Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 09:32

Plusieurs fois je l'ai planté ce petit corydalis jaune maintes fois aperçu accroché à de vieux murs de pierres ou fleurissant dans des endroits improbables. Une longue floraison lumineuse, un feuillage glauque joliment divisé, deux qualités qui m'attiraient si fortement que je tenais absolument à le voir s'épanouir au jardin.

corydalis-lutea-15-juil-09-031.jpg

 

Et des essais, j'en ai expérimenté !!! Au soleil ; à mi-ombre ; en bordure ; acheté en godet, donné par une amie ; transplanté d'un vieux mur ; échangé lors d'un troc ; je l'ai même tenté en semis ... 

Jamais je n'ai réussi à le péréniser au jardin. Il fleurissait - très abondamment même - durant une saison et pfiiiit envolé, disparu la saison suivante.

 

Au printemps dernier, comme la plante était une nouvelle fois aux abonnés absents, la mort dans l'âme, j'ai décidé d'en faire mon deuil et n'ai pas tenté de nouvel essai.

 

Mais il y a quelques jours ... ce feuillage glauque ... serait-ce possible ?

Mais oui, coincé entre deux pierres de bordure, un joli petit semis a germé, niché dans un doux cocon de mousse.  

corydalis-lutea-semis-27-mars-11.jpg

  

Une petite graine a (re)trouvé sa niche favorite pour germer, une anfractuosité pierreuse qui lui rappelle sans doute son habitat rocailleux d'origine.

Serait-ce enfin le début d'une longue histoire entre corydalis lutea et mon jardin ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Monique, Jardin en Valois 26/04/2011 08:54



Souvent, je constate que les plantes, c'est quand et où elles veulent !



Blandine 10/05/2011 07:19



Tout à fait, d'ailleurs c'est pour cela qu'avant d'incriminer un pépiniériste ou une jardinerie lorsqu'une plante n'est pas à la hauteur, on ferait mieux de d'abord
se pencher sur sa plantation.



therese 23/04/2011 23:13



voila une belle histoire qui ce termine bien ,passe de joyeuse fétes de PAQUE BIZZZZ


                  






verveine sauvage 23/04/2011 15:24



J'ai les mêmes problèmes avec les impatiences de Balfour que je souhaite installer au jardin, je pique des graines chaque année je tente le semis en pleine terre, le semis en godet et ça ne
marche jamais..... Bon week-end pascal...



Blandine 10/05/2011 07:06



Pour les impatiens (pour moi, c'était des glandulifera), je n'ai réussi que lorsque j'ai lancé sur le sol des graines toute fraiches, sans même les recouvrir, comme
dans la nature. L'hiver est passé dessus et les graines ont germé au printemps suivant. Depuis, j'en arrache par poignées.



Marie-Claude 22/04/2011 10:05



Si ta terre est sableuse, elle devrait réussir parce que chez nous la terre est argileuse et là c'était le seul coin possible !


MC



Blandine 10/05/2011 07:04



D'autres petits bébés sont apparus. La belle aurait-elle enfin adopté mon jardin ?



Roselyne 21/04/2011 09:53



Il est superbe ce corydalis, ce jaune me plait beaucoup. La persévérance et la patience sont des qualités de jardinier(e)s.!!! Bon week-end 



Blandine 10/05/2011 07:02



Regarde autour de toi, on le rencontre de temps en temps dans les villages.



Marie-Claude 21/04/2011 08:00



Chez moi, j'ai trouvé le coin idéal pour elle !


Elle s'y ressème en quantité et je suis obligée d'enlever des semis, un endroit où nous avons déposé du sable de carrières qui avait servi à des travaux.


MC



Blandine 22/04/2011 09:49



C'est vrai qu'elles sont réputées pour produire des semis abondants lorsque les conditions qu'elles affectionnent se trouvent réunies.


Je ne vais quand même pas être obligée d'épandre un camion de sable sur ma terre déjà sableuse pour les satisfaire :-)



catherine 20/04/2011 22:10



Un peu facétieux ces corydalis ! Un beau jour j'ai planté le corydalis flexuosa (le bleu). Il a fleuri et puis hop ! disparu. Un peu déçue quand même. Et puis en automne, que vois-je : mon
corydalis qui refait surface !  J'ai alors découvert que son feuillage disparaissait après la floraison. Mais le mien n'est pas vagabond ; la touffe s'élargit d'année en année.


Au fait, je ne sais pas si tu l'as. Si non, je t'en enverrai cet automne.


Près de chez moin, j'ai repéré la corydale creuse (corydalis cava) . Elle a des fleurs pourprées. Je vais tenter l'installation au jardin...


Bises.



Blandine 22/04/2011 09:45



Toi aussi, tu trouves qu'elles sont un peu chochottes, ces corydales ! Il faut dire que nous n'avons pas les terres qu'ils affectionnent. Elle est jolie ta
petite indigène. Je vais être plus attentive lors de mes sorties nature.


En bleu, j'ai 'Spinners' dont le feuillage très vert printemps est sensé ne pas disparaitre en été.


Sinon, oui, je veux bien un petit rejet du tien :-)



Carzan 20/04/2011 21:32



Blandine, je souhaite qu'en effet il s'agisse le début d'une longue et belle histoire.  Je n'ai pas cette plante ici, mais ses fleurs ont l'air ravissantes !



Blandine 22/04/2011 08:54



Si tu cherches une variété encore plus douce - mais tout autant chichiteuse dans mon jardin -, il y a ochroleuca qui est d'un joli blanc crème.



muscari 20/04/2011 20:33



ce sont les petites surprises du jarfinier qui font chaud au coeur !! félicitation pour ta patience !!



Isa-Marie 20/04/2011 20:09



Cette fois elle a l'air bien installée !


NB : les hellebores se portent bien !


Amicalement


Isa-Marie



c.ost 20/04/2011 18:13



Pfffff...c'est moi qui sui venue le mettre!!! mais bravo pour ta persévérance!



Blandine 22/04/2011 08:50



Tant que tu y étais, tu aurais pu te fouler et en planter plusieurs. Je n'aurais pas été contre.



Sylvaine 20/04/2011 15:46



Mystère de la nature !


En tout cas, il semble bien vigoureux, accroché à son rocher moussu !



Karine 20/04/2011 13:44



Et oui, nous avons beau essayer de domestiquer la nature et de choisir pour elle, c'est toujours elle qui a le dernier mot et décide ou non de ces jolis cadeaux ! Profites en bien...Bonne journée



Blandine 22/04/2011 08:49



Maintenant, ce pauvre petit pied a intérêt à s'accrocher à la vie car entre les roues de la tondeuse qui frôlent la bordure, les chats qui rasent les pierres et la
jardinière pas toujours très attentive à son environnement, cela ne va pas être facile pour lui.



Silène 20/04/2011 12:38



Un petit moment comme celui-ci, inattendu et pourtant tellement espéré, il n'y a pas à dire,  c'est un pur bonheur au coeur du jardinier !



annie 20/04/2011 10:59



et oui tu vois il a trouvé son jardin mais elles seules sont maitre du jardin ou elles veullent s'y loger bonne journée
sous un super soleil



flbd54 20/04/2011 10:35



l'occasion enfin de vous remercier infiniment pour votre envoi ; vous êtes une championne de l'emballage pour l'envoi de replants ; ils sont arrivés samedi ce qui leur a évité d'être en attente
durant le week-end ; ils sont en pots.


j'ai été surpris par les racines ; je m'attendais à des rhizomes, voire des bulbes


 


quand pourrai-je les remettre en  pleine terre ?


bonne journée et à bientôt sur le net


 


amicalement


bernard



Blandine 22/04/2011 08:40



Une plantation en pleine terre à leur place définitive sera possible dès le printemps 2012.


Jusqu'à ce moment, tu peux enterrer le pot pour éviter les écarts de température, le rapide déssèchement de la terre en été et le gel sur les racines en
hiver.