Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 11:12

 

Fin décembre, voyant la jardinière se tourner vers les belles épineuses, le gros bonhomme à la barbe blanche et au manteau rouge a eu l'excellente idée de surfer sur ce nouvel engouement. Dans les sabots fut déposée la promesse d'une gigantesque et magnifique floraison musquée : au printemps, un rosier 'Paul's Himalayan Musk' prendra ses quartiers ... et ses aises au jardin.

 

Accueillir un tel géant se réfléchit longuement. Vu la vigueur de cette liane, le support doit être costaud de chez costaud. Il ne faudrait pas qu'au premier gros coup de vent automnal, la belle et son support se retrouve piteusement à terre.

 

Mais quel "tuteur' lui trouver au jardin ?

Pas les fruitiers ; la cueillette annuelle des cerises, pommes et autres poires n'a pas vocation à s'apparenter à une séance de piercing.

Pas le cotinus 'Royal Purple', il est bien trop freluquet pour se mesurer à un tel monstre de vigueur.

Pas le catalpa, ses larges feuilles ne supporteraient pas la moindre griffure sans se déchirer et pendre lamentablement.

 

Au fur et à mesure de la recherche, le nombre de candidats potentiels s'amenuise. 

Restent

- le tilleul. Gros et grand, il ne fléchirait pas et offrirait un support largement et hautement suffisant. Deux bémols cependant. Un : l'endroit ne reçoit que très très peu de soleil et de plus, tôt le matin. Deux : la course du soleil risque d'attirer la floraison côté rue, ce qui n'est pas du tout le but recherché.

tilleul 18 janv 12

 

- le noyer. Encore un costaud qui supporterait allégrement ce rosier. Mais tout comme pour le tilleul, l'endroit est très ombragé et peu de soleil arrive au pied de l'arbre.

noyer-18-janv-12.jpg

- l'érable. Moins imposant que le tilleul et le noyer, il accepterait aussi sans broncher ce beau locataire qui lui offrirait une belle floraison en début d'été. C'est l'endroit où il serait le plus en valeur et le plus admiré ... mais l'érable devant être taillé de temps en temps, les épines acérées risquent de poser un problème très piquant.

erable-18-janv-12.jpg

- les juniperus. Ils poussent sur plusieurs mètres le long du talus très pentu. Avec du soleil quasiment toute la journée, l'exposition serait idéale. Mais grandir à l'horizontale conviendrait-il à une liane plutôt habituée à s'élancer vers le haut ? 

juniperus-18-janv-12.jpg

Qu'en pensez-vous ? Cultivez-vous ce rosier ? A quelle exposition ? Sur quel support ? Je suis à l'affût de toute suggestion, conseil et/ou mise en garde afin que mon rêve parfumé et romantique prenne joliment forme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blandine - dans A vos claviers
commenter cet article

commentaires

Zephirine 25/01/2012 16:17


(Juste pour te rassurer: je vas doucement, mais c'est pas entièrement ma faute: mes copains Yann Amar et Sam Démange ont fini par me convaincre qu'il était temps que je retourne au jardin. Je
suis sûre que tu les connais, toi aussi, non? Comment veux-tu leur résister??? ;o))..)

Blandine 29/01/2012 10:56



T'as raison, impossible de leur résister ... mais quand même.


Vu la météo annoncée pour cette semaine, Yann et Sam t'obligeront à des plaisirs plus douillets.



Malo 25/01/2012 13:46


Merci Blandine, j'accepte volontiers une bouture de Thalia. D'ici là, j'ai bien le temps de réfléchir : sur la balançoire ou sur la façade Nord? Je déciderai de son sort! ;-)
C'est vraiment très très gentil de ta part. Mille fois merci! Bisous 

Blandine 29/01/2012 10:23



Parfait Malo, j'ai noté !


 


Tu verras, hormis sa durée de floraison (trop courte), tu ne seras pas déçue. Il dégage un parfum peu puissant mais bien perceptible à proximité de l'arceau qui le
soutient.


Je pense d'ailleurs en planter une bouture à un endroit plus ensoleillé du jardin.



Marie-Claude 25/01/2012 09:17


J'ai eu un jour l'idée de planter "Rambling Rector" une forte liane au pied de l'un de nos deux cerisiers, floraison unique en juin de longue durée puis petits fruits orangés en fin de saison.


Autant te dire que grimper dans l'arbre pour cueillir des cerises, ce n'est plus la peine d'y penser ! Et pourtant ces cerises sont délicieuses !


Dans l'autre cerisier, nous avons mis "Madame Solvay", un grimpant dit liane mais qui a une pousse très raisonnée et qui refleurit  à qui mieux mieux.


Seulement ce deuxième cerisier est mort maintenant, à cause du rosier ???


Pour te dire que maintenant, je suis prudente sur l'introduction de ces lianes aux épines acérées.


Monsieur Bertille, ne pourrait-il pas te fabriquer un portique large et épais en fer à béton, ce serait peut-être la meilleure des solutions....


MC

Blandine 25/01/2012 12:22



Dans un noyer, pas de problème, les fruits tombent tout seuls !


Un portique ... Mr berthille ne soude pas ... Je sais qu'il existe des treillis tout faits que l'on met dans les dalles avant de couler le béton ... Faut voir
...


Mais on lit aussi souvent que des jardiniers ont des soucis avec leurs gros rosiers palissés sur les arches.



la-fond-du-bournac 23/01/2012 20:33


de passage sur votre blog je vous laisse un message pour vous souhaiter une belle semaine je continue la visite par chez vous nath

Blandine 25/01/2012 11:52



Bonjour la-fond-du-bournac et bienvenue !


 


Bonne balade !



Malo 23/01/2012 18:45


Qu'il est beau ton Thalia! C'est très gentil de m'en proposer une branche... Merci!
Mais je lis qu'il fait 6 m de long (ça ça va) sur 2,50 d'étalement (ça c'est trop pour le portique de la balançoire...) Il semble plutôt destiné à un mur ou une pergola... Voyons... où
pourrais-je le mettre dans mon petit jardin?... Pfff
crois-tu qu'il se plairait sur ma façade au nord? :-/

Blandine 25/01/2012 11:51



Le mien est palissé sur une petite arche de jardin. Je le taille pour le contenir uniquement sur ce support.


Sur ce site, ce rosier est donné pour supporter une exposition au nord :


http://www.rosier-pepiniere.com/index.php?page=shop.product_details&product_id=123&flypage=flypage.pbv.v3.tpl&pop=0&option=com_virtuemart&Itemid=63&vmcchk=1&Itemid=63


 


Alors, on prévoit un envoi de boutures en fin d'été ? Il se bouture facilement. Toutes celles que j'avais reçues (car mon rosier provient d'un échange avec une
internaute) ont pris sans problème.



catherineM 23/01/2012 14:30


Blandine, le rosier grimpant dont je te parle, forme un énorme buisson fleuri. Et rien ne pousse dessous tellement il est dense. Le jardin est sur une colline rocheuse, plein Sud. Il faudra que
je photographie ce rosier et que je demande l'autorisation de le montrer sur mon blog aux beaux jours. L'effet est magnifique.


A bientôt. Bises.

Blandine 25/01/2012 11:38



Oh ouiiii, une photo et puis son p'tit nom ... s'il est connu.



Zephirine 23/01/2012 13:45


Bon, bon, je vois que tu es bien décidée! LOL!


Alors j'ai encore un petit conseil à te donner, si tu veux bien: selon moi, il vaut mieux planter ton rosier au plus près du tronc de l'arbre support: repère les  grosses racines qui partent
du tronc, du côté le plus lumineux, et creuse un bon trou de 40 de diamètre, et de 60 cm de profondeur, que tu rempliras du meilleur mélange nourrissier possible. Essaie surtout de ne pas abîmer
ces grosses racines (cela déclencherait le départ de nouvelles radicelles). Pourquoi faire comme ça? parce que le noyer, lui, se nourrit essentiellement par les petites racines et radicelles qui
se trouvent en périphérie, à l'aplomb de l'extrémité des branches. Les grosses racines près du tronc ne sont pas gourmandes, elles, et laisseront à PHM une chance de trouver sa place, en
plongeant ses racines bien profond. Il faudra toutefois arroser pendant un ou deux ans, le temps qu'il s'installe et que tu le guides vers les branches basses. Après, il se débrouillera tout
seul.


C'est en tous cas l'expérience que j'ai avec les lianes dans les arbres, dans mon premier jardin,après quelques échecs dus à l'ignorance, où j'avais préféré creuser plus loin (c'était plus
facile, en apparence...). Mon dernier essai, un Neige d'Avril dans un vieux micocoulier, était une réussite jusqu'à ce que je déménage...Bon courage pour la plantation! Je suis en train de faire
pareil, planter deux rosiers-tiges contre la nouvelle clôture du portail, après aoir arraché un sureau sans intérêt hier, et dégagé l'autre côté (en rendant sa liberté au passage à un certain
viburnum qui se retrouvait sur 3 pattes! ;o))....). Je ne te dis pas les racines que je trouve...Allez, fillette! Au boulot! J'y go!!! Bisous de la "bêcheuse" ;o))

Blandine 25/01/2012 11:32



Conseils bien vus, bien lus, bien entendus et bien notus. Merci beaucoup.


Je sonderai la terre au pied du noyer avec une tige pour être sûre de ne pas taper une grosse racine. J'avais déjà fait comme ça lorsque j'ai mis en terre certaines
plantes au pied du tilleul.


 


Dis donc, tu ne devais pas mettre la pédale douce pendant plus longtemps ??? Pas de bêtises, hein !!!


J'ai aussi de l'arrachage à faire : un buisson de seringat et un autre de cornouiller sanguin indigène que j'avais plantés il y a 25 ans. Je ne sais pas si je vais
m'en sortir tant les souches sont fortes et entremêlées.



geneviève 23/01/2012 10:58


Ma terre est plutôt riche mais l'if doit tout pomper , eau et nourriture. En plus, au pied d'un mur, peu de pluie.

Blandine 25/01/2012 09:07



Et frugal en plus !



Caroline 23/01/2012 07:51


Bonjour


J'ai planté ce rosier il y a au moins douze ans au pied d'un mur de la maison qu'il couvre entièrement,largement plus de 8 mètres et on le taille !


Il est orienté nord /est mais est  totalement dégagé.


C'est vrai qu'il ne fleurit que 2 à 3 semaines en juin mais n'est qu'un bouquet à ce moment là même si le parfum reste très discret.


Tous les 3 ans environ on le taille après floraison,c'est un boulot de titan je suis installée dans la nacelle du tracteur à hauteur (mari agriculteur ça aide), je rabas et coupe .


On m'a conseillé d'installer une clématite au pied pour un fleurissement en été mais si le rosier ne souffre pas du manque de soleil direct je crains pour la clématite ,je vais plutôt chercher
une annuelle grimpante .


Bonne plantation


 

Blandine 23/01/2012 14:19



Bonjour Caroline et bienvenue !


 


Merci pour ton témoignage et ton expérience. Pas question pour moi de tailler PHM en hauteur. Je dois donc lui trouver un support où il sera libre de s'élever
jusqu'où bon lui semble.


C'est une bonne idée une grimpante au pied mais si tu mets une annuelle, pense qu'il te faudra ôter tout ce qui est sec en automne. Avec les aiguillons, cela risque
de ne pas être une partie de plaisir !



catherineM 20/01/2012 23:12


Quand j'ai commencé le jardin, j'ai planté un rosier Kifsgate. Un vigoureux aussi celui-là. Je l'avais installé au pied d'un gros érable champêtre. Il y a deux ans, il a fallu faire un toilettage
de l'érable (taille raisonnée donc).


Pour que l'élagueur puisse monter dans l'arbre, mon mari et moi avons passé plusieurs journées à détricoter et à tirer des pousses de 10 mètres de long (je n'exagère pas !).


Et il en restait encore tout en haut de l'arbre quand l'élagueur est intervenu. J'ai fini par raser le rosier pour qu'il ne reparte pas du pied. Et je suis devenue prudente quand il s'agit de
faire grimper un rosier dans un arbre...


Une amie jardinière cultive un énorme et ancien pied de rosier grimpant en buisson, au sol. Elle le réduit de temps en temps. l'effet est très intéressant.


Bon week-end, Blandine. je t'embrasse.


 

Blandine 23/01/2012 13:56



Un boulot de titan et bien peu agréable que le détricotage d'un tel rosier. De quoi en sortir balafré de partout.


Un grimpant au sol ? Mais comment fait-elle pour désherber ? C'est impossible !



geneviève 20/01/2012 16:14


Une splendeur, certes ,mais à peine 2 semaines par an ! J'en ai un dans un if et je me console 350 jours par an avec les photos...


Alors oui, choisis un coin sauvage ou tu pourras l'oublier une fois défleuri. Chez moi, heureusement, ce n'est pas un monstre indomptable, quelques coupes à l'échenilloir viennent à bout des
branches un peu folles.

Blandine 23/01/2012 08:54



Je sais bien que souvent le spectacle de ces lianes en fleurs est éphémère. Mais l'avantage d'un grand jardin est justement de pouvoir varier les plaisirs et se
permettre une petite folie.


Ta terre est pauvre pour que sa vigueur ne soit pas si phénoménale que ça ?



Zephirine 20/01/2012 09:33


C'est pas vrai !!! Blandine se lance dans le rosier, et elle commence par PHM !!!


Houuuuu! Alors là, je crie "GARE!!!" ma grande! C'est "THE" monstre, celui-là!


Je l'ai vu, en Alsace (aux Trois-épis, à la Villa Rosa), venir à bout d'un noyer plus grand (mais aussi plus vieux, sûrement) que le tien. Il a fallu abattre le reste du noyer... Et pourtant,
quelle splendeur c'était. Pour moi, c'est "THE" rosier-liane, sans conteste...


Je pense (mais je ne suis pas spécialiste de ces monstres, loin de là!) que c'est typiquement le genre de bête qu'il faut laisser faire sa vie dans un endroit un peu sauvage, et surtout ne pas
espérer le dompter....


Si je me souviens bien (ce qui n'est pas sûr), je vois deux genres d'endroits, dans ton jardin, où il me semble que tu pourrais l'installer:


- dans le petit bois de conifères, là bas, tout au bout du jardin, à la pointe. Il pourrait passer de branche en branche et s'installer à son aise, probablement. En le plantant en point haut,
pour qu'il revienne vers la rue, petit à petit...tu me suis?


- dans la haie qui borde le "haut" du jardin, parallèlement à la rue. Il me semble me souvenir qu''il y a là toute une série d'arbustes, assez dense, et assez longue...Me trompe-je, Miss? Là, en
le guidant un peu, tu pourrais tenter de le laisser s'épanouir tout le long. Mais le problème de la taille de cette haie reste entier...


Bon. Mettons que je n'aie rien dit, va. Zeph, mèle-toi de tes rosiers, à défaut de tes oignons. Je ne connais aps assez ton jardin pour être de bon conseil. Mais je répèrte: GARE. Il faut pouvoir
le laisser partir à sa guise. Tu ne le dompteras pas, je n'y crois pas...


Masi tu as super-bon goût, ma douce...C'est une splendeur, ce rosier...hannnn, si j'avais un endroit pour lui....***gros soupir****


Bises sans épines! ;o)

Blandine 23/01/2012 08:43



Je n'y suis pour rien dans ce choix mais j'en suis très heureuse. Ma cousine, qui me l'a choisi et offert, adore les roses et voudrait bien me voir les apprécier
davantage.


 


Moi j'aime bien quand tu te mêles de mes rosiers (et de mes plantes). C'est de la réflexion et du partage que naissent les grandes idées.


- La haie, je vais éviter. Je veux pouvoir la tailler chaque année pour ne pas avoir un mur végétal trop dense. Et puis je n'ai pas l'intention d'aller planter mon
fauteuil sur le trottoir d'en face pour admirer la belle floraison blanche.


- Le petit bois de conifères. En fait de petit bois, il y a surtout un grand sapin et ... le noyer à la pointe du terrain ; les autres petits sapins sont destinés à
être rapidement coupés.


Finalement, tu vois, nous nous nous rejoingnons sur l'emplacement. Vu la vigueur du monsieur, il pourrait passer du noyer au sapin en faisant une belle arche
naturelle puis pendre langoureusement côté rue.  Et en toute confidence, si PHM me débarrassait ou freinait quelque peu le développement de ce gros noyer qui assombrit tout le fond du
terrain, je n'en plaindrais pas. Mais chuuut, il ne faut pas que mr berthille entende ;-)


Je sens que j'avance bien dans mes cogitations.



Malo 19/01/2012 20:29


Je n'y connais rien... mais en voyant ta photo, je me dis que sur les juniperus, ca pourrait être bien! ;)


Moi j'aimerais en planter un sur le portique en bois de la balançoire. Je l'imagine blanc et pas trop piquant car je voudrais laisser accessible une petite cabane en haut de la tour du toboggan
(pour mes petits enfants un jour...).


Bonne réflexion, 
Bises

Blandine 23/01/2012 08:00



J'avoue que cela ne me déplairait pas une marée de roses blanches sur ces junipérus si tristounets.


Si tu cherches un rosier blanc peu épineux pour ton portique, je pourrais t'envoyer des branches à faire raciner de celui que j'ai au jardin :


http://le-jardin-de-berthille.over-blog.com/article-32310321.html


 


Le mien planté à l'ombre quasi totale fleurit sûrement moins que si je l'avais planté plus au soleil.



JPA 19/01/2012 17:59


 


J'ai adopté ce géant épineux il y a trois ou quatre ans et j'ai choisi de lui faire escalader un arbuste sauvage un peu triste mais très vigoureux. La terre est pauvre et le soleil brûlant, cela
ne l'empêche pas de faire plusieurs mètres de haut ni de fleurir généreusement. Il faut juste guider les branches au début, un peu piquant mais quelle merveille! Bonne soirée .JPA

Blandine 23/01/2012 07:50



Terre pauvre, j'ai !


Soleil brûlant, cela peut arriver ... une fois tous les dix ans !


 


Un arbuste dis-tu, tu n'as pas peur que cela juste pour un tel géant ? OU bien la terre pauvre freine-t-elle la vigueur du rosier ?



c.ost 19/01/2012 17:26


Reste à l'attacher aux fils électriques de la commune!!!

Blandine 23/01/2012 07:46



Sont moches hein ces poteaux électriques et téléphoniques.



sophie 19/01/2012 14:59


J'aime bien l'idée du rosier liane sur le tilleul!!!


Tu as raison d'anticiper l'arriver de ce rosier, qui ne fait pas les choses à moitié semble t'il!


Il est superbe, je le convoite depuis pas mal de temps mais c'est comme toi sa place qu'il faut que je détermine: pas simple d'accueillir un hôte pareil!


Bises

Blandine 23/01/2012 07:45



Peu de chance que le tilleul serve de support. J'ai oublié que, outre le fait qu'il reçoive peu de soleil tôt le matin, la dépendance toute proche fait de cet
emplacement un endroit assez froid.



mp 19/01/2012 13:56


moin aussi j'hésite il y a un arbre dans mon jardin qui peu avoir un tel rosier! mais aprés ? peut-il etre un monstre? le poids? l'entretien etc...que des questions! donc pour le moment pas de
rosier dans mon arbre


a+@


mp


le jardin boutlois

Blandine 23/01/2012 07:03



Pas d'souci, je (te) montrerai l'évolutuon du monstre.



Lydie Cagouille's garden 19/01/2012 13:01


j'en ai vu des photos fabuleuses de ce rosier liane ! n'étant pas du tout câlée sur le sujet je vais me taire, mais par cotnre sur un certain nombre de photo j'ai remarqué qu'il avait le pied
bien à l'ombre sans que cela ne semble le géner... maintenant ce ne sont que des photos...:)


Bonne cogitation :p


Lydie

Blandine 23/01/2012 07:02



'Ce ne sont que des photos' et un noyer est sacrément ombrageux.



anabel/geneviève 19/01/2012 11:57


moi j'hésite beaucoup à introduire ce rosier même s'il me tente, et s'il aurait la place dans un très gros cerisier. Je pense que ce n'est pas sans problème si on veut élaguer l'arbre, ceci toi
tu l'as et tu dois y trouver une place! bon courage!...haha

Blandine 23/01/2012 07:01



Je partage ton avis au sujet de l'élaguage. C'est pour cela que sa plantation fait naitre plus d'interrogations.



Nicole 19/01/2012 11:51


Je n'ai pas celui-çi mais dans le même genre, j'ai planté, l'année dernière, le Rosa x liane 'Veilchenblau' et le Rosa x liane 'American
Pillar'. L'un au pied d'un vieux prunier, l'autre sur un arceau de fer. L'avenir me dira si j'ai bien fait ?  


Bonne journée


Nicole

Blandine 23/01/2012 06:55



J'espère que tu n'as pas choisi 'American Pilar' pour ton arceau. Il est très poussant et surtout très très piquant.



Christine des Glaces 19/01/2012 11:51


Eh Blandine tu te laisses tentée par un rosier!!super!! chez moi le rosier liane, si tu t'en rappelles, est sur l'ancien portique des enfants mais je ne pense pas que chez toi ce soit
possible; biz. Christine

Blandine 23/01/2012 06:53



Le Père Nono est un petit filou et puis ... y'a que les idiot(e)s qui ne changent pas d'avis :-)


Je me rappelle très bien de ton portique. Le nôtre n'est qu'en bois et n'est pas suffisamment durable dans le temps pour faire un support de choix. Sinon, l'endroit
sera très bien choisi.



orlane 19/01/2012 11:48


Bonjour blandine!!


 


Je ne peux que te répondre ce qu'on m'a dit: le pied à l'ombre, le rosier cherchera la lumière et ne grimpera que plus, voilà ma grande et génial le père noël décidemment :))


Gros bisous

camille 19/01/2012 11:34


moi je l'ai mis sur une clôture en fer de 1m3  de haut en trois ans il prend déjà 8m de long !j'ai un autre liane dans un poirier  ,m^me si le pied est à l'ombre le rosier grimpe pour
fleurir au soleil

Blandine 23/01/2012 06:49



Je n'ai malheureusement pas de clôture qui puisse l'accueillir.


En revanche, je note qu'une plantation avec le pied à l'ombre pourrait convenir.



Rechercher