Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 00:02

Branle-bas de combat le 25 février dernier : l'abattage du gros mélèze était programmée en matinée.
En 20 ans, le tout petit conifère planté en bout de terrain s'est élevé jusqu'à 18 mètres. Situé en bord de talus et encaissant - jusqu'à présent - sans broncher les coups de boutoir des vents tempêtueux, il aurait pu devenir dangereux et s'écraser au sol sous les assauts d'une rafale un peu plus violente que les autres.

Seulement voilà, impossible de le faire tomber tel quel, il aurait emporté arbustes et fruitiers proches dans sa chute.
abattage-meleze1-25-fev-10.jpg
L'homme aux Crampons d'Or est venu à notre secours. Parfaitement équipé, il a grimpé le long du tronc, tranquillement, précautionneusement.
abattage-meleze2-25-fev-10.jpg
Armé d'une scie à main, il a ébranché au maximum le tronc. Le pauvre mélèze s'est rapidement retrouvé déshabillé.
abattage-meleze3-25-fev-10.jpg
Une heure plus tard, la cime pouvait être coupée. Elle est tombée proprement au pied de l'arbre sans abîmer quoi que ce soit.
abattage-meleze4-25-fev-10.jpg
Puis, mètre par mètre, le tronc a été débité jusqu'à réduire sa longueur de façon à ce que rien ne soit abîmé lors de l'abattage final.
abattage-meleze5-25-fev-10.jpg
Le travail de préparation et d'élagage est terminé. La place est laissée à l'Homme à la Tronçonneuse.
abattage-meleze6-25-fev-10.jpg
Un coup d'oeil appuyé et connaisseur pour une dernière évaluation ... abattage-meleze7-25-fev-10.jpg
... et la tronçonneuse entre à  nouveau en action.
abattage-meleze8-25-fev-10.jpg
L'homme à la tronçonneuse a gagné, l'arbre a perdu. Il penche, s'incline puis s'abat lourdement sur le sol en un bruit sourd. 
abattage meleze9 25 fev 10           abattage meleze10 25 fev 10

Un travail impeccable : pas le moindre dégât collatéral, je n'en reviens toujours pas. 
Chapeau bas les pros et encore un énorme merci à vous deux.

Maintenant reste à nettoyer : les très nombreux cônes serviront d'allume-feu, de même que les fines branches.
Quant à cette belle bille de bois, une  deuxième vie lui sera offerte. En effet, le mélèze est un bois quasiment imputrescible, il serait donc idiot de ne pas profiter de cet avantage pour réaliser des aménagements extérieurs.
Les tronçons d'un mètre seront probablement transformés en sièges de jardin ; la grume ... à réfléchir ...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

ellada 10/03/2010 22:00


Impressionnant la coupe de l'arbre. Je n'avais jamais vu ca. Merci de nous l'avoir fait partager en photo.


Blandine 14/03/2010 08:59


Bonjour ellada et bienvenue !


Viou62 07/03/2010 22:21


Je suis toujours impressionnée par ce travail de pro. Nous avons bien tout suivi en détail. Et je vois que tu as deja des projets d'aménagement avec les tronçons, je suis impantiente de voir...
Bonne soiree, Viou


dominique 07/03/2010 19:46


Du travail bien fait en effet malgré la tristesse de perdre un arbre!
j'espère que tes plantations à son pied ne vont pas souffrir du manque d'ombre?Où, au contraire, apprécier un peu plus de soleil!


Blandine 10/03/2010 11:06


Elles vont surtout apprécier un peu plus de soleil car les pauvres ne le voyaient plus du tout.


DanielleDMD 07/03/2010 19:32


Beau travail, rien ne vaut les hommes de l'art pour ce genre de besogne. Il y a quelques années nous avons dû abattre de très gros Ormes atteins de graphiose,  un vrai crève-coeur.


Blandine 10/03/2010 11:05


La graphiose n'a pas laissé beaucoup de chances aux ormes. On n'en rencontre plus guère :-(


Marie-Noëlle 07/03/2010 16:55


Si tu voulais nous faire venir la larme à l'oeil, c'est gagné !!  Un truc à nous saper le moral surtout en ce moment  ... avec l'hiver qui s'éternise en plus !! Bonne journée quand même
... lol


Blandine 10/03/2010 11:04


Oh bin non, Marie-Noëlle ! Faut pas pleurer ! L'emplacement ne restera pas vide, j'ai un projet qui me tient à coeur depuis longtemps.


mpierre 07/03/2010 13:30


heureusement il y a des pros superbes photos imprésionnantes!!
bonne journée
le jardin boultois
m-pierre


monique 07/03/2010 10:21


C'est un travail qu'il vaut mieux effectivement confier à des pros. Je suis admirative devant leur savoir-faire. C'est pas moi qui grimperais dans les arbres comme ils font !


Blandine 09/03/2010 17:31


Moi non plus, d'autant que cela soufflait un peu.


bufadou 06/03/2010 20:52


BONSOIR bLANDINE
voila une situation que nous avons connue il y a qq annees avec un sapin bleu que nous avons abattu mon homme et moi;
mon homme n etait pas bucheron mais levageur et connaissait les techniques a employer pour que cet arbre ne fasse pas de degat ;mais ce fut un creve coeur lorsque nous l avons fait ; abattu ,il
occupait toute la longueur du terrain ;
bon courage a vous pour la suite


Blandine 09/03/2010 17:30


Levageur : il a fallu que je cherche dans un dictionnaire pour savoir ce que cela voulait dire.
Vous avez eu bien du courage car un pareil travail dans un jardin de ville, ce n'est pas une mince affaire.


Carzan 06/03/2010 20:40


Oui c'est toujours un dilemme quand on doit décider d'abattre un arbre devenu dangereux.  Mais ne pas le faire est tellement risqué.  La raison doit l'emporter. J'ai déjà fait appel deux
fois à ces pros de l'escalade pour abattre ou élaguer mes arbres,que ferait-on sans eux...
Bon courage pour le nettoyage, Blandine !


Blandine 09/03/2010 17:27


Je crois que les dernières tempêtes ont fait réfléchir bien des jardiniers. Un gros arbre planté trop près de la maison représente un risque certain pour la toiture,
on l'a vu en 2000.
Et nombreux sont les jardiniers qui ont planté des arbres de forêts dans des petits lopins de terre dont la taille est plus adaptée à la culture des arbustes.


Karine 06/03/2010 20:20


On apprécie le travail des pros. C'est parfois plus raisonnable ! Et effectivement, ils ont assuré, bravo à eux. Vous voilà avec un belle réserve de bois de chauffe et de menuiserie. Ca compense la
tristesse d'abattre un arbre. Bonne soirée


Blandine 09/03/2010 17:23



Le mélèze étant gorgé de résine, l'utiliser comme bois de chauffage encrasserait trop fortement les conduits de cheminée. Nous n'utiliserons que les cônes et
branchettes en petite quantité pour servir d'allume-feu.



noviomagus.over-blog.com 06/03/2010 14:16


Tu as eu raison, avec les tempêtes que nous avons eu récemment, on ne peut pas ne pas penser aux risques encourus pour les passants, les habitants de la maison ou la maison elle-même.
Mais, je suis d'accord avec les avis précédents, je déteste quand on coupe un arbre. C'est psychique mais je pense que c'est une vie qui s'en va.
Bon week-end
MC


Blandine 09/03/2010 17:17


Ok c'est une vie qui s'en va mais un beau meuble qui suit une famille de génération en génération, c'est une chouette vie également.


sophie 06/03/2010 13:46


Je crois qu'à ta place, j'en aurais fait autant...
Tu as en tout cas de très bonnes idées pour la réutilisation de ton bois...
L'entreprise a fait du bon travail...
Je les admire beaucoup lorque je les vois à l'oeuvre: c'est toujours très impressionnant..
Bon week end..
Sophie


Blandine 09/03/2010 17:15


Toujours se rappeler de deux choses avant l'achat d'un arbre : LA TAILLE et L'ENVERGURE ADULTE du bébé que l'on plante !


Sylvaine 06/03/2010 13:38


Un si bel arbre ! Quel dommage ! Mais c'est vrai qu'à l'achat, on ne pense pas toujours à la taille adulte, surtout lorsqu'il s'agit de conifères qui en plus ne supportent pas un bon élagage.
Bon courage pour le nettoyage :)


Blandine 09/03/2010 17:13


Le nettoyage est au point mort : la neige est toujours présente. Les journées vont être bien trop courtes dès le redoux.


Catssy 06/03/2010 12:49


oh y a pas à dire, ce sont des pros !!!! tu nous montreras tes réalisations ... ;-))


Blandine 09/03/2010 17:11


D'accord ; mais pas d'impatience, ce n'est pas pour tout de suite :-)


louli 06/03/2010 11:23


J'ai eu l'occasion de voir tomber sous mes yeux un peuplier équivalent au tien en taille, mais moi c'était lors d'une tempête...ce qui fait que j'en ai pas un bon souvenir !! Par contre, j'ai bien
reconnu le bruit sourd que tu décris et le travail admirable ( et très organisé) des élagueurs !!! Moi aussi, chapeau bas !!! Bon week-end !


Blandine 09/03/2010 17:11


Nous ne voulions en aucun cas prendre le risque qu'une tempête le fasse tomber. Dans sa chute, il aurait fortement abîmé notre beau pommier et aurait emporté une
partie du talus qui longe la route.


OST 06/03/2010 09:42


Dis Blandine tu aurais pu laisser quelques mètres et l'escalader tous les jours comme exercice physique!!!


Blandine 09/03/2010 17:09


Pas d'escalade pour moi : je suis sujette au vertige !


Anne Marie 06/03/2010 09:20


j'ai toujours un pincement au coeur quand je vois de tels monuments abattus en si peu de temps alors qu'ils ont mis des dizaines d'années à pousser...
Mais quand on n'a pas le choix... j'ai fait abattre un prunier dans le jardin cet hiver, pas aussi grand que ton arbre... et même s'il était malade et moche, j'ai eu quand même du regret...


Blandine 09/03/2010 17:08


D'après l'élagueur, notre mélèze avait très très bien poussé. Il était bien plus développé que ne le laissaient supposer les 20 cernes de son tronc.


brigitte 06/03/2010 09:05


bonjour Blandine !
quand j'ai emménagé ici il y a 5 ans j'ai fait abattre un "sapin de noël" devenu plus haut que la maison ( il y en avait 2 + un bouleau sur un terrain de 300 m², tu imagines.. j'ai pris les mêmes
photos que toi , impressionnée par l'efficacité de l'élagueur, attristée cependant par le fait de devoir abattre .


Blandine 09/03/2010 17:06


Brigitte, quand y faut, y faut ! Ton terrain aurait rapidement été un véritable désert : le sapin acidifie énormément les sols et très rares sont les plantes qui y
survivent.


verveine sauvage 06/03/2010 08:55


Voir mourir un géant est toujours une grande tristesse même si le travail est bien fait..... c'est vrai que l'on rêve de printemps, que plein de choses ses passent au jardin, mais tout de même ces
gelées sont terriblement décevantes et cruelles et freinent nos ardeurs horticoles. Bon week-end.


Blandine 09/03/2010 17:04


Le problème, c'est que ce n'était pas encore un géant. Notre jeune homme mesurait 18 m maximum. La taille adulte de ces conifères peut atteindre 40 m !


Popi 06/03/2010 08:40


Tu as du avoir un petit pincement au coeur quand il est tombé :(

Dommage qu'il était mal placé, mais bon quand un arbre deviens trop grand il y a pas 36 solutions, bon courage pour l'évacuation et son remplacement !


Blandine 09/03/2010 13:13


Oui, d'autant que c'est nous qui l'avions planté. Ses aiguilles d'or à l'automne me manqueront, c'est certain.


Renée Boy 06/03/2010 08:34


Il a mis tant et tant d'années pour pousser droit et fier... je suis toujours effarée quant je vois l'abbattage de si beaux et venérables arbres... quant c'est à
cause d'une tempête ...pas pareil, c'est la loi de la nature ^^

***Je rêve chez moi d'avoir de si grand arbres... mais avec les agriculteurs... il faut tout couper, les arbres ce n'est pas
rentables...(*) (une ancienne ferme tout les arbres et haies ont étés arrachés)(*)

Maintenant , je plante, je plante, nous avons récupérés des terres en fermage (des prairies et terre de culture) l'agriculteur fais la gueule, tout çà pour planter des fleurs ...pffft où est
l'intérêt !!!
Mes arbres sont encore petit... j'espère bien qu'un jour ils ne finiront pas sous la lame d'une tronçonneuse ^^^^

On ne réfléchi pas assez avant de planter... la hauteur adulte, l'envergure... dans combien de petits jardins ,voit t'on de beaux cèdres ou autres(*) tout contre les façades des maisons...

*** j'espère que tu donneras une seconde Belle Vie à ton arbre... il fera à ne pas douter un Beau Décor dans ton jardin... Bises Blandine , bon courage pour le nettoyage.


Blandine 09/03/2010 13:11



Que veux-tu sensible Renée, mr berthille plante, plante et plante encore. Des bébés ... qui vont deviendront des géants qu'il faudra faire tomber dans
l'avenir.

J'ose à peine te dire qu'il en reste deux gros à abattre à l'automne.

Et puis, dans ma campagne au pied des Vosges, nous avons une longue histoire d'exploitation forestière. La terre se plante plus qu'elle ne se cultive.



tataze 06/03/2010 08:31


Impressionnant ce travail interessant ton billet, je n'avais jamais vu comment ils procédaient. Boulot périlleux tout de même. Tu nous montreras les décos que tu vas faire avec le bois. Bon samedi
et Bises


Blandine 09/03/2010 13:00



Moi non plus, je n'avais jamais vu. J'en suis encore toute impressionnée.



ANNIE 06/03/2010 08:01


la fin d'un géant