Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 10:00

 

Cela faisait plusieurs nuits qu'ils venaient faire la razzia sous les pommiers abandonnés à l'arrière du jardin. Et un sanglier qui mange, ce n'est pas très raffiné ni très délicat ; ça grogne, ça souffle, ça croque, ça s'étrangle ... et ça piétine !

 

Nombreux et très gloutons, la réserve de pommes au sol s'est vite épuisée. Les cochons sont dont allés voir ce qui se passait quelques mètres en contrebas, sous notre beau et vénérable pommier.

Mais un sanglier, ça n'a pas non plus le pas léger et plusieurs sangliers, ça laboure, d'autant plus dans une terre (enfin) ameublie par les récentes pluies.

 

En chemin, leur équipée nocturne s'est donc soldée par "quelques" dégâts collatéraux !!!

Deux pieris à moitié cassés, un pied de phlox à terre, une dizaine d'heuchères complètement piétinées, trois hostas déchiquetés, une grosse touffe de geranium macrorrhizum hachée menue, la plus belle branche de l'hydrangea quercifolia 'Snowflake' arrachée ...  

               sangliers1-23-sept-12.jpg        sangliers2-23-sept-12.jpg

 

Par chance, le tout jeune cornus canadensis, pourtant situé en plein passage a été épargné. Un miracle que je ne m'explique pas. Il ne s'en serait sûrement pas remis.

 

Jusqu'à présent, mis à part avec les campagnols, la cohabitation avec la faune locale avait toujours été supportable. Mais là je grince un peu des dents et tends surtout le dos en redoutant d'autres expéditions nocturnes.

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 00:12

 

Peu d'arrosages célestes durant ce mois d'août !

La fraicheur des plantes s'en est ressenti et certains feuillages ont commencé à prendre une vilaine teinte marronnasse, m'obligeant à couper les feuilles les plus desséchées.

 

Un mois après son début de floraison, la monarda 'Violet Queen' est toujours aussi belle et fait toujours autant le régal des papillons et des abeilles. Le thym serpolet, en fleur depuis début juillet, n'a pas faibli le moins du monde et a continué de rosir l'avant du bassin.

 

Les phlox paniculata ont embaumé voluptueusement les longues soirées estivales durant tout le mois.

Autre fleur, autre parfum. Les acidanthera murielae ont tenu et même dépassé leurs promesses. Leurs effluves, capiteuses et perceptibles à la ronde dès les premières heures de la journée donnent toute leur  puissance à la tombée du jour.

 

La sanguisorba tenuifolia 'Standup Comedian', donnée pour 1.20 m culmine allégrement à 2 m. Elle va devoir changer de place.

La melica ciliata a été taillée, elle n'avait plus aucune tenue et s'avachissait piteusement. Toujours aux abonnés absents après l'hiver cruel, les beaux et longs épis blancs du pennisetum orientale 'Tall Tails' vont me manquer. En revanche, 'Karley Rose' que je croyais perdu, tente courageusement une renaissance.

 

Autre résurrection : celle du rosier 'Baronne de Surcouf' qui, après avoir pris des forces souterraines durant plusieurs mois, s'est même payé le luxe de m'offrir une fleur.

Bien m'en a pris d'être trèèès patiente et de ne pas céder à la tentation d'arracher le pied tout sec à la sortie de l'hiver.

En revanche, pas de miracle du côté d'Astronomia'. Après avoir agonisé durant plusieurs mois, il a rendu l'âme après m'avoir toutefois gratifiée de deux fleurs, craquantes en diable. Il sera remplacé, mais au printemps prochain seulement.

 

massif-bassin1-20-aout-12.jpg

 

massif-bassin2-20-aout-12.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans Au fil des mois
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 06:27

 

Enfin je le tiens ! LE hosta qui fait la nique aux baveurs et aux baveuses !

Mi-septembre et à peine un ou deux minuscules trous de limaces.

 

Son p'tit nom ? 'Sum and Substance'. Un nom à rallonge, à la mesure de ses proportions à l'âge adulte (0.80 x 1.20 m). 

 

Mon petit bébé n'a que trois ans. Ses feuilles longues de 35 cm et larges de 25 sont loin de passer inaperçues. Une heure de soleil en tout début de matinée leur donne une couleur vert clair très lumineuse et fort appréciable dans ce coin assombri par l'épais feuillage qui le domine. 

 

Il pousse au pied du gros tilleul, dans une terre ingrate, appauvrie et souvent très desséchée. Le pauvre doit se défendre chèrement pour trouver à manger et à boire. Mais il s'en accomode plutôt bien. Une petite lampée lorsque ses feuilles commencent à toucher le sol et le voilà ragaillardi. A l'automne, il aura droit à un épais manteau de feuilles mortes qui, année après année, assouplit et enrichit le sol qui l'accueille.hosta-Sum-and-Substance-12-sept-12.JPG

 

On le dit supportant le soleil qui lui donnerait, de plus, un joli teint bien doré. Effectivement, ses épaisses feuilles ne brûlent pas sous la morsure des rayons mais la couleur promise n'est pas tout à fait au rendez-vous.

Le pied planté dans un endroit beaucoup plus ensoleillé est plus clair que celui sous le tilleul mais la couleur n'est pas uniforme. Elle oscille entre vert et jaune et cela a plutôt tendance à lui donner un air maladif peu reluisant.  

hosta-Sum-and-Substance-11-sept-12.JPG

 

Dès que les pluies auront mouillé la terre en profondeur, il ira rejoindre la plate-bande de son frère aîné et apportera une luminosité bienvenue dans un autre endroit très sombre du jardin.

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 00:06

 

En cette fin d'été,

il fait beau, très beau ;

il fait chaud, très très chaud ;

il fait soif, très très très soif.

 

Le jardin manque d'eau et le fait savoir.

Au pied des deux mélèzes, la situation devient critique pour les plus soiffardes.

 

L'hydrangea macrophylla tend la langue  ... 

secheresse2-10-sept-12.jpg

 

... l'hélianthus 'Lemon Queen'  est tout raplapla ... 

secheresse6-10-sept-12.jpg

 

... la pulmonaire ressemble à une salade cuite ... 

secheresse4-10-sept-12.jpg

 

... le pauvre hellébore niger n'a plus la force de se tenir droit ... 

secheresse1-10-sept-12.jpg

 

... l'actaea n'arrive plus à dresser ses fleurs ... 

secheresse5-10-sept-12.jpg

 

... jusqu'aux les pétales des rudbeckias qui pendent lamentablement le long des tiges. 

secheresse3-10-sept-12.jpg

 

Avant la pluie annoncée, il a fallu sortir les arrosoirs et mettre sous perfusion les plus déshydratées ; elles me faisaient vraiment trop pitié.

Repost 0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 23:02

 

Ca sent la fin ...

Malgré l'arrachage des tiges sèches de nielles des blés et un nettoyage succint, la jolie praire fleurie du mois de juin n'est plus qu'un souvenir.


Quelques centaurées bleues résistent et fleurissent encore un peu ; une dizaine de mini-tournesols grandissent timidement ; des cosmos se mettent enfin - mais trop tardivement - à lever ; de nouveaux soucis boutonnent ; trois rudbeckias jaunes sont épanouis ...

Un peu chiche pour un tapis de fleurs !!!

tapis-fleuri-1-sept-12.jpg

Une note de satisfaction toutefois : deux pieds d'Indian Paintbrush ont levé et fleuri.

Cette fleur des prairies humides et montagneuses nord américaines faisait partie du mélange ramené des USA par nos amis charentais.

J'avoue que je ne suis pas peu fière de la voir s'épanouir dans ma lointaine Lorraine ... même si j'attends toujours la visite des colibris qui se régalent de son nectar.

Indian-Paintbrush-2-sept-12.jpg

Une cocotte bien peu fréquentable pourtant que cette fleur. Ses racines s'allongent jusqu'à en rencontrer d'autres. Elles y pénètrent et y puisent une partie des nutriments de la plante hôte, une graminée bien souvent.

 

Le semis printanier donnant des plantes qui grandissent à l'automne et fleurissent surtout l'année suivante, de bonnes surprises seront peut-être au rendez-vous en 2013.

 

Repost 0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 23:58

 

Juillet fut un mois en demi-teinte météorologiquement parlant. Cela fut loin d'affecter les floraisons, bien au contraire ! Dans ma terre sableuse, l'absence de grosses chaleurs et de soleil brûlant a permis aux fleurs de durer plus longuement qu'habituellement. 

 

Le thym serpolet, très vigoureux, a rapidement recouvert interstices ... et dalles devant le bassin. En fleur dès le début du mois, il attire les abeilles en quantité.

Les longs épis des véroniques 'Inspiration' et Rotfuchs' ont apporté leur présence verticale durant tout le mois ; la monarde violette a attiré le seul papillon machaon aperçu cette année. Un peu plus tardive que sa consoeur, la monarde 'Violet Queen' forme un gros buisson qui égayera le massif durant plusieurs semaines.

En fin de mois, les phlox paniculata ont commencé à embaumer les alentours, prolongeant avec délices les pauses sur le petit banc de grès.

    

Mais pourquoi avais-je oublié de planter des hémérocalles dans ce massif ? Leur floraison généreuse a cruellement manqué. Un pied de 'Gentle Shepherd', en attente dans son pot, a été mis en place. D'autres suivont sans doute cet automne.

 

Dès le milieu du mois, les panicules blancs de l'hydrangea paniculata 'Kyushu' se sont épanouies. De toutes les variétés du jardin, c'est lui le plus précoce.

 

Le petit prunus incisa 'Kojo-no-Mai' grandit, grandit. Il va bientôt arriver à la hauteur du thuya boule. Quand je pense qu'on m'avait vanté sa lenteur de croissance !!!

Devant lui, quelques acidanthera murieliae se préparent. J'attends leur floraison et surtout leur parfum avec impatience.

 

Du côté du bassin, aucun changement, malheureusement. L'eau continue à verdir et à s'opacifier. 

massif-bassin1-27-juil-12.jpg

 

massif-bassin2-27-juil-12.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans Au fil des mois
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 23:59

 

Qu'il faisait bon par une journée écrasée de soleil et de chaleur, se promener sous la fraicheur des grands arbres du parc de l'Abbaye !

Autrey1-12-aout-12.jpg

 

Nous étions venues pour la floraison des hydrangea. Nous ne fûmes pas déçues ! En compagnie des nombreux phlox, ils étaient les vedette du jardin.

Paniculata, arborescens, macrophylla, serrata, aspera, quercifolia ... partout ils fleurissaient les massifs.

Autrey4-12-aout-12.jpg

 

Autrey2-12-aout-12.jpg

 

Autrey3-12-aout-12.jpg

 

Autrey5-12-aout-12.jpg

 

Autrey6-12-aout-12.jpg

 

Autrey7-12-aout-12.jpg

 

Autrey8-12-aout-12.jpg

 

Difficile de ne pas remarquer les paniculata et leurs généreuses inflorescences blanches.

  Autrey-hydrangea-paniculata2-12-aout-12.jpg   Autrey-hydrangea-paniculata1-12-aout-12.jpg

Le plus admiré fut sans conteste 'Phantom'. Avec ses innombrables panicules blanches déjà rosissantes, il réussissait le pari d'illuminer un coin de jardin pourtant baigné de soleil.Autrey-hydrangea-Phantom-12-aout-12.jpg

 

Et pour finir la visite, deux inconnues que je soumets à votre sagacité. Si la première ne m'est pas vraiment inconnue, la deuxième est une totale découverte. 

Autrey-inconnue1-12-aout-12.jpg

 

Autrey-inconnue2-12-aout-12.jpg



Repost 0
Published by Blandine - dans D'autres lieux
commenter cet article
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 08:55

 

Quatre mois après le semis, le joli tapis fleuri du mois dernier commence à avoir du plomb dans l'aile.

Les pluies et le vent ont couché et aplati certaines zones du pourtour. Non éclaircis, les plants ne s'étoffent pas et le semis en ligne reste beaucoup trop visible.

Les annuelles les plus précoces grainent et l'esthétisme n'est pas forcément au rendez-vous. Les très nombreux pieds de nielle des blés accentuent cette impression de prairie avant fauche.

Les plantes les plus hautes font trop d'ombrage aux plus basses qui peinent alors à forcir et à fleurir comme elles devraient le faire.

Certaines variétés, pourtant présentes parmi les semences, ne se sont pas montrées. Deux pieds de cosmos roses seulement, aucune malope. Mais peut-être est-ce une conséquence retard de l'effet baveuses.

 

En revanche, les centaurées barbeau (centaurea cyanus) sont toujours bien présentes et bleuissent fidèlement l'ensemble. Parmi tous les coloris, les bleues sont les plus hautes, les plus florifères et les plus remarquées.

 

Quelques fleurs jaunes font leur apparition et apportent une touche (un peu trop) flashy : soucis, coreopsis, chrysanthèmes des moissons.

 

chrysanthemum-segetum-1-aout-12.jpg  coreopsis-tinctoria-1-aout-12.jpg

 

tapis-fleuri-1-aout-12.jpg

Repost 0
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 08:56

 

Il a plutôt mal supporté les outrages du temps le petit banc de pierre installé sous le cerisier au printemps 2007. De saison en saison, il s'est penché, penché jusqu'à devenir un danger pour le lierre arborescent tout proche.

Cela faisait d'ailleurs un certain temps qu'il n'était plus en odeur de sainteté.

 

Trop haute, l'assise n'était pas suffisamment agréable pour prendre une pause bienvenue sous l'ombrage du cerisier. 

Malgré plusieurs essais, je n'ai jamais réussi à camoufler joliment les deux agglos qui lui servaient de support.

En dépit d'un badigeonnage en règle au yaourt, la mousse n'a jamais voulu y élire domicile. Les graminées tentées se sont révélées peu dissimulantes. A l'opposé, le lierre planté à son pied s'est rapidement montré envahissant m'obligeant à pratiquer des tailles hebdomadaires.


Bref, ce petit coin ne me satisfaisait plus ... mais l'idée d'un banc en grès ne m'abandonnait pas pour autant, certaine qu'un nouveau et plus glorieux destin attendait cette belle pierre ailleurs dans le jardin.

 

Le bassin et ses poissons agissant comme un véritable aimant sur les habitants de la maisonnée, c'était là qu'elle devait aller, là où justement manquait un endroit où se poser pour observer la vie toujours grouillante du petit milieu aquatique.

 

Heureusement, des bras mâles, costauds et bienvenus sont entrés en action.

Deux grosses pierres, vestiges d'un ancien muret en bordure de propriété, se sont révélées idéales pour supporter le lourd bloc de grès. Là où il m'aurait fallu une journée, à peine deux heures ont suffi à l'homme de la maison pour transformer ce coin du bassin.

L'assise est parfaite, la vision très agréable. Je suis aux anges.

Un bien joli cadeau qui pour moi vaut tous les présents du monde.

 

banc-pierre1-30-juil-12.jpg

recto

 

banc-pierre2-30-juil-12.jpgverso

 

Il me reste encore à végétaliser la partie avant du bassin. Le serpolet planté ce printemps se plait à merveille mais les nombreuses abeilles butinant ses fleurs sont bien gênantes lorsqu'il me faut m'agenouiller pour nettoyer chaque jour le filtre de la pompe.


A ce propos, je suis preneuse d'une idée de couvre-sol très bas supportant sans noircir les températures basses (-20°) , la terre sableuse, le plein soleil et un léger piétinement.

Comment ça, j'en demande toujours trop ?!!!

 


Repost 0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 16:03

 

Enfin le soleil est revenu au-dessus du jardin. Un vilain vent de Nord a poussé les nuages qui s'éternisaient depuis ... bien trop longtemps.

Mais ces deux dernières nuits, il fait froid, bien (trop) froid pour un mois de juillet( 5 et 4.5°).

 

Certes, les gelées blanches ne sont encore pas d'actualité mais cette grande fraicheur a eu pour effet de modifier durant quelques heures la couleur de trois phlox paniculata.

 

Cela ne m'a pas surprise pour 'Blue Paradise' dont j'avais déjà observé plusieurs fois cette caractéristique à l'automne dernier. En revanche, pour 'Améthyst' et Uspech', plus récents au jardin, ce fut une découverte.

phlox-paniculata-Blue-Paradise-matin-23-juil-12.jpg

phlox paniculata 'Blue Paradise' au petit matin

phlox-paniculata-Blue-Paradise-midi-23-juil-12.jpg

le même, à midi

 

phlox paniculata Amethyst matin 23 juil 12

phlox paniculata 'Amesthyst' au petit matin

phlox-paniculata-Amethyst-midi-23-juil-12.jpg

le même à midi

 

phlox-paniculata-Uspech-matin-23-juil-12.jpg

phlox paniculata 'Uspech' au petit matin

phlox-paniculata-Uspech-midi-23-juil-12.jpg

le même à midi

 

Six phlox pour le prix de trois, l'est pô belle la vie ?

Repost 0

Rechercher