Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 09:00

1000-mariages-de-plantes1.jpg


1000 mariages de plantes - Les meilleurs choix pour un jardin facile
Didier Willery et Pascal Garbe
Editions Bordas 415 pages

Un livre génial pour un jardinier peu expérimenté, foisonnant de bonnes idées, de conseils et d'astuces.  J'y ai retrouvé ce que j'ai mis parfois plusieurs années à découvrir ou à observer.

En guise d'introduction, 25 doubles pages sont consacrées à 25 savoir-faire permettant de tirer le meilleur parti possible d'un jardin.
Suivent ensuite, regroupées en huit grands chapitres, toute une succession d'idées très diverses : des fleurs qui fanent bien, des plantes qui éclairent l'ombre, des potées pour longtemps, des plantes ornementales à goûter ...
Pour chacune d'elle, deux ou trois photos, une idée forte, une sélection de quelques variétés sûres ainsi que quelques conseils.
Une liste de 300 coups de coeur clôt le livre.

Quatre pages, agrandissables d'un simple clic (puis choisir full size en haut à gauche de l'image), pour vous donner un aperçu de ce livre.

1000-mariages-de-plantes2.jpg  1000-mariages-de-plantes3.jpg

  1000 mariages de plantes4  1000 mariages de plantes5 

Repost 0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 22:23

neige1-12-fev-10.jpg













Ce matin, 9H00, petit chat de fonte est enveloppé dans un joli manteau blanc.




neige2-12-fev-10.jpg 












3 heures plus tard, petit chat de fonte a disparu sous la couette.


Repost 0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 17:37

- C'est au printemps, lorsque les bulbes se mettent à fleurir les uns après les autres que la jardinière se rend compte des endroits où il font défaut. L'envie d'en planter la taraude alors furieusement. Seulement, voilà, plus un seul oignon en vente dans les magasins. Et à l'automne, lorsque les rayons de bulbeuses seront à nouveau bien garnis, la jardinière écervelée aura oublié ses bonnes idées du printemps et plantera au p'tit bonheur la chance.
Pour remédier à cela, car je suis tête en l'air, je place, juste à l'endroit des futures plantations automnales, un petit galet ou un pot avec le nom des bulbes à planter.


- En janvier, mois des soldes, il n'est rare de trouver des bulbes bradés à des prix défiant toute concurrence. Certains, trop desséchés, ne donneront rien et mourront mais beaucoup finiront par reprendre du poil de la bête et feront oublier leur passé de laissés pour compte.
Mais que faire de ces bulbes en janvier ? La terre est bien souvent gelée, les vivaces sont invisibles. Les garder jusqu'en mars signifierait leur perte.
La solution ? Les planter en pots, ou en caisses s'il y en a beaucoup, dans du terreau puis les entreposer dans un endroit un peu abrité du jardin.
La transplantation définitive au jardin pourra s'effectuer dès que les vivaces seront sorties de terre.


- Les bulbes vendus en grosse quantité et en mélange sont souvent bon marché. L'inconvénient en est une floraison bariolée qui peut heurter l'oeil sensible ou faire tache dans un massif monochrome.
Pour y remédier, il suffit de planter tous ces bulbes dans un coin pépinière en les écartant généreusement les uns des autres. Au moment de leur floraison, il sera ainsi facile de repérer leur couleur et de leur octroyer leur place définitive au jardin.


- En plantant les narcisses et les tulipes en arrière-plan des hémérocalles ou des pivoines, le feuillage de ces dernières se développera après la floraison des bulbeuses et cachera ainsi leurs feuilles jaunissantes.
De même, le feuillage des hostas pourra cacher celui des plus petites bulbeuses plantées à leurs côtés.

Repost 0
Published by Blandine - dans Trucs et astuces
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 14:54

Il est des fleurs blanches dont je n'imaginerais plus me passer. Des incontournables, fidèles, solides, faciles à vivre et qui rythment l'année de leur floraison généreuse.
                                                                                                         b-perce-neige-2-f-v-08.jpg


Le galanthus nivalis : la première fleur à s'épanouir, faisant  fi de la météo.
Pour peu que les conditons de culture lui conviennent, il peut former de véritables tapis blancs.




blanc1-crocus-Jeanne-d-Arc.jpg

  
Le crocus vernus 'Jeanne d'Arc' : sa couleur d'un blanc pur, le fait remarquer de loin.




blanc2-primula-acaulis.jpg


La primula acaulis : tellement rencontrée dans les vieux jardins qu'elle en devient banale.
Et pourtant, sa longue floraison très généreuse et sans souci mériterait bien que les jardiniers la remettent à l'honneur.



blanc3 iberis sempervirens


L'iberis sempervirens : véritable petit coussin fleuri durant 6 semaines.
Après la floraison, une taille permet de garder une touffe bien compacte et d'apprécier son feuillage persistant durant toute l'année.



blanc4-tanacetum-Jackpot.jpg
Le tanacetum niveum 'Jackpot' : une boule de fleurs aux allures de chrysanthème automnal. Une longue floraison, un magnifique feuillage gris sont ses deux principaux atouts.
Le pied ne vieillissant pas très harmonieusement, je préfère le renouveler tous les deux ans. Avec les très nombreux semis naturels, cela ne pose aucun problème.

blanc5-polygonum-polymorphum.jpg


Le polygonum polymorphum : un buisson blanc d'environ 1.50 m, bien branchu, qui en impose par sa forte présence et ses grosses inflorescences.
L'attrait se prolonge quelque temps une fois les fleurs fanées.



 
blanc6-kalimeris-incisa.jpg

Le kalimeris incisa 'Alba' : il ne fait parler de lui ni pour sa fleur ni pour son effet visuel. En revanche, sa très longue présence en fait une plante de choix. Pour peu que l'on prenne soin de couper les fleurs fanées, sa floraison sera continuelle de mi-juin à fin septembre.

achillea odorata 9 juin 09


L'achillea odorata : avec son fin feuillage aromatique gris quasiment persistant et ses larges ombelles blanc crème, voilà un joli couvre-sol qui peut servir de faire-valoir à de nombreuses plantes compagnes. 


galega-Alba-30-juin-09.jpg



Le galega hartlandii : une forte touffe bien droite d'1.50 m, deux mois de floraison (si l'on prend la peine de couper les fleurs fanées), une bonne tenue en vase, un joli feuillage ...  Que demander de plus ?



blanc9-geranium-Album.jpg

Le geranium sanguineum 'Album' : de jolies feuilles vert foncé profondément découpées, de grosses fleurs blanc pur, un feuillage automnal souvent rougeoyant font de ce géranium un couvre-sol digne d'intérêt.


blanc10-tanacetum-parthenium.jpg

Le tanacetum parthenium : venu tout droit d'un jardin de grand-mère, il s'est implanté un peu partout au gré de son bon vouloir. Je ne saurais m'en passer. Plus arrangeant que lui, on ne trouve guère : une floraison qui dure, un feuillage vert tendre, une bonne tenue (si la plante est taillée). Sa très grande générosité en petits semis me permet de boucher les trous dans les massifs en de nombreuses occasions.
Certains trouvent qu'il sent mauvais ; son odeur est une de mes madeleines de Proust.

blanc8-achillea-La-Perle.jpg


L'achillea ptarmica 'La Perle' : encore une longue, très longue floraison bien blanche (plus de deux mois). Deux défauts toutefois à l'actif de cette belle : la tenue bien droite n'est pas son fort ; la coquine se montre expansive, voire envahissante. Mais je lui pardonne bien volontiers en remerciement des services rendus. 



blanc11-gaura-lindheimeri.jpg



Le gaura lindheimeri : une valeur sûre pour toute la belle saison : il fleurit infatigablement de mai aux premières gelées. Son seul défaut est sa rusticité pas toujours à l'épreuve des hivers très rudes. En revanche, si le terrain lui convient, il peut se ressemer de lui-même.



blanc7-artemisia-lactiflora.jpg


L'artemisia lactiflora : un fond de massif très aérien. Très discrète jusque mi-juin, elle se met soudain à s'élever jusqu'à atteindre le double mètre, offrant un attrait qui s'étale sur presque deux mois. Seul bémol, un blanc pas tout à fait virginal se mariant difficilement avec d'autres floraisons blanches.

 

blanc12 aster Monte Cassino


L'aster 'Monte Cassino' : un brouillard de fleurettes blanches. Un peu tardif toutefois : certaines années, les précoces gelées automnales le coupent dans son élan. Mais les aiguilles de givre sur ses dizaines de fleurs en fait un magnifique bouquet.




blanc13-helleborus-niger.jpg

L'helleborus niger : la dernière fleur de l'année au jardin. Blanc à l'éclosion puis rosissant joliment tout au long des mois d'hiver. Les gelées, même très fortes, n'ont pas de prise sur lui ; au premier radoucissement, il relève gaillardemment la tête.




Repost 0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 23:59

Nouvelle année, nouveau massif ! Ce sera le "Rêve Lavande", du nom de ce joli rosier. Un massif pas très large, tout en longueur et situé au bord d'un talus très pentu.

C'est un endroit que j'ai voulu plus en douceur. Ici, pas de couleur vive, rien que du pastel. Du rose, du mauve, du blanc.

Et du blanc cette année en janvier, il n'en n'a pas manqué ! La neige a englouti l'héllebore niger et les bruyères en fleurs, a malmené les épis noircis de liatris, a couché au sol l'aster 'Lady in Black'. Seule subsiste la touffe de miscanthus 'Silberfeder' allégée de ses semences mais toujours aussi fière.

massif-lavande1-31-janv-10.jpg
massif-lavande2-31-janv-10.jpg
Repost 0
Published by Blandine - dans Au fil des mois
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 12:24

... la glace
neige2-31-janv-10.jpg   neige3 31 janv 10

neige4-31-janv-10.jpg


Pauvre petit thuya rond !
neige1-31-janv-10.jpg

Repost 0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 11:50

Il est des couleurs que j'aime bien voir se côtoyer au jardin. Le bleu et le jaune en font partie. Je trouve que cette association symbolise le printemps, le renouveau.

Il faut dire qu'à cette saison, le jaune est fréquent dans les massifs : jeunes pousses tendres et encore bien dorées, floraison vert acide des euphorbes, narcisses, crocus, tulipes ...
Le bleu n'est pas en reste non plus : géraniums vivaces, muscaris, iris de toutes sortes, myosotis ...

Parmi les feuillages, il y a de quoi faire également : bleu de certains hostas ou graminées, feuillages glauque des ails d'ornement.
Quant au jaune, il n'y a que l'embarras du choix : hostas, houblon doré, origan, heuchères ...

De quoi marier ces deux teintes en de multiples déclinaisons.

bleu-et-jaune8-septembre.jpg


bleu-et-jaune1-juillet.jpg  bleu-et-jaune2-mai.jpg

bleu-et-jaune3-mai.jpg  bleu-et-jaune4-mai.jpg

bleu-et-jaune5-mai.jpg  bleu-et-jaune7-mai.jpg

bleu-et-jaune6-juillet.jpg
Repost 0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 13:26

Grisaille, brouillard, neige ... besoin de couleurs

 

du rosecouleur8.jpgdu rouge
couleur2de l'orange
couleur3du bleu
couleur4du jaune
couleur5.jpgdu fuchsia
couleur6.jpgdu vert
couleur7.jpgdu violet
couleur1

Repost 0
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 06:40

... l'euphorbia 'Blackbird, le sedum spectabile 'Iceberg' et une heuchère pourpre
carex Bronze 12 sept 09

... un phlox divaricata blanc et une heuchère pourpre
carex Bronze 13 mai 08

... la luzula nivea et la calluna vulgaris 'Wickwar Flame'
carex Bronze 20 janv 10

... l'heuchera 'Caramel', le geranium 'Rozanne' et un sedum reflexum bleuté
carex Bronze 10 juin 09

... l'arabis ferdinandi-coburgii 'Variegata', une heuchère pourpre ... et de la mousse
carex Bronze 18 janv 10

... l'heuchera 'Caramel' et l'oxalis triangularis
carex Bronze 18 juin 07


... un skimmia 'Rubella'
carex Bronze 19 janv 10

... une primula acaulis fuchsia ... et de la neige
carex Bronze 19 mars 08

 

Repost 0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 09:54

La neige à peine fondue, les petits carex du jardin sont ragaillardis. Malgré de très fortes gelées - jusqu'à -18° -  puis une dizaine de jours ensevelis sous 15 cm de neige, ils se redressent déjà, tout fiers.

- carex morrowii 'Ice Dance', un vigoureux conquérant que je limite à grands coups de pelle à transplanter.
carex-Ice-Dance-17-janv-10.jpg

- carex comans 'Frosty Curls' au très fin feuillage vert argenté. Donné pour peu rustique, il résiste en pleine terre sans aucune protection depuis plusieurs années déjà. Cette année, trois petits semis spontanés sont même en train de grossir à proximité du pied mère.
carex Frosted Curls 17 janv 10
 
- carex pendula dont l'attrait est surtout estival mais qui tient bien sa place en hiver (tout comme carex grayi)
carex pendula 17 janv 10

- une série de petits carex non identifiés, achetés à tout petits prix, en version panachée de jaune (carex oshimensis 'Evergold') ou panachée de blanc ou encore marginée de blanc
carex panache jaune 17 janv 10  carex panache blanc 17 janv 10
                                       carex margine blanc17 janv 10

- et mon préféré, carex comans 'Bronze' dont la teinte rousse sied si bien à l'hiver et qui me gratifie chaque année de très nombreux petits semis.
carex Bronze 17 janv 10

Repost 0

Rechercher