Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 18:04

 

Planté depuis une dizaine d'années, j'ai dû fondre d'extase devant une vingtaine de fleurs seulement.

Sauvagement grignoté en souterrain par le peuple campagnol, régulièrement brouté par les chevreuils, gelé encore plus régulièrement par les hivers rudes et/ou les gelées tardives, je lui avais promis un autre jardin s'il n'y mettait pas du sien cette année. 

 

Il avait entendu mon exaspération et ce printemps, courageusement, il avait fait preuve de bonne volonté, préparant 6 gros bourgeons dodus ... tous victimes d'une traitre gelée tardive début mai.

 

Je m'étais tue ... mais dans ma tête, son sort était définitivement scellé.

Le bougre a dû percevoir que le vent avait définitivement tourné pour lui.  Il a rassemblé toutes ses forces et m'offre  actuellement une jolie floraison, histoire de me faire revenir sur ma décision.

rosa-Pierre-de-Ronsard-20--juil-14.jpg

rosa-Pierre-de-Ronsard-19-juil-14.jpg

rosa-Pierre-de-Ronsard-21--juil-14.jpg

rosa 'Pierre de Ronsard'

Partager cet article

Repost 0

commentaires

coeur cannelle 05/09/2014 06:39


Quel dommage pour toi ! Il est si beau et généreux chez moi. Mais c'est vrai qu'il faut parfois un peu de courage pour oser se débarrasser d'une plante mal dans sa peau.

Blandine 17/09/2014 22:18



Le bougre a gagné le droit de rester une année de plus au jardin : le voici qui remonte et prépare plusieurs roses. Devant tant de bonne volonté, je ne peux que
m'incliner.



Hervé K. 25/07/2014 19:33


Bonjour


Hé bien, si ce poète n'était pas au courant, le voilà informé de son sort si toute fois il déçois...


De ce que j'ai pu lire à gauche ou à droite, il fait parti des capricieux ce bougre. Mais une fois décidé à plaire, il fait des merveilles.


Je croise les doigts pour toi (et pour lui) pour que la suite te ravisse.

Blandine 28/07/2014 10:00



C'est bien à cause de ses merveilles -que j'admire dans le jardin maternel- qu'il réussit encore à attendrir mon coeur.



Marie-Claude 25/07/2014 07:09


Tu ne nous dit pas quel sort tu lui as réservé ???


Apparemment, il t'a attendri !!!


MC

Blandine 28/07/2014 09:58



Je garde ... mais en lui donnant une clématite de petit développement pour compagne. Les années peu fleuries seront ainsi moins difficiles à supporter. Reste à
trouver la clématite.



nicolas 24/07/2014 22:45


Les stars se font toujours désirer, c'est leur statut (statue) qui veut ça. Mais dire aussi que cette succession de pluies, chaleurs, grêles, sécheresse n'arrange pas la progression des plantes.
Dans mon jardin des rosiers aussi différents que Yolande d'Aragon et Falstaff ont beaucoup ramé pour amener leurs gros boutons jusqu'à éclosion. Beaucoup de déchet !

Blandine 28/07/2014 09:56



Malheureusement, les stars n'ont guère de place dans mon jardin tout simple. Mais je vais essayer de faire un effort de mon côté.


Cela fait longtemps que je ne tourne plus mes regards vers ces roses joufflues, trop de déceptions :-(. Année après année, le beau 'Geoff Hamilton' voit ses boutons
griser et se racornir sous l'effet des pluies estivales et de la fraicheur humide nocturne.



ginkgo 23/07/2014 15:18


Bonjour Blandine


 


Ça serait dommage de le supprimer! Une bonne fumure au début de printemps l'aiderait beaucoup


A bientôt

Blandine 28/07/2014 09:42



Tu rejoins l'avis ci-dessus de marie-josé.


Je vais donc noter de BIEN le nourrir dans mon cahier de travaux.



marie-josé 22/07/2014 22:21


C'est un rosier qui est trés, trés gourmand... il faut le tailler aussi pour l'aérer... je l'aime aussi, même si actuellement ses feuilles sont malades, je les coupe, de nouvelles feuilles saines
repoussent, tu as bien raison Blandine de le garder... même si son parfum est inexistant, ses boutons sont merveilleux...

Blandine 28/07/2014 09:40



Si je le taille pour l'aérer, il ne restera plus rien  :-))


En revanche, je vais garder en mémoire le fait qu'il soit TRES gourmand. Une poignée d'engrais deux fois par an ne lui suffit peut-être pas dans ma terre
sableuse.



Bidulette 22/07/2014 15:58


  Je m'incline devant la patience et l'indulgence de la jardinière. Il me
semble que la récompense est au rendez-vous. 


Il est vrai que ce brave Pierrot en a vu d'autres--> laissé pour mort sur un tas de déchets, il a fallu le regard perspicace  d'une Bertillette, pour le ranimer et lui redonner et sa splendeur et sa vigueur , celle-là même qui le pousse à coloniser d'autres
jardins , pour peu qu'ils soient accueillants.

Blandine 28/07/2014 09:38



Il ne faudrait toutefois pas qu'il abuse trop de ma bonté car tout élastique que l'on tend à l'extrême finit par rompre ... Alors Pierre, si tu m'entends ...



maryse h. 22/07/2014 10:21


Je l'avais tout de suite reconnu,il est si typique,ce rosier et si capricieux,de l'avis général. Dans notre jardin depuis pas mal de temps,il est somptueux certaines années,faisant de superbes
pousses,puis il est deux ans à s'en remettre,devient malingre à la limite du dépérissement et....repart d'un coup!J'adhère donc complètement à ton titre et me permettrait de rajouter:" le poète
devin...et re-naissant"; en fait, il correspond tout à fait à cette époque là,non?

Blandine 28/07/2014 09:37



A trois kilomètres, dans le jardin maternel, il est somptueux chaque année. Mais il est planté hors d'atteinte des chevreuils et proche d'un mur qui lui assure
quelques degrés de plus.



françois 22/07/2014 08:22


C'est vrai que ses fleurs sont belles quand il se décide. Je suis d'accord avec toi, il est bien capricieux. Pourtant ici point de campagnol (je croise les doigts pour que ça continue), point de
chevreuil (pas moyen de sauter au-dessus des murs) et les gelées tardives sont très rares. Au contraire : chaleur et sècheresse.
Pour la première fois, il remonte et il a même prévu de remonter une seconde fois dans les prochaines semaines, je vois déjà des boutons. Il a fait une pousse supplémentaire et peut-être qu'on
aura droit à des feuilles en fin de saison si elles ne tombent pas toutes sous l'effet des tâches noires.


Mais que veux-tu ? quand il fait une fleur parfaite, il se rattrape !

Blandine 28/07/2014 09:35



Le bougre sait bien qu'en déployant quelques parcimonieuses fleurs, il fait fondre toute ma résistance ... mais quand même, je suis à bout de patience.


Je pense lui adjoindre une clématite à petit développement, histoire de l'oublier les années où il me snobe.



madamebouv 22/07/2014 06:56


"n'a point perdue cette vespré,


les plis de sa robe pourprée " etc....


chez moi aussi cette "mignone" est capricieuse ,mais" son teint à nul autre pareil " me lui font  volontiers pardonner ses caprices....


bonne journée. LB


 


 


 


lui fait pardonner 

Blandine 28/07/2014 09:32



Il ne faudrait quand même pas que les caprices soient trop répétés car j'ai atteint les limites de ma patience.