Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 09:33

 

Chaque année, je tends le dos. Combien de crocus seront encore là sur les centaines de bulbes plantés en quinze années de jardinage ? En restera-t-il même encore de quoi se réjouir un peu l'oeil ? Et ce printemps n'a pas failli à la triste règle. Table quasi rase dans les deux tiers du jardin.

 

En revanche, et je ne me l'explique toujours pas, trois massifs restent complètement épargnés. Mieux, d'année en année, les touffes grossissent et s'élargissent. Et c'est un vrai bonheur !

 

Livrée blanche pour ceux du massif pourpre et blanc,

 

 

couleur lavande pour le massif lavande

et habits violets pour le massif bleu et jaune

 

 

Je ne suis d'ailleurs pas la seule à apprécier. Les corolles sont consciencieusement et bruyamment visitées.

 

 

Parfois je rêve au visage qu'offrirait le jardin si aucun bulbe n'avait été mangé. Ce serait une véritable explosion de fleurs.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Elsa88 26/03/2017 17:20

que c'est magnifique, Vous en avez de la chance !!

Blandine 27/03/2017 09:17

Pour peu qu'on ait un petit bout de terre ou même une grosse potée, les crocus peuvent annoncer le printemps à chaque jardinier. Ils ne prennent pas de place et une fois la floraison passée, savent se faire complètement oublier pour revenir plus nombreux l'année suivante.

Emile 21/03/2017 12:10

Bonjour, je viens de parcourir votre blog. Jolies compositions naturelles bien mises en valeur par vos photos...En clair, j'adore. Chez moi aussi l'attente des crocus est un challenge toujours renouvelé! Mais j'en remets chaque année car leur fleurs en ce début de printemps sont comme l'étincelle nécessaire au démarrage de tout le reste tant attendu après l'hiver gris et froid.
Bonne journée.

Blandine 27/03/2017 09:11

Bonjour Emile et bienvenue !

Merci beaucoup pour ces doux compliments, cela flatte toujours son ego :-).
C'est vrai qu'au sortir de l'hiver, on a besoin d'une explosion de couleurs au jardin. Et pour ça, les crocus sont tellement généreux. C'est d'ailleurs pour cela qu'on leur pardonne la brièveté de leur floraison. Si je n'avais pas de gourmands en sous-sol, j'en planterais des centaines.

Nathalie 20/03/2017 13:44

tes images confirment que le spectacle en vaut tout de même la peine !! j'en planterais à nouveau à l'automne après maintes hésitations : nourrir les campagnols ou me nourrir l'esprit au printemps ?!! seuls la chance et les circonstances feront que peut être un jour je pourrais me réjouir d'avoir le même tableau que toi sous les yeux !!

Blandine 21/03/2017 09:43

Mais ouiii ça en vaut la peine Nathalie ! Tu vois bien, ici, certains secteurs sont épargnés ... pour le moment. Essaye ce que dit plus bas Marie-Thérèse Desvignes, une plantation jumelée avec des perce-neige et/ou des narcisses qui auraient tous deux le "pouvoir" de faire fuir ces sales rongeurs.

Fr@nk 19/03/2017 22:15

Mais qui les mange ? C'est dommage ca rend vraiment super bien et c'est tellement bon signe de les voir apparaitre !

Blandine 21/03/2017 09:40

Les campagnols qui pullulent et qui, comme moi, adorent bon nombre de bulbeuses.

jeff 18/03/2017 20:26

Bonjour, sympa les crocus cela égaye bien le jardin, très sympa.

Blandine 21/03/2017 09:40

Et après plusieurs mois de grisaille, leurs couleurs font un bien fou au moral.

marie-thérèse desvignes 18/03/2017 11:41

Bonjour Bertille; idem ici les mulots sévissent dans certaines parties du jardin pas partout sans doute que les chats du voisinage s'en occupent près des allées: alors hellebores crocus et autres en pâtissent fortement cette année en mélange ou au voisinage des perce-neige et narcisses moins de dégâts aussi; heureusement ils en oublient toujours pour notre plus grand bonheur

Blandine 21/03/2017 09:39

La chatte du jardin croque plusieurs mulots par jour mais avec des prés laissés à l'abandon à l'arrière du jardin, elle ne peut pas suivre. Je n'ai jamais remarqué l'effet répulsif des perce-neige et des narcisses. Il faudrait que j'expérimente.

Jacqueline. 18/03/2017 11:06

Ces crocus blancs sont superbes ! Un jardin au naturel où certains viennent croquer ce que l'on a planté. ..amoureusement. ..
Les restes sont quand même bien sympathiques à regarder .
Bonne journée

Blandine 21/03/2017 09:37

Surtout qu'il y a de beaux restes, par chance

marielo 18/03/2017 09:44

Bonjour Bertille! Comment tes crocus résistent-ils à la pluie? J'ai toujours craint d'en introduire au jardin redoutant qu'à la moindre gelée ou la plus petite pluie, ils s'avachissent. Cela ne semble pas le cas dans ton jardin où ce que tu nous montre est très réjouissant! :-) Bon week-end à toi!

Blandine 21/03/2017 09:35

Hello marielo ! Bin ... pas trop bien :-(. Crocus = floraison courte (15 jours maxi selon les variétés mais en mélangeant précoces et plus tardifs, tu allonges la saison) + mauvaise tenue à la pluie + gourmandise des mulots. Mais impossible pour moi d'imaginer un jardin sans crocus. Lorsqu'ils arrivent, c'est l'arrivée du renouveau.