Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 12:26

 

Il y a les clochettes blanches des perce-neiges. Mais il y a aussi celles tout autant merveilleuses des nivéoles. Moins courantes dans les jardins, il arrive que d'aucuns les confondent. Même forme de feuilles, petites marques vertes en bout de tépales, une floraison qui prend tout juste le relai des perce-neige. Et puis il faut reconnaitre qu'en boutons, la belle cultive une certaine forme de mimétisme.

En revanche, une fois épanouies les clochettes ne trompent plus leur monde. Leurs six tépales de même taille forment une clochette bien  rebondie.

 

J'ai tenté leur culture plusieurs fois. Echec cuisant à chaque fois. Avec aplomb, j'accusais le manque de fraicheur des bulbes pour justifier ces déconvenues successives. Puis, comme pour les perce-neige, j'ai cru détenir la clé du succès en plantant une touffe en vert, gentiment offerte par une jardinière. L'échec fut à la hauteur de mes espérances.

 

La révélation s'est imposée le jour où j'ai admiré une marée de blanches corolles dans un  fond de fossé mouillé, voire détrempé. C'était donc ça ! L'endroit que je leur réservais au jardin était loin d'être aussi humide.

 

Mais point de fossé humide au jardin. La seule petite niche s'approchant le plus de ce biotope se trouve au  niveau du trop plein du bassin. Au printemps 2014, j'ai donc planté 5-6 bulbes en vert. L'année suivante, non seulement ils étaient toujours là mais ils m'ont remerciée de quelques fleurs. Et ce printemps, victoire, plus d'une vingtaine de clochettes sont en train de s'ouvrir, de quoi me réjouir les yeux et prolonger d'une bonne quinzaine de jours la saison des blanches clochettes. Je pense avoir enfin trouvé l'emplacement que ces belles apprécient.

Alors, c'est qui l'chef ? Pas forcément la jardinière, foi de nivéoles !

 

Mais oserais-je quand même avouer que je suis retombée dans mes travers et ai risqué ce printemps UN bulbe au pied de mon bel ophiopogon noir. Il fallait absolument que j'essaie de  prolonger l'envoûtant mariage du noir et du blanc.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Marie-Claude 27/04/2016 07:07

Je lis les commentaires et je vois que tu te donnes 3 voire 4 essais, ce qui me donne de l'espoir pour une certaine Lavande papillon que j'aime tant et qui m'a encore lâchée cet hiver ...
Crois-tu qu'il soit raisonnable de m'obstiner pour cette belle ???
Idem pour un Trollius...
Bises
MC

Blandine 02/05/2016 09:40

Oui, c'est mon credo : trois essais pour une belle chichiteuse mais que j'ai vraiment envie de voir au jardin , quatre pour une belle qui m'est "indispensable" ;-). Après, je lâche l'affaire ... sauf si on m'en propose un éclat :-)
La lavande stoechas est une méditerranéenne qui n'aime pas le froid et sans doute encore moins l'humidité. Dans son habitat naturel, elle pousse sur ... presque rien , coincée parfois entre des rochers, dans un substrat qui ressemble plus à de la caillasse qu'à un humus forestier. Fais un dernier essai dans un mélange très très drainant et en la conservant abritée de l'humidité hivernale. C'est une très jolie lavande et qui sent très bon.

armelle 07/04/2016 00:57

J'ai planté mes premiers galanthus et leucojum. Après avoir vu une vidéo sur FB, j'ai littéralement craqué pour ces belles fleurs blanches. Très jolie association avec le feuillage d'ophipigon.
Bises.

Blandine 02/05/2016 09:06

Et l'avantage c'est que tous ces bulbes permettent de cultiver deux plantes sur le même emplacement ;-)

potageretpoulailler 05/04/2016 22:54

Superbe plante et superbes photos . Ce serait un reve davoir de si jolies fleurs chez moi ! Felicitation pour le blog

Blandine 02/05/2016 09:05

Bienvenue potageretpoulailler !
Merci beaucoup.
Ici il y a déjà le potager, le poulailler a failli voir le jour ce printemps. Ce n'est que partie remise.

PHILIPPE D 05/04/2016 06:47

Ce sont bien ces fleurs que je connais sous le nom de "leucojum"? Si c'est ça, j'en ai au jardin. J'ai ramené ça des jardins du Kent. Ils sont en floraison en ce moment.
Bonne journée.

Blandine 05/04/2016 13:46

En ce moment, elles commencent à se courber davantage vers le sol, signe que leur floraison touche doucement à sa fin. Je croise les doigts pour qu'elles m'offrent de jolis et nombreux petits semis.

Cotecloture 04/04/2016 11:53

Superbe cette petite fleur !

Blandine 05/04/2016 13:48

;-)

maryse h 22/03/2016 18:20

Comme quoi il faut tester plusieurs endroits de son jardin avant de trouver l'emplacement idéal.J'ai les nivéoles "Gravetye Giant " qui n'ont pas l'air compliquées malgré notre terre drainante .Elles sont à l'ombre et la touffe s'élargit au fil des ans..Belle idée de les mêler avec les ophiopogons noirs.J'ai la même association avec les petits crocus blancs et du lamier "White Nancy" qui prend le relais. J'espère que ton Bayard ne les aime pas et qu'il va cesser de prendre ton jardin pour un garde manger!!!!

Blandine 05/04/2016 13:42

Avant de tester, il est bon de se renseigner ... et de suivre un minimum ce qu'on lit. Enfin, j'dis ça, j'dis rien. J'aurais évité certains échecs.
Noir et blanc, j'aime !
Pas de traces de papattes bayardesques en ce moment. Mais il reviendra, je ne me fais aucune illusion. Et si c'est encore pour notre voisin, l'occasion de m'offrir de jolis clichés, je veux bien sacrifier quelque verdure.

François 21/03/2016 17:25

Bon, je déduis de tes expériences que mes Leucojum vernum et les différentes variétés plus ou moins jaunes ne poussent pas dans un terrain suffisamment frais. Ils reviennent pourtant bien chaque année, mais j'ai le droit à des feuilles uniquement. Un seul, le jaune à deux fleurs par hampe est revenu ce printemps. Il fleurit actuellement à 5 cm au-dessus du sol...
J'ai reçu de nouveaux bulbes en cadeau avec de jolies perce-neige de Lituanie. Ils sont plantés dans le jardin de la rivière... ils devraient mieux se plaire.
Merci pour le tuyau.
Bises

Blandine 05/04/2016 12:32

François, j'ai hâte de découvrir ton jardin de la rivière. Tu vas en faire un petit paradis.
Que des feuilles (et de moins en moins) ici aussi pour les bulbes de leucojum plantés en terrain trop sec. Nos expériences concordent ;-)

zephirine 21/03/2016 08:37

Bravo ma Belette! Te laisse pas faire! Je suis fière de toi!;o))
Juste une 'tite question... ce sont lesquelles, tes nivéoles? J'ai l'impression que ce sont les "petites", alias Leucojum vernum. C'est vrai qu'elles sont un peu capricieuses. Si ce sont bien elles, il te reste à faire la même chose avec les plus jolies (à mon humble avis), les "grandes", Leucojum aestivum 'Gravetye Giant'. Tu les connais? Déjà, je les trouve bien plus adaptables que les petites. J'en ai mis un peu partout au jardin, au soleil, à mi-ombre et même un peu plus que "mi", et elles sont fidèles depuis des années. Je les adore. Certes, ma terre est humide, mais je les trouve moins exigeantes que leurs cousines.
Si je te pose la question, c'est que les petites sont déjà fanées, chez moi, et les grandes commencent à pointer leurs belles clochettes. Elles durent très longtemps, en plus, car elles sont multiflores et ouvrent les clochettes au fur et à mesure., un peu comme le muguet, mais avec un mois d'avance. Perchées à un bon 40 cm de haut chez moi, peut-être plus dans une terre plus légère.
Ne te laisse pas avoir, par contre par les petites dernières, Leucojum automnalis, alias Acis automnalis: tiges façon fil-à-boutons, clochette unique d'un demi-cm de hauteur..on ne les voit quasiment pas, quand elles fleurissent.Mais les Gravetye Giant, si, on les voit très très bien, et elles sont d'une grâce incomparable! Bises d'encouragement!

Blandine 05/04/2016 12:29

T'as raison ma Zeph, faut pas tout le temps suivre les voies droites et toutes tracées, on en serait encore à l'âge de pierre sinon.
'Graveteye Giant', j'attends de les rencontrer. Par deux fois, elles m'ont échappé, les chipies.
Quant à l'autre chichiteuse d'été, je l'ai testée aussi (et pas qu'une fois non plus) jusqu'à ce que tu me conseilles d'arrêter de m'évertuer à vouloir cultiver une ingrate.
Mes petites vernum sont encore en fleurs. Quelle différence de climat entre nos deux jardins.

Marie-Claude 21/03/2016 06:26

C'est pour cela qu'il faut observer la nature, elle nous donne les solutions à nos problèmes, à nos échecs....même si on veut quand même être le chef ou la cheftaine !!! ;-))
Chez nous elle se plairait sans problème car l'humidité ne manque pas...
Bisous
MC

Blandine 05/04/2016 12:22

Suivre les enseignements de la nature est la sagesse ... mais de la folie naissent parfois de bonnes surprises.

Sylvaine 20/03/2016 21:07

Comme je n'ai aucun coin qui pourrait ressembler à un fossé humide, je n'en 'ai jamais cultiver bien que ces bulbes aient une très jolie floraison.
Bonne soirée

Blandine 05/04/2016 12:20

Et près de ton bassin ? Il déborde bien de temps en temps, non ?

lulu 20/03/2016 14:46

Merci pour la découverte. Je ne connaissais pas du tout cette petite fleur.

Blandine 05/04/2016 12:19

Elle prend la suite des perce-neige avec autant de grâce qu'eux. Dommage qu'elles soient si méconnues.

Christine des Glaces 19/03/2016 22:25

Comme quoi il ne faut jamais désespérer! Ca prouve aussi qu'à partir du moment ou on leur offre les bonnes conditions, les plantes, nous le rendent bien.Biz et à tout bientôt.

Blandine 05/04/2016 12:18

Tout à fait, mais la jardinière est parfois cabocharde :-/

evapetitcoeur/PORTEColette 19/03/2016 19:18

Chez moi les perce-neige se plaisent partout, pas essayé le Niveole mais vu dimanche chez une
amie installé sur la petite hauteur le long du cours d'eau donc je comprends avec ton article
pourquoi ils étaient si beaux ... Bon week-end ....Colette

Blandine 05/04/2016 12:17

Donc si tu en plantes, tu sauras déjà quelles conditions leur donner et tu n'enverras pas à la mort certaines ces jolies fleurs comme je l'ai fait il y a quelques années.

David Henriet 19/03/2016 18:06

Joli avec l'Ophipogon :-)
La prochaine fois que je croise le Niveole, je l'adopte :-)
Bon week-end

Blandine 05/04/2016 12:15

Dans ta terre plus lourde et humide que la mienne, il devrait se plaire.

nata-nature 19/03/2016 16:24

Elles sont bien jolies ces timides à la tête baissée! Tu as eu raison de persévérer.

Blandine 05/04/2016 13:50

En général, je me donne trois essais, voire quatre lorsque je tiens vraiment à une plante. Après, je lâche l'affaire, nous n'étions pas faites pour nous entendre ... pour le moment ;-)