberfeder' est au sommet de sa gloire et monopolise le regard.

miscanthus-sinensis-Silberfeder-3-dec-14.jpg

 

Le gracile et léger 'Kleine Fontaine' capte merveilleusement bien les rayons du soleil couchant et s'embrase durant de longues minutes.

miscanthus-sinensis-Kleine-Fontane-6-nov-14.jpg

 

Et cette année, grâce à une saison qui s'est longuement prolongée, quatre variétés ont voulu elles aussi montrer de quoi elles pouvaient être capables.

Le premier fut 'Variegatus' qui dès fin octobre s'est mis à déployer une longue chevelure auburn toute en zigzag.

miscanthus-sinensis-Variegatus-24-oct-14.jpg

 

Ne voulant pas être en reste, 'Zebrinus' lui a rapidement emboîté le pas et dresse fièrement de longs épillets brun clair.

miscanthus-sinensis-Zebrinus-24-oct-14.jpg

 

'Gracillimus' en revanche a pris son temps pour faire jaillir une jolie floraison pourpre aux reflets soyeux.

miscanthus-sinensis-Gracillimus-19-nov-14.jpg

Quant à 'Morning Light', plus frileux, c'est presque à regret que ses épillets rouge foncé, enchâssés dans la verdure', montrent le bout de leur nez.

miscanthus-sinensis-Morning-Light-19-nov-14.jpg

 

Non, décidément, 2014 ne fut pas une année ordinaire au jardin.


 

Par Blandine - Publié dans : Au bonheur des plantes
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Mardi 25 novembre 2014 2 25 /11 /Nov /2014 08:18

 

Il est des achats par dépit que l'on est loin de regretter. C'est un peu comme si pour nous remercier de l'avoir choisie, la plante se mettait en quatre pour se montrer sous ses plus beaux atours pour nous faire plaisir.

 

C'est ainsi que ce printemps un vilain pot d'azalea s'en est venu rejoindre le jardin. Déçue par la lourdeur et la floraison capricieuse des rhododendrons plantés à mes débuts de jardinière, je cherchais quelques azalées pour les remplacer avantageusement.

 

Trois plantes en rayon, aussi peu à leur avantage l'une que l'autre. Allez savoir pourquoi j'ai choisi le pot fendu avec une étiquette décolorée et quasiment illisible. Il est parfois des raisons que la raison ignore !

 

Fin mai, première jolie surprise. Des fleurs aux longs et fins pétales blancs. D'un blanc immaculé. Voilà qui faisait bigrement mon affaire !  

azalea-viscosa-Knaphill-25-mai-14.jpg

   

Puis par un bel après-midi, besognant au pied de ma nouvelle pensionnaire, mes narines ont frémi en percevant un enivrant parfum de fleur blanche. Deuxième belle suprise !

azalea-viscosa-Knaphill-27-mai-14.jpg

 

Déjà enchantée par mon acquisition, je n'imaginais pas une seule seconde que la belle allait m'offrir, en guise de troisième surprise, un somptueux cadeau automnal. 

Alors qu'autour d'elle, le jardin commençait à s'essoufler, son feuillage s'est graduellement enflammé .

               azalea-viscosa-Knaphill-6-oct-14.jpg        azalea-viscosa-Knaphill-13-oct-14.jpg

                6 octobre                                                                            13 octobre

 

Incendiaire sous la caresse du soleil ...

azalea-viscosa-Knaphill-30-oct-14.jpg

 

... c'est encore lorsque celui-ci se fait discret que la plante rougeoie le plus intensément.

azalea-viscosa-Knaphill-31-oct-14.jpg

 

Pendant plus d'un mois, l'arbuste a capté mon regard, ne faiblissant jamais en intensité mais s'effeuillant insensiblement jusqu'au déshabillage complet ce 25 novembre.

azalea-viscosa-Knaphill-6-nov-14.jpg

6 novembre

 

Et ma belle azalea viscosa 'Knaphill' m'offrira peut-être une quatrième bonne surprise si les deux boutures tentées cet automne me font la joie d'être toujours vivantes au printemps 2015.

 


Par Blandine - Publié dans : Coups de coeur
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 09:21

 

Depuis trois jours, je coupe, je taille, je rase pour préparer le jardin au repos hivernal. Vivace après vivace, les massifs perdent du volume et de la hauteur. Un travail, long, répétitif et peu passionnant ... sauf lorsque, coincée entre deux phlox mastodontes, l'oeil rencontre une touffe rouge foncé totalement inhabituelle.

aster-mauve-coeur-proeminent-17-nov-14.jpg

 

aster-mauve-coeur-proeminent2-17-nov-14.jpg

Les neurones en ébullition, je me rappelle avoir transplanté il y a peu à cet endroit un semis d'aster aux fleurs pour le moins étonnantes. La floraison m'avait paru assez courte et pour tout dire, j'avais même failli lui faire prendre la direction du compost.

Mais l'attrait de la non-conformité m'en avait empêchée. Avec précaution, je l'avais extirpé de la vivace dans laquelle il était né et lui avais donné une place qu'il allait devoir mériter dès l'année prochaine.

aster-mauve-coeur-proeminent-30-sept-14.jpg

Je ne sais si cet aster pas banal tiendra ces promesses l'année prochaine mais il est certain que je vais le surveiller de près car il me plaît de plus en plus.


Par Blandine - Publié dans : Le-jardin-de-berthille
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Mercredi 12 novembre 2014 3 12 /11 /Nov /2014 09:37

 

Depuis plusieurs années, je broie tout ce qui peut l'être et répand avec jubilation cette manne bienfaisante sur le jardin.  Que du positif : une terre assouplie, aérée et enrichie ; une couverture protectrice ; un désherbage amoindri ; des plantes en excellente santé ...

 

Oui mais ... cet automne de drôles d'oeufs surgissent de toute part dans les massifs abondamment recouverts de broyat.

anthurus-archeri1-12-nov-14.jpg  anthurus-archeri3-12-nov-14.jpg

 

anthurus-archeri5-12-nov-14.jpg

 

anthurus-archeri4-12-nov-14.jpg  anthurus-archer2-12-nov-14.jpg


Oh, je les (re)connais bien ! Ce sont ceux de l'anthurus archeri, la belle étoile de mer qui réjouit en ce moment les sous-bois de la région.

anthurus-archeri6-12-nov-14.jpg

 

Sa bonne tête et ses jolies couleurs sont loin de rimer avec effluves agréables. Il suffit d'une seule étoile pour empester à la ronde la vieille charogne en décomposition . 


Alors, lorsque j'ai découvert fin octobre cette belle "ponte", mes narines en ont frémi d'horreur par avance.

anthurus archeri 24 oct 14

 

Je peux vous assurer que je suis loin d'être déçue.  Une horreur olfactive ! Cet endroit du jardin est pestilentiel. Je vais me dépêcher d'arracher tout ce petit monde, histoire de ne pas être envahie par une armée de boules puantes à l'automne prochain ... si ce n'est déjà pas trop tard.

anthurus-archeri7-12-nov-14.jpg

 

Mais alors, me direz-vous, pourquoi ne pas avoir arraché immédiatement toutes ces étoiles en devenir ?

Tout simplement pour le plaisir d'une photo souvenir.


Par Blandine - Publié dans : Le-jardin-de-berthille
Ecrire un commentaire - Voir les 19 commentaires

Archives

Derniers Commentaires

 

Jardin sur Cotemaison.fr
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés