Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 08:44

 

Cet hiver, le gros miscanthus 'Silberfeder' a été vilainement malmené. Le vent puis la neige l'ont fait ployer puis se coucher à terre. Lui qui habituellement toisait et animait le jardin du haut de son double mètre durant les mois d'hiver se retrouve désormais aplati au sol.

De quoi perdre toute superbe ... et principal intérêt.

Chambre d'hôte

Je lui avais donc déjà réglé son sort en pensée et projetais de lui faire sa petite coupe annuelle dès la fonte de la neige.

Mais un matin, attendrissement. Sous la grosse masse enneigée se nichait une douillette cachette qui, au vu des empreintes à proximité, avait abrité le sommeil d'un visiteur à poils du jardin.

Chambre d'hôte

Je vais donc patienter et attendre la fin des grosses gelées pour m'atteler à la tâche.

Partager cet article

Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 17:10

 

Alors que la campagne est encore légèrement saupoudrée de blanc, les mangeoires font l'objet d'un ballet incessant d'oiseaux. Les graines de tournesol disparaissent à vue d'oeil, les boules de graisse fondent comme neige au soleil et les pains de margarine se volatilisent rapidement. Très rapidement même alors que jusqu'à présent les étourneaux voraces n'ont pas encore montré le bout de leur bec.


Et bizarrement, il n'y a pas que des traces de bec dans la margarine. On y trouve aussi des coups de langue.

Quel animal en manque de calories peut bien s'attabler au restaurant des oiseaux durant la nuit ?

 

Réponse en image de la coupable prise sur le vif

Frimousse-mangeoire-6-janv-15.jpgC'est donc Frimousse, la nouvelle minette de la maison, pourtant bien nourrie, qui s'octroie de généreux suppléments lipidiques. 


J'aurais dû m'en douter car à l'automne, à l'heure où les mangeoires étaient encore vides, la demoiselle faisait déjà la tournée des popotes.

Frisousse-mangeoire1-15-oct-14.jpg

Frimousse-mangeoire-15-oct-14.jpg

Je sens qu'on n'a pas fini d'être en désaccord toutes les deux !


Partager cet article

Published by Blandine - dans Frimousse
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 15:45

 

Il en est un au jardin qui a bien failli ne pas voir la nouvelle année.

rosa-Vent-d-Ete-3-juil-14.JPG

Mon irritation fut grande le 31 au matin en découvrant que les sangliers avaient trouvé le chemin vers les pommes laissées en pâture hivernale pour merles et grives. Poussés par la faim, ces satanés cochons n'ont pas mis longtemps à découvrir que j'avais arraché un berberis infranchissable et ils se sont engouffrés en file indienne dans cette brèche.

sangliers1-31-dec-14.jpg

Par chance ... et me doutant un peu ce qui me pendait au nez, j'avais protégé, certes inesthétiquement, mais efficacement les toutes jeunes plantations.

scene4 15 dec 14

Mais sur leur trajet, il y avait le petit, tout petit rosier 'Vent d'Eté'. Devant, derrière, à droite, à gauche, des traces profondément enfoncées de sabots. Au milieu,  UNE branche restante.

Je vais devoir le bichonner cette année pour qu'il retrouve un peu de prestance.

rosier-Vent-d-Ete-6-janv-15.jpg

D'autres en revanche n'ont pas eu cette chance. Plié à angle droit, l'hellébore argutifolius qui avait jusqu'alors vaillamment mais difficilement résisté à tous les hivers aura peu de chance de voir son unique tige florale s'épanouir

helleborus-argutifolius-12-janv-15.jpg

Plus aucune trace aérienne du petit lonicera syringantha à la floraison rose réputée si parfumée et qu'une amie m'avait donné à l'automne. A sa place, de profondes empreintes laissées dans un sol détrempé. 

sangliers2-31-dec-14.jpg

D'autres en revanche ont profité de ce labourage précoce pour sortir de leur sommeil et s'entrouvrir quelques jours plus tard sous la caresse tiède du soleil. 

          crocus-sieberi-Tricolor-13-janv-15.jpg  crocus-sieberi-Tricolor-14--janv-15.jpg

 

Les piquets et les fils électriques ont donc refait leur apparition, tristes mais nécessaires guirlandes anti intrusion.

 


Partager cet article

Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 10:10

 

Deux jours de gel et d'humidité ont permis au givre de déposer une multitude de petits diamants aux endroits les plus froids du jardin.

Le nez au sol, la plongée dans ce monde de délicatesse s'avère fascinante.

givre3-6-janv-15.jpg

 

givre7-6-janv-15.jpg

 

givre6-6-janv-15.jpg

 

givre10-6-janv-15.jpg

 

givre2-6-janv-15.jpg

 

givre4-6-janv-15.jpg

 

givre11-6-janv-15.jpg

 

Et lorsqu'on agrandit un détail, on s'aperçoit que cette belle parure est un empilement savant, mais bien fragile, de minuscules tubes de glace.

givre-6-janv-15.jpg

 

Partager cet article

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 00:03

 

... sur un paysage enneigé, digne d'une carte de voeux.

A tous et à toutes, je souhaite une belle Saint Sylvestre et un passage vers une nouvelle année, pleine de jolies promesses.

Merci pour vos nombreuses visites et tous vos gentils petits mots et commentaires.

voeux-30-dec-14.jpg

 

Partager cet article

28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 22:26

 

Les premiers flocons ont commencé à tomber en fin de journée. Ils ont rapidement recouvert le jardin offrant aux yeux le bonheur d'un paysage blanchi et aux vacancières le plaisir d'un bonhomme de neige nocturne et de quelques descentes de luge.

scene1-27-dec-14.jpg

 

Au matin, la couche s'était bien épaissie, gommant les traces de pas et de luge de la veille. 

scene1-28-dec-14.jpg

 

Ce soir, le thermomètre affiche -11° ; les douze centimètres de ouate blanche ne seront pas de trop pour offrir une protection aux dernières arrivées au jardin.

 

Partager cet article

16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 23:40

 

Une terrible envie de conifères ajoutée à la rencontre d'un vendeur en jardinerie ultra compétent, passionné et passionnant ont fait que, cet automne, le jardin s'est enrichi quelques petits sujets.  

Un pinus mugo 'Laarheide' dont les aiguilles virent au jaune d'or en hiver

pinus mugo Laarheide 15 dec 14

 

Un pinus strobus 'Minima' au feuillage vert clair, doux comme du velours

pinus strobus Minima 3 dec 14

 

Un cryptomeria japonica 'Yokohama' à la silhouette quelque peu échevelée 

cryptomeria-japonica-Yokohama-15-dec-14.JPG

 

Un cryptomeria japonais 'Globosa Nana' aux branches très particulières

cryptomeria-japonica-Globosa-Nana-15-dec-14.JPG

 

Un chamaecyparis pisifera 'Sungold' à l'allure de coussin

chamaecyparis-pisifera-Sungold-3-dec-14.JPG

 

Un chamaecyparis obtusa 'Aurea' au port torturé

chamaecyparis-obtusa-Aurea-16-dec-14.JPG

 

Un chamaecyparis lawsoniana 'Forsteckensis' ultra dense et rond comme un ballon

chamaecyparis-lawsoniana-Forsteckensis-15-dec-14.JPG

 

Un picea abies 'Roth' piquant comme un hérisson

picea-abies-Roth-16-dec-14.JPG

 

Un thuya occidentalis 'Golden Tuffet' doré à la belle saison et orangé en hiver

thuya-occidentalis--Golden-Tuffet-12-dec-14.JPG

 

Un tsuga canadensis 'Jeddeloh' au port souple et retombant

tsuga-canadensis-Jeddeloh-15-dec-14.JPG

 

Tous ont une vitesse de croissance donnée pour lente et devraient rester de petite taille.

De quoi, je l'espère, composer quelques petites scénettes hivernales pleines de charme pour quelques années.

scene1-16-dec-14.jpg

 

scene2-15-dec-14.jpg

 

scene3-15-dec-14.jpg

 

scene4-15-dec-14.jpg

 

scene5-16-dec-14.jpg

Partager cet article

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 10:34

 

Incroyable, nous voici début décembre et le jardin garde encore des traces bien agréables d'un automne où le froid a brillé par son absence.

Les feuillages de certains berberis s'accrochent encore aux branches ...

berberis-thunbergii-Orange-Rocket-3-dec-14.jpg

 

... quelques fleurs de chrysanthèmes ont résisté vaillamment aux deux petites gelées ...

chrysanthemum-3-dec-14.jpg

 

... le geranium 'Rozanne' n'en finit plus d'ouvrir de nouvelles corolles bleues.

geranium-Rozanne-3-dec-14.jpg

 

En revanche, rien à redire au sujet des miscanthus, l'automne est leur saison.

L'énorme 'Silberfeder' est au sommet de sa gloire et monopolise le regard.

miscanthus-sinensis-Silberfeder-3-dec-14.jpg

 

Le gracile et léger 'Kleine Fontaine' capte merveilleusement bien les rayons du soleil couchant et s'embrase durant de longues minutes.

miscanthus-sinensis-Kleine-Fontane-6-nov-14.jpg

 

Et cette année, grâce à une saison qui s'est longuement prolongée, quatre variétés ont voulu elles aussi montrer de quoi elles pouvaient être capables.

Le premier fut 'Variegatus' qui dès fin octobre s'est mis à déployer une longue chevelure auburn toute en zigzag.

miscanthus-sinensis-Variegatus-24-oct-14.jpg

 

Ne voulant pas être en reste, 'Zebrinus' lui a rapidement emboîté le pas et dresse fièrement de longs épillets brun clair.

miscanthus-sinensis-Zebrinus-24-oct-14.jpg

 

'Gracillimus' en revanche a pris son temps pour faire jaillir une jolie floraison pourpre aux reflets soyeux.

miscanthus-sinensis-Gracillimus-19-nov-14.jpg

Quant à 'Morning Light', plus frileux, c'est presque à regret que ses épillets rouge foncé, enchâssés dans la verdure', montrent le bout de leur nez.

miscanthus-sinensis-Morning-Light-19-nov-14.jpg

 

Non, décidément, 2014 ne fut pas une année ordinaire au jardin.


 

Partager cet article

25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 08:18

 

Il est des achats par dépit que l'on est loin de regretter. C'est un peu comme si pour nous remercier de l'avoir choisie, la plante se mettait en quatre pour se montrer sous ses plus beaux atours pour nous faire plaisir.

 

C'est ainsi que ce printemps un vilain pot d'azalea s'en est venu rejoindre le jardin. Déçue par la lourdeur et la floraison capricieuse des rhododendrons plantés à mes débuts de jardinière, je cherchais quelques azalées pour les remplacer avantageusement.

 

Trois plantes en rayon, aussi peu à leur avantage l'une que l'autre. Allez savoir pourquoi j'ai choisi le pot fendu avec une étiquette décolorée et quasiment illisible. Il est parfois des raisons que la raison ignore !

 

Fin mai, première jolie surprise. Des fleurs aux longs et fins pétales blancs. D'un blanc immaculé. Voilà qui faisait bigrement mon affaire !  

azalea-viscosa-Knaphill-25-mai-14.jpg

   

Puis par un bel après-midi, besognant au pied de ma nouvelle pensionnaire, mes narines ont frémi en percevant un enivrant parfum de fleur blanche. Deuxième belle suprise !

azalea-viscosa-Knaphill-27-mai-14.jpg

 

Déjà enchantée par mon acquisition, je n'imaginais pas une seule seconde que la belle allait m'offrir, en guise de troisième surprise, un somptueux cadeau automnal. 

Alors qu'autour d'elle, le jardin commençait à s'essoufler, son feuillage s'est graduellement enflammé .

               azalea-viscosa-Knaphill-6-oct-14.jpg        azalea-viscosa-Knaphill-13-oct-14.jpg

                6 octobre                                                                            13 octobre

 

Incendiaire sous la caresse du soleil ...

azalea-viscosa-Knaphill-30-oct-14.jpg

 

... c'est encore lorsque celui-ci se fait discret que la plante rougeoie le plus intensément.

azalea-viscosa-Knaphill-31-oct-14.jpg

 

Pendant plus d'un mois, l'arbuste a capté mon regard, ne faiblissant jamais en intensité mais s'effeuillant insensiblement jusqu'au déshabillage complet ce 25 novembre.

azalea-viscosa-Knaphill-6-nov-14.jpg

6 novembre

 

Et ma belle azalea viscosa 'Knaphill' m'offrira peut-être une quatrième bonne surprise si les deux boutures tentées cet automne me font la joie d'être toujours vivantes au printemps 2015.

 


Partager cet article

Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 09:21

 

Depuis trois jours, je coupe, je taille, je rase pour préparer le jardin au repos hivernal. Vivace après vivace, les massifs perdent du volume et de la hauteur. Un travail, long, répétitif et peu passionnant ... sauf lorsque, coincée entre deux phlox mastodontes, l'oeil rencontre une touffe rouge foncé totalement inhabituelle.

aster-mauve-coeur-proeminent-17-nov-14.jpg

 

aster-mauve-coeur-proeminent2-17-nov-14.jpg

Les neurones en ébullition, je me rappelle avoir transplanté il y a peu à cet endroit un semis d'aster aux fleurs pour le moins étonnantes. La floraison m'avait paru assez courte et pour tout dire, j'avais même failli lui faire prendre la direction du compost.

Mais l'attrait de la non-conformité m'en avait empêchée. Avec précaution, je l'avais extirpé de la vivace dans laquelle il était né et lui avais donné une place qu'il allait devoir mériter dès l'année prochaine.

aster-mauve-coeur-proeminent-30-sept-14.jpg

Je ne sais si cet aster pas banal tiendra ces promesses l'année prochaine mais il est certain que je vais le surveiller de près car il me plaît de plus en plus.


Partager cet article

Rechercher