Au fil des mois

Vendredi 27 septembre 2013 5 27 /09 /Sep /2013 10:30

 

Juillet a été incontestablement le mois de la belle Sally Holmes. Pendant trois longues semaines, les larges corolles de ce gros rosier se sont épanouies, supportant pluie et soleil avec tout autant de grâce.

 

Maintenant défleuries, les grosses têtes des allium 'His Excellency' vont rester en place, poursuivant le spectacle avec leurs grossses bouilles rondes.  Moins hauts et plus légers, les allium christophii  ont pris le relai.

 

Les tanacetum niveum 'Jackpot' m'ont généreusement offert une multitude de fleurettes blanches pendant plusieurs semaines. Je ne comprends décidément pas pourquoi on ne rencontre pas plus souvent cette plante dans les jardins. Mis à part ses semis parfois trop nombreux, je ne lui trouve que des qualités.

 

Du côté des bleus,  le geranium 'Nimbus' a continué à fleurir et à s'étaler ; les épis très foncés de la salvia nemorosa 'Caradonna' se sont succédé, nouveaux et défleuris se mêlant sans que cela soit inesthétique ; la campanula persicifolia a débuté sa floraison qui se prolongera sur plus de trois mois ... pour peu que je n'oublie pas d'ôter au fur et à mesure toutes les fleurs fanées.

 

Et même si quelques aménagements sont à prévoir, juillet m'a apporté de belles satisfactions.


massif-bleu-blanc-2-juil-13.jpg

Par Blandine - Publié dans : Au fil des mois
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Mercredi 11 septembre 2013 3 11 /09 /Sep /2013 13:50

 

Un joli mois pour ce massif avec des floraisons longues et généreuses. Le mérite en revient pour une grande partie aux allium.

Les premiers à fleurir, en début de mois, ont été 'His Excellency'. Les christophii ont suivi en fin de mois. Un sans faute pour ces bulbes achetés à tout petit prix chez un déstockeur (en trois lettres) bien connu.

A l'automne, il faudra que je plante des aflatunense qui fleurissent à partir de mi-mai.

 

Durant trois semaines, les geranium ont assuré la partie bleue du spectacle : renardii, magnificum, 'Nimbus'. D'ailleurs je me demande bien qui a eu l'idée de l'appeler 'Nimbus' ce geranium ! Si je le laissais faire, il prendrait facilement ses aises sur un mètre carré. J'ai été obligée de le contenir avec des arceaux de saule afin d'éviter l'asphyxie à voisines. Mais je lui pardonne à cause de sa floraison bleue très longue et de son feuillage finement ciselé qui vire au jaune d'or certains automnes.

 

Petite déception du côté du baptisia australis. Si le feuillage glauque est beau et exubérant, la floraison, elle, reste plutôt courte et parcimonieuse. Question de jeunesse ? J'espère !

En revanche, satisfaction pour la salvia nemorosa 'Caradonna' et ses longs et fins épis violet foncé. Outre le fait qu'elle a passé l'hiver sans problème, c'est la seule sauge du jardin à avoir résisté aux limaces ce printemps. Toutes les autres ont été ratiboisées jusqu'à ras de terre, y compris les vieux et gros pieds.

 

Chez les blancs, l'hélianthème 'The Bride' a été longtemps magnifique. Une belle recrue que ce petit arbrisseau car passée la floraison, son feuillage très argenté continue à apporter de la lumière.

L'iris blanc alsacien n'a pas démérité les superlatifs dont son ancienne jardinière l'avait auréolé. Remontera-t-il un peu à l'automne comme vanté ?

 

Bref, juin 2013 fut un très bon mois pour ce jeune massif. 

 

massif-bleu-blanc-12-juin-13.jpg

Par Blandine - Publié dans : Au fil des mois
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Mercredi 17 juillet 2013 3 17 /07 /Juil /2013 23:40

 

Drôle de mois que ce mois de mai 2013. 24 jours de pluie, 137 l d'eau tombés ! Inutile de préciser que les limaces s'en sont donné à coeur joie.

 

Chaque nuit, elles ont consciencieusement tondu le peu de feuillage que l'aster 'Monte Cassino' essayait  courageusement de faire sortir du sol. Peine perdue, il n'a jamais atteint les 5 cms et a fini par renoncer, complètement dépité.

Je n'ai décidément guère de chance avec cet aster. Régulièrement perdu après les gelées hivernales trop fortes,  cet hiver plus doux lui avait pour une fois bien réussi.

Finalement, peut-être n'est-ce pas une plante faite pour mon jardin. Encore quelques (!!!) années pour m'en convaincre car je le trouve magnifique et c'est décidé, j'abandonne sa culture.

 

Les dizaines de semis spontanés de l'aérien lychnis-flos cuculi 'White Robin' ont fait aussi partie des gâteries pour limaces. Ils ont disparu les uns après les autres.

 

La bouture de hosta 'Patriot' est bien vivante et en pleine santé. Bizarrement, aucun trou dans les feuilles. A n'y rien comprendre !

 

Le pied de kitaibelia vitifolia m'impressionne. Planté tout petit au printemps dernier, il semble vouloir prendre des proportions imposantes. Quel dommage que sa longue floraison blanche ne soit pas plus généreuse ! Il a encore cette saison pour me convaincre ; sinon, il déménagera dans un autre endroit du jardin où sa stature corpulente sera la bienvenue.

 

Le brouillard bleu azur des myosotis domine largement comblant pour quelques semaines l'espace laissé vide par des vivaces qui prennent leur temps pour se réveiller. 

Les iris pumila 'Blue Denim' promettent une floraison importante. Au rythme où ils se sont étoffés en un an, je vais rapidement devoir les diviser. 

Les allium 'His Excellency' préparent autant de fleurs que de bulbes plantés. J'ai hâte de voir leurs grosses boules dominer le massif dans quelques semaines.

 

massif-bleu-blanc-9-mai-13.jpg

Par Blandine - Publié dans : Au fil des mois
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Jeudi 30 mai 2013 4 30 /05 /Mai /2013 09:27

 

Avril ! Le mois où chaque jour apporte son lot de (re)découvertes au jardin, le mois où les plantes grandissent et grossissent presque à vue d'oeil.

 

L'hiver plus doux a parfaitement réussi aux trois rosiers. Ils s'en sortent à merveille : pas une seule branche noircie ! Que de temps gagné sur les futures floraisons ! Cette année, comme je n'ai trouvé ni corne broyée ni sang séché sur les rayonnages, chacun a eu droit à une poignée d'engrais rosiers.

 

L'hydrangea paniculata 'Great Star Vasterival' bourgeonne ; les trois mini boutures de deutzia gracilis sont vivantes ; le salix rosmarinifolia est magnifique.

Un hibiscus syriacus 'Diana' aux fleurs blanc immaculé a été planté au centre, entre les grosses racines de l'ancien mélèze. Il sera conduit assez haut et en transparence.

 

Les gros allium 'His Excellency', achetés pas chers, pas chers du tout dans un magasin de déstockage, sont tous sortis et déployent une feuillage imposant de bonne augure. 

 

Les muscari armeniacum se sont déjà semés en diable et vont rapidement se montrer un peu trop présents lorsque leur feuillage dominera. En revanche, tout en s'élargissant, les touffes de 'Mount Hood' restent plus discrètes.

Très grosse déception au contraire du côté des narcissus 'Thalia'. Vingt bulbes plantés ; deux malheureuses fleurs ! Achetés en 2011 auprès du même vendeur hollandais que les généreux crocus blancs, très peu de bulbes sont sortis de terre. Pour une fois, je ne mets pas en cause les campagnols, sensés ne pas apprécier ces plantes ... quoique ....


Je me demande d'ailleurs si ma terre convient vraiment aux narcisses. En douze ans, j'en ai planté : des simples, quelques doubles, des blancs, des fantaisies ; à l'ombre, au soleil, à mi-ombre ... Peu ont fleuri généreusement et très très peu sont revenus d'année en année. Seules les énormes trompettes jaune d'or du jardin maternel sont fidèles et se multiplient quel que soit l'endroit du jardin.

 

Quelques pieds de lunaria variegata s'élancent. J'en mettrai davantage pour 2014 car le feuillage, de toute beauté, est très lumineux. Le myosotis que j'ai laissé volontairement s'ensemencer commence à bleuir les trous entre les vivaces. Mai s'annonce prometteur ! 

massif-bleu-blanc-26-avr-13.jpg

Par Blandine - Publié dans : Au fil des mois
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Mardi 21 mai 2013 2 21 /05 /Mai /2013 00:28

 

Après un mois de février très blanc, revoir la couleur brun rosé de la terre fait un bien fou.

L'épaisse couche de broyat répandue à l'automne 2011 n'est plus qu'un souvenir. Tout s'est décomposé et a disparu, comme si la terre l'avait gourmandement avalé. Le résultat est déjà là : la terre est bien plus souple et se travaille sans difficulté.

 

Les crocus blancs ('Jeanne d'Arc' ?), achetés sur une fête locale de plantes à un vendeur hollandais sont de toute beauté. La quasi absence de soleil et le froid persistant aidant, leur floraison a duré au delà de mes espérances.

J'aimerais quand même bien comprendre pourquoi il n'y a que dans ce massif que les crocus blancs sont aussi beaux et parviennent à se multiplier.

Les violets en revanche sont bien moins prolifiques.

 

La découverte d'un bord de rivière blanchi par des milliers de perce-neige m'a permis de planter quelques dizaines de bulbes.  Cette pionnière des floraisons faisait cruellement défaut dans ce massif. 2014 devrait donc être bien plus fleuri en fin d'hiver.

massif-bleu-blanc-29-mars-13.jpg

Par Blandine - Publié dans : Au fil des mois
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Archives

Derniers Commentaires

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés