Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 19:00

 

Les belles choses de la vie sont souvent une heureuse succession d'événements et de rencontres.

 

Prenez l'histoire de mon petit 'Berthille'.

Une fois découvert, il a fallu qu'une gentille fée, un brave petit lutin et un bon génie se penchent au-dessus de son berceau pour qu'il débute une carrière prometteuse.

 

La bonne fée iséroise tout d'abord qui a pris son bâton de pélerin et s'est improvisée VRP auprès de professionnels, amis ou non, lors d'une Fête des Plantes.

 

Le brave petit lutin nordiste ensuite qui a joint des experts ès galanthus et n'a pas hésité à donner de son temps très précieux pour répondre à mes questionnements.

 

Le bon génie lorrain pour finir qui, sur les conseils de la bonne fée, m'a contactée et s'est lancé sans hésiter dans l'aventure commerciale du galanthus nivalis 'Berthille'.

Et la vie continuant de distiller ses petits bonheurs, les terres de ce bon génie n'étaient qu'à une heure de route.

'Berthille' se multipliera donc dans le département qui l'a vu naître, à la pépinière F comme Fleurs, chez Francis Courtois, un pépiniériste que je connaissais déjà et dont un certain nombre de plantes grandissent au jardin. Loin d'être chauvine (quoique), cela ajoute grandement à ma joie.

 

Mon petit perce-neige ne pouvait pas tomber en de meilleures mains. Amoureux des blanches clochettes hivernales, Francis Courtois en possède depuis quelques années une très belle collection.

Ce passionné de végétaux aime à faire découvrir des plantes moins fréquentes et la plupart du temps bien résistantes.  Loin d'être un novice dans le métier, son panicum capillare a même obtenu un trophée à Saint Jean de Beauregard en 2011.

panicum-capillare-23-juil-07.jpg


Fin janvier : les premiers 'Berthille' s'ouvrent. Leur différence est toujours là ... ouf !

galanthus-Berthille-17-fev-14.jpg

C'est le moment de vérifier sur un site d'enchères bien connu, quel accueil leur sera réservé. Les enchères montent tranquillement mais sûrement puis s'envolent vers des sommets dans les dernières heures.

C'est ainsi qu'un certain 2 février 2014, un(e) galanthophile très très mordu(e) a dépensé une somme que je n'aurais jamais imaginée pour s'offrir un bulbe de ce drôle de perce-neige à jupons. Puisse-t-il lui apporter beaucoup de plaisir en son jardin !

galanthus-Berthille-1ere-enchere.jpg 

 

NB : tous les mots en gras sont cliquables.


Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 00:30

 

Je me suis bien amusée à la lecture de vos réponses. Une mention spéciale pour François et son marcass...on et Aurélia pour ses bisons. Mais malgré vos nombreuses propositions, aucune ne se révèle être la bonne.

 

Il faut dire que l'histoire n'est pas banale.

Voyons, voyons ... Léon ... Gédéon ... Ce sont donc des visiteurs dont le nom se termine par "on". 

Mais c'est bon sang bien sûr : ce sont des POISSONS  !!!


Oui, oui, vous avez bien lu deux petits poissons ont atteri au coeur d'une touffe de tiarelle.

J'en vois déjà ricaner se disant que mr berthille doit être un sacré farceur. Désolée de vous décevoir : occupé à ce moment là, il est totalement hors de cause ... pour cette fois.


Alors qui ou quoi ?

Inutile aussi d'avancer l'hypothèse d'une tornade au dessus des flots communaux qui aurait aspiré deux malheureux poissonnets pour les faire retomber en pluie dans mon jardin. J'étais dehors, il n'y avait pas la moindre petite brise.

Ma seule explication plausible serait celle d'un oiseau pêcheur ayant perdu une partie de son chapardage en vol. L'étang et la rivière ne sont qu'à quelques battements d'ailes et des hérons et aigrettes survolent de temps en temps le jardin.

 

Mais là où l'histoire devient hallucinante, c'est que ces deux pauvres petits poissons étaient toujours vivants. Pas frais, frais ... mais vivants ! Il faut dire, à ma charge, que les pensant morts, je comptais d'abord terminer ma plantation avant de les enterrer. Par chance, un éclair argenté a attiré mon regard. Plongés dans l'eau, j'ai eu l'heureuse surprise de les voir reprendre très rapidement leurs répères.

 

Depuis hier après-midi, dans un gros tonneau, nagent donc Léon et Gédéon, deux petits rescapés qui ont eu bien de la chance. 

Leon-et-Gedeon-19-fev-14.jpg

 

Je n'ai pas pensé faire une photo alors qu'ils étaient encore hors de l'eau mais si un taquineur de goujon passe par ici et qu'il reconnnait mes deux nouveaux pensionnaires, je serais heureuse de savoir qui ils sont. 

Gedeon-19-fev-14.jpg

La vie d'une jardinière est décidément pleine de surprises.

 

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 23:23

 

Après

- les sangliers

- les chevreuils

- un cheval

- un veau

Après

- Gaston le Hérisson

- Mirabeau le Blaireau

- Gaspard le Renard ...

 

... je vous présente, tout droit venus des cieux, Léon et Gédéon deux adorables petits ... 

 

Une idée ... ?


Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 09:20

 

A l'heure où le jardin commence à se blanchir de" gouttes de neige", il faut que je vous conte la suite de ce qui a été le premier épisode de l'histoire de mon petit-perce-neige-pas-comme-les-autres.

 

Souvenez-vous, l'année dernière, un petit galanthus différent attirait mon regard, puis un autre et encore un autre ... Après examen attentif de chaque clochette blanche, tout un peloton de petits perce-neige à jupons fleurissaient au jardin.

galanthus nivalis Berthille 3 mars 13galanthus nivalis Berthille 4 mars 13galanthus nivalis Berthille 5 mars 13


Cela n'a pas échappé à l'oeil averti d'une certaine jardinière conteuse d'Isère. Maniant la langue de Shakespeare avec facilité - ce qui est loin d'être mon cas - elle s'est tournée vers LE forum des spécialistes et collectionneurs en galant(h)eries. Avaient-ils déjà vu une telle bizarrerie ? 

Leur réponse m'a sidérée : ce perce-neige leur semblait tout à fait différent et unique !!! Mais leur gros questionnement concernait la stabilité de cette particularité. 

 

L'examen approfondi d'une photo de 2008, miraculeusement rescapée à deux crashs disk, me mit des étoiles dans les yeux.

galanthus-nivalis-9-fev-08.jpgEn regardant attentivement les perce-neige e ncadrés de jaune, l'oeil averti devine déjà quelques tépales internes supplémentaires (photo agrandissable)

galanthus-nivalis1-9-fev-08.jpg

 

De fortuite, la découverte se pimentait d'un je ne sais quoi d'exceptionnel.

 

Inutile de dire que je guettais avec impatience et anxiété l'ouverture du premier 'Berthille' du jardin. Allait-il toujours porter ce drôle de jupon ?

galanthus-nivalis-Berthille-10-fev-14.jpggalanthus nivalis 'Berthille' 9 février 2014

 


la suite de l'histoire dans quelques jours ... mais les impatient(e)s peuvent toujours aller faire un petit tour de ce côté.


Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 11:25

 

Décidément, le jardinage mène à tout, même aux choses les plus invraisemblables et les plus improbables !


Il y a bientôt deux ans, un mail arrivait dans ma messagerie. Jessica Bourges, une documentaliste de France 5 me demandait l'autorisation d'utiliser une photo publiée sur "le-jardin-de-berthille".

De quoi flatter quelque peu son ego, je l'avoue.


La suite de sa requête était pour le moins surpremante.

Il ne s'agissait pas d'une photo de plante, d'arbuste ou de scène de jardin. Non, loin de là !

Ce cliché devait illustrer un sujet du ... "Magazine de la Santé" de Marina Carrère d'Encausse et  Michel Cymes sur ... les déjections animales !!! 

 

C'est ainsi que le crottin d'un cheval venu visiter le jardin durant une nuit de janvier 2008 s'est retrouvé dans la p'tite lucarne ...

crottin1-12-avr-12.jpg

... et que mon nom est apparu au générique d'une émission de télévision.

crottin2-12-avr-12.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans Insolite
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 07:44

 

Pour la première journée de jardinage de l'année, il flottait un air printanier sur le jardin ce lundi. Le mercure s'est affolé et le thermomètre a flirté avec les 15°. 

Cette douceur, tout à fait inhabituelle pour un mois de janvier, réchauffe la terre et certaines fleurs se laissent berner.

 

L'hellébore niger est en pleine floraison ; c'est de saison.

helleborus-niger-macrantha-6-janv-14.jpg


Quelques perce-neige se préparent ; rien à dire, leur heure de gloire approche.

galanthus-nivalis-6-janv-14.jpg

Quelques primevères sont écloses ; rien de bien exceptionnel chez ces téméraires.

primula-6-janv-14.jpg

 

Les pâquerettes parsèment de blanc la pelouse ; c'est un peu prématuré.

bellis-perennis-6-janv-14.jpg

Une fleur d'hellébore oriental est déjà largement ouverte ; ce n'est pas vraiment normal.

helleborus-orientalis-6-janv-14.jpg

Deux spirées se sentent pousser des ailes. Les bourgeons de spiraea prunifolia 'Plena' sont prêts à s'ouvrir tandis que ceux de 'Fujino Pink' n'ont même pas attendu la chute des vieilles feuilles ; ce n'est guère prudent mes jolies.

       spiraea-prunifolia-Plena-6-janv-14.jpg                    spiraea-thunbergii-Fujino-Pink-6-janv-14.jpg

 

Le rosier 'Astronomia' est tout fier de dresser de nouveaux boutons de fleurs ; alors là, ça ne va pas du tout, mais alors pas du tout ! 

rosa-Astronomia-6-janv-14.jpg

 

Mon coeur de jardinière tremble devant toute cette vie. L'absence de gelées en décembre n'a pas incité le jardin à se mettre au repos et certains arbustes jouent les audacieux.

Une désagréable impression de déjà vécu ne me lâche pas. Il y a deux ans, le froid avait ainsi tardé et la végétation ne s'était pas endormie profondément. Lorsque février était arrivé, ses gelées longues et intenses avaient grillé plusieurs arbustes et noirci les rosiers intrépides du jardin. 

Puisse cet hiver être différent !


Repost 0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 10:30

 

Chaleur en hiver,

Fraicheur en été,

Pluies au printemps,

Temps sec en automne ...

Qui oserait prétendre que les jardiniers sont des êtres de paradoxes ?

A tous et à toutes, jardiniers ou jardinières, visiteurs ou visiteuses

Je souhaite une année 2014 chaude ... fraiche ... arrosée ... et sèche !

voeux. 2014

Repost 0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 14:30

 

... ou comment avoir besoin d'une demi-journée pour planter 5 oignons de tulipes !!!

 

Il me restait 20 bulbes de tulipes à planter. Soleil et douceur étant au rendez-vous hier, j'ai donc enfilé gants et chaussé sabots pour aller m'acquitter un peu tardivement je l'admets, de ces ultimes plantations de l'année.

 

Première contrariété : retrouver le couteau planteur ... enfin désherbeur à l'origine. Le dénicher bien caché derrière un énorme pied d'hellébore foetide. "Désherboter" une petite demi-heure durant. En profiter pour ratisser et aplanir au passage les taupinières soulevant la terre des plates-bandes.

 

Deuxième prise de tête : sachet de bulbes en main, chercher un endroit où les planter. Le sous-sol ayant été abondamment garni il y a quelques semaines, se rendre compte que la tâche ne s'annonce pas simple et qu'une terre vierge serait bien plus accueillante.

Se dire que finalement, c'est peut-être le moment de concrétiser la petite extension prévue sur le massif 'Purple Emperor'.

 

Troisième contretemps : se rappeler que la corde qui sert de guide ébauche déjà une autre future extension de ce même massif ! Arg ! Impensable de défaire ce qui a déjà été mi-fait.  Retrousser donc ses manches pour matérialiser le nouveau tracé avec des pierres.

 

Quatrième complication : trouver des pierres adéquates !!! Et là, la partie est loin d'être gagnée !

 

Quatre heures plus tard, la nuit tombe. Fourbue, je range gants, brouette et outils avec un profond sentiment d'accomplissement : mes cinq tulipes sont en terre.

extension1-massif-pourpre-18-dec-13.jpg

 

extension2-massif-pourpre-18-dec-13.jpg

 

Je discute, je discute mais c'est pas l'tout : il m'en reste encore 15 à mettre en terre !!!

Repost 0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 10:01

 

L'absence inhabituelle de gelées précoces me permet de découvrir d'inédites transformations cette année au jardin. 

Mais ... quelle est donc cette belle qui a sorti son doux manteau floconneux ?

fleur-de-coton1-6-dec-13.jpg

 

Réponse en image :

anemone-hupehensis-Splendens-2-oct-13.jpg

 

Il s'agit de l'anémone hupehensis 'Splendens'.

Venant d'un jardin alsacien et transplantée en 2007, elle a eu beaucoup de mal à s'implanter et peine encore à s'étoffer.  Je crains pour sa survie chaque printemps, mais une petite feuille toute timide finit toujours par poindre un beau matin.

Ses pétales irréguliers et sa couleur peu uniforme font tout son charme.

 

Bravo à Geneviève, Armelle et Charlotte qui avaient trouvé.

Repost 0
Published by Blandine - dans Insolite
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 09:40

 

Spectacle inédit en ce jour de la saint Nicolas. Pour la venue du saint patron lorrain et de sa hotte bien garnie, point de blanc manteau sur la campagne ni de sapins aux branches alourdies de neige. Bien au contraire, il flotte encore comme un air d'automne.

 

Très en retard, les gros mélèzes refusent toujours de lâcher prise et retiennent avec détermination leur parure dorée.

Hier sous un fugace rayon de soleil, il émanait d'eux une douce aura jaune qui réchauffait et éclairait ce coin du jardin.

meleze1-6-dec-13.jpg

 

meleze2-6-dec-13.jpg

 

Et tandis que le vent se levait, un doux tapis ambré tombait au sol, gommant lentement terre et pelouse.

meleze4-6-dec-13.jpg

meleze3-6-dec-13.jpg

Repost 0

Rechercher