Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2019 3 05 /06 /juin /2019 15:56

 

J'aurais pu en sourire si cela ne me m'avait pas mise autant en rogne.

Depuis plusieurs jours, le seul allium 'Mount Everest' encore épargné des campagnols s'élevait centimètre après centimètre jusqu'à atteindre le mètre sous la toise. Enfin j'allais pouvoir une nouvelle fois admirer ce bel ail d'ornement à fleurs blanches et immortaliser ce rescapé.

 

Pourtant ce matin j'ai cru avoir eu la berlue. Envolée, disparue la boule blanche ! En regardant bien, elle était toujours là ... mais au ras du sol.

Misère, les campagnols avaient une nouvelle fois frappé et s'étaient régalés depuis leur sous-sol, ne laissant que l'inflorescence et une vingtaine de centimètres de tige déjà enfoncée dans leur galerie.

 

C'est en fini de mes espoirs de voir un jour le massif pourpre dominé par une vague de têtes blanches.

Un ultime portrait en pied (!!!) de mon Mont au ras des bruyères. Elle sera à ranger dans le tiroir aux souvenirs du dernier ail 'Mount Everest' du jardin. Je ne ferai pas le plaisir d'offrir de nouvelles friandises à ces satanés rongeurs.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Danielle 23/09/2019 18:35

Moi qui pensais battre les records de nuisance des campagnols, je vois qu'il y a pire encore ! Ici, dans la forêt, nous avons l'honneur des visites des campagnols amphibies, de grosses bêtes qui creusent des galeries interminables laissant des monceaux de terre qui remplissent plus d'un seau chacun. Le seul avantage de la canicule, ils se cantonnent aux parties les plus ombragées du jardin. Je vais donc retenter ma chance avec un crambe cordifolia qui a totalement disparu. Et puis, on a renoncé aux tourteaux de ricin qui n'ont eu aucun effet...

Sophie 23/06/2019 09:59

Bonjour,
Un spectacle désolant. Merci néanmoins pour ces informations bien utiles pour les jardiniers.

Blandine 06/08/2019 21:53

Rageant surtout, d'autant que cela fait dix ans que ça dure. Les deux chattes ont beau faire le ménage, elles n'arrivent pas à suivre. En ce moment, elles en attrapent tellement qu'elles en sont gavées et ne mangent même plus toutes leurs prises.

Dominique 18/06/2019 19:07

Nous sommes beaucoup de jardiniers à nous en plaindre. Ici des thalictrums en ont fait les frais (+ une ancolie atrata qui était déjà toute belle dès la première année de plantation. Je ne l'ai pas vu fleurir...). Pour sauvegarder les derniers thalictrums, j'ai planté juste à côté de chaque plant un jeune pied d'iris fétide, ailleurs un éclat de géranium maccrorhizum. Jusqu'à présent la recette semble fonctionner. Je l'ai adopté depuis pour les saxifrages d'automne dont ils semblent aussi friands....Et j'ai racheté d'autres thalictums.

Blandine 06/08/2019 21:49

J'ai aussi eu des pertes chez les thalictrum, ceux auxquels je tenais le plus bien évidemment ('Hewitt's double', 'Elin', 'Splendid', 'Splendid White') et que j'ai rachetés et plantés dans du grillage à poules.

Blandine 06/08/2019 21:46

Quoi ils aimeraient aussi les saxifrages :-O ? Ah non alors, pas mes petits chouchous de l'automne. Pour le moment, je n'ai vu aucune attaque.
J'avais planté des tulipes au milieu d'un cordon sanitaire de narcisses. Les narcisses ont fleuri, les tulipes ne se sont jamais montrées ... Lorsque je trouverai des bulbes de tulipes pas cher, je tenterai une plantation au milieu de géranium macrorrhizum.

le jardin d'Edwige 18/06/2019 09:17

Désolée pour toi ! Je me demandais pourquoi je n'ai aucun ail d'ornement cette année alors que le feuillage était bien présent, j'ai maintenant la réponse. Bonne continuation au jardin où il y a toujours de belles surprises aussi...

Blandine 06/08/2019 21:41

Chez toi aussi :-(. L'essentiel est de s'adapter, se morfondre est inutile. La palette végétale est suffisamment vaste pour me contenter et me permettre un joli jardin.

Brigitte Mathis 15/06/2019 20:00

mes tulipes disparaissent aussi comme cela, mais l'ail je ne pensais pas non plus !!!désolant !!!

Blandine 06/08/2019 21:39

Tulipes, crocus, ails, crocosmias, muscaris ... ils m'ont tout boulotté. Je n'en plante plus. Résistent ceux qu'ils ont (sans doute pour le moment) oubliés.

Marie-Claude 13/06/2019 14:00

Je suis surprise, je croyais que les campagnols n'aimaient pas les ails. !!!

Bises
MC

Blandine 06/08/2019 21:37

Au contraire Marie-Claude, ils adorent ça. Je n'ai quasiment plus une seule belle boule violette alors que j'en avais planté des dizaines.

Geneviève 06/06/2019 14:15

Si, il y a des moyens de les détruire, le poison et les pièges, à enfouir soigneusement dans les galeries rebouchées avec une pierre pour protéger les oiseaux . Et cela fonctionne bien !

Blandine 11/06/2019 13:55

Le poison, je m'y refuse pour le moment mais je changeraiS peut-être d'avis si le potager était dévalisé et si je comptais trop de pertes au jardin d'ornement. Chattes et pièges uniquement pour le moment.

Pantoufle 06/06/2019 11:03

Ah, mince alors, mais j'apprends qu'ils peuvent tirer sur la tige, c'est pas banal !
C'est peut être bien le sort qui a été réservé à mes alliums bulgaricum, même si j'espère encore les voir resurgir l'an prochain... l'espoir fait vivre :P
La fleur est jolie quand même :) Bises !

Blandine 11/06/2019 13:51

Ils m'avaient déjà fait le coup avec trois jacinthes bien fleuries la veille et avalées depuis leur galerie durant la nuit.
http://le-jardin-de-berthille.over-blog.com/article-20787479.html
Pour le moment les ails bulgaricum sont toujours présents.

christine 05/06/2019 21:42

aie, je suis confrontée au même problème au jardin, tous mes végétaux ont leur galerie souterraine installée au pied, les fraises en ce moment font le délice de leur repas au détriment du nôtre, nous avons mis des appâts empoisonnés et avions réussi à freiner la population mais là c'est reparti comme en 40
Je sais combien tu dois être dépitée, le pire c'est qu'il n'y a aucun moyen de s'en débarrasser
Bon courage quand même
des bisous

Blandine 11/06/2019 13:48

Pour le moment, ils ne touchent pas aux fraises, heureusement !
Pas d'appâts empoisonnés pour nous, deux chattes très bonnes chasseuses et quelques pièges tueurs. Mais la population est telle que cela ne saurait suffire.