Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2019 2 26 /02 /février /2019 09:39

 

Par six fois, la coupelle contenant le "gâteau de graisse" cuisiné pour les oiseaux s'est volatilisée durant la nuit.

La première fois, j'ai accusé le vent tempétueux d'avoir fait s'envoler au loin le récipient de métal.

La deuxième fois, j'ai accusé mon cerveau d'avoir gardé en mémoire un acte manqué.

La troisième fois, j'ai une nouvelle fois accusé ma mémoire vieillissante.

 

Par chance, la neige est venue à mon secours et a trahi au sol ma chapardeuse nocturne

puis sur le tronc d'arbre où sa patte griffue a laissée trace. 

Ma visiteuse nocturne est donc une fouine ou une martre affamée et cleptomane qui s'est jouée de moi trop longtemps.

 

Fâchée de voir mes coupelles s'envoler les unes après les autres, j'ai rafistolé et ficelé de fer la petite mangeoire.

Victoire ! Certes le contenu était sérieusement écorné durant la nuit mais le contenant restait. Tout le monde a le droit de se servir lorsque la nourriture est offerte. 

Mais une nuit où le fil de fer avait sans été moins solidement entortillé, nouvelle disparition !

J'ai donc été plus vigilante.

Cela a dû fortement énerver la gourmande qui s'en est alors pris au bois et a réussi à casser une fine barrière.

 

Alors de guerre lasse et puisque ma petite mangeoire était désormais vilainement abîmée, j'ai tout ôté. De toute façon, les températures élevées de cette dernière quinzaine ramollissent trop la graisse en journée. 

Au total, pas moins de six coupelles, dont cinq en terre cuite émaillée pesant 160 g vides se sont envolées. Une seule a été retrouvée quelques dizaines de mètres plus loin, dans les prés à l'arrière.

 

Mais est-ce pour se venger que je retrouve depuis, chaque matin, le massif chamboulé, creusé et les nouvelles plantations les racines à l'air ?  La garce !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Brigitte Mathis 13/08/2019 13:46

je viens juste de reparcourir ton blog
je pense pour la trace que c'est plutôt un blaireau vu la largeur !!!

Blandine 13/09/2019 12:40

Tu crois qu'un blaireau aurait joué les acrobates à deux mètres de haut au bout d'une branche pas bien épaisse ?

Pantoufle 03/03/2019 20:01

J’hallucine :P hihi, la saleté de chapardeuse, qui en plus abime les parterres, pas gonflée déjà !
Bonne semaine, bises !

Blandine 09/03/2019 22:04

Je la préfère en train de me chiper des coupelles qu'en train de "s'amuser" sous le capot de la voiture :-(. Elle nous a déjà boulotté quelques tuyaux, massacré le feutre insonorisant.

Dany 27/02/2019 15:11

Il faut faire un tour de garde la nuit pour prendre des photos de cette voleuse ! et porter plainte! lol!

Blandine 02/03/2019 09:19

Il faudrait que je pose un piège photographique. Cela fait plusieurs années que cela me titille ne serait-ce pour voir qui vient se désaltérer au bassin durant la nuit.

Fran 27/02/2019 07:25

Il y a de la vie dans nos jardins la nuit....Courage car la vilaine a décidé de se venger...????....????

Blandine 02/03/2019 09:16

Il vaut mieux qu'elle fasse la sotte chez moi qu'auprès de ton poulailler.

Fran 27/02/2019 07:23

Il y a de la vie la nuit dans nos jardins...Bon courage car la vilaine a décidé de se venger...????

christine 26/02/2019 21:24

Oh mince alors, te voila servie avec une telle vorace
je ne savais pas qu'elles étaient aussi gourmandes que chapardeuses
j'espère que tu vas réussir à la détourner de ton jardin
Je te souhaite bon courage

Blandine 02/03/2019 09:15

Chapardeuses, je le savais. Une année, maman retrouvait (ou pas) ses sabots de jardin disséminés dans tout le terrain. Pas de trace de forfait depuis depuis deux jours.

maryse h 26/02/2019 19:39

Goulue, tenace et rancunière , elle a tout pour plaire cette bestiole ! Bon courage pour la détourner de ton massif !

Blandine 02/03/2019 09:13

Je ne crie pas victoire mais cela fait deux jours qu'elle a lâché l'affaire. Ouf !