Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 22:32

 

Bien difficile de tenir le devant de la scène lorsqu'on se retrouve coincé entre un kolkwitzia, un viburnum 'Onondaga' et un plicatum, tous trois à l'apogée de leur floraison. Et pourtant, impossible de ne pas remarquer ce petit lilas complètement perdu au milieu de la végétation tant il traîne dans l'air ses puissantes effluves.

 

Il y a deux ans, bien avant mes  yeux, mon nez avait découvert ce syringa meyeri 'Palibin' dans les Jardins de l'Abbaye d'Autrey. Une révélation olfactive ! Sitôt senti, sitôt acheté.

Au printemps dernier, à mon grand regret, un gel tardif avait brûlé la totalité de ses promesses de fleurs et ruiné tous mes espoirs d'après-midis odorants. Mais cette année, mon parfumeur s'est bien rattrapé. Une floraison abondante le fait embaumer à plusieurs mètres à la ronde dès que le soleil chauffe ses panicules. Désherber dans ses parages devient alors une vraie gourmandise.

 

Pas très haut (1.50 m), pas très large (1.20 m), il n'occupera à terme que la place dévolue aux vivaces les plus imposantes du jardin. Il faut dire que passée la floraison, il n'offre aucun intérêt particulier. Un feuillage vert tout ce qu'il y a de plus banal, des couleurs automnales inexistantes. Pire, chaque automne, il a même le vilain goût de se dessécher précocément me faisant craindre une mort prématurée.

Alors, cette année une clématite sera plantée à son pied. Elle colorera le feuillage, offrira une floraison estivale à cet arbuste printanier et camouflera les vilaines feuilles brunes de la  fin de saison.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Je ne savais pas qu'il existait des lilas fleurissants en juin, merci pour les infos ! Cette varièté est vraiment jolie, petites fleurs délicats offrant deux tons de rose et cerise sur le gâteau : une petite taille. Tout pour plaire.
Répondre
B
Tout au début de mois de juin jacqueline, et dans mon jardin au pied des Vosges ... ceci explique peut-être cela.
M
Je suis comme toi, très attirée par les parfums et les petits lilas me tentent toujours, actuellement plus de place pour eux , le jardin est plein à craquer, alors je réfléchis à une solution...<br /> Bises et bon dimanche<br /> MC
Répondre
B
Quelle prise de tête lorsque la place se fait rare et que des nouvelles envies se font indispensables !
P
J'en ai un du même genre. Il est joli mais je n'aime pas du tout son parfum.<br /> Bon dimanche.
Répondre
B
Oooh, comme c'est dommage :-((. Mais c'est vrai que les parfums peuvent susciter de grandes discussions.
C
Je confirme le parfum de ce lilas palibin et même la réaction de la jardinière aux effluves dans le jardin. Par contre je ne connais pas ta clématite, je vais voir sur le net; Bises
Répondre
B
Hihihi. Dans mes rêves de jardin idéal, il y aurait toujours un ou deux parfums qui flotteraient dans l'air. Je m'y attèle :-)
M
Ce petit lilas" Palibin" est vraiment craquant et sa petite taille un atout non négligeable. L'idée du petite clématite m'inspire également pour un syringa pinnatifolia planté au printemps et sans intérêt ensuite, si ce n'est son beau feuillage.En espérant qu'il ne fasse pas comme le tien , se déssécher.
Répondre
B
On devrait se servir davantage des clématites pour donner un attrait supplémentaire aux arbustes. Je vais commencer à me pencher sur la question.
S
Peut-être une Clématite herbacée qui pourra s'appuyer sur sa ramure?<br /> je suis également très sensible aux parfums dans le jardin et la nature en général
Répondre
B
Bonjour Simone R et bienvenue !<br /> J'ai une petite 'Justa' qui attend son pot. Elle pourrait convenir, non ?
E
Ola ma Blandine, petite la clématite alors, hein ! Car, comme tu le fais remarquer, petit 'Palibin'.
Répondre
B
Ouiii Emmanuelle, petite elle sera. Que penses-tu de 'Justa' que j'avais achetée en super promo et qui attend sagement dans son pot ? Ca devrait l'faire au niveau taille, non ?
F
C'est vrai que le problème du lila en général, c'est que cela ne dure pas assez longtemps !
Répondre
B
C'est peut-être aussi ce qui fait qu'on l'attend avec tant d'impatience chaque printemps.