Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 13:59

J'en rêvais, Fanny me l'a offert hier.
Merci ma grande !

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 23:40

C'est ma troisième visite dans ce jardin, chaque fois au mois de mai. Pourtant pas une seule fois le le spectacle n'a été le même.


Cette année, les floraisons sont moins présentes. Mais ce n'est pas pour autant que le jardin est triste.
Bien au contraire, c'est l'occasion rêvée de découvrir et de s'attarder sur ses nombreux attraits habituellement éclipsés
par les opulentes floraisons.


La maison bleue que l'on devine à travers les frondaisons, reflétée sur le calme miroir de l'eau  ...

... puis que l'on découvre.

 

Le petit chemin de bois s'enfonce dans la verdure et invite à la balade.


A Berchigranges, le gazon fait partie intégrante du jardin. Il est épais, moelleux, verdoyant. Il habille magnifiquement le petit pont de pierres.


Et partout, pour invitation à la contemplation, des bancs, des chaises, sortis de l'imagination fertile et des mains habiles des maitres des lieux.





Alors asseyons-nous et admirons ...

... les constructions en pierres ...




... les aménagements en bois ...



... le cabanon des jardiniers ....

... la "Chambre des Dames" ...


... le "Jardin Ail et Ouille"


Impossible de quitter ce magnifique jardin sans tomber d'admiration devant la vedette du mois de mai : le pavot bleu, ici, sur un fond de primevères candélabres  et de dicentras dorés.


Le charme a encore opéré durant tout un après-midi. Décidément, ce magnifque jardin n'a pas finide me livrer toutes ses beautés.

Repost 0
Published by Blandine - dans D'autres lieux
commenter cet article
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 12:26

Je connaissais le jardin au moment de la floraison des bruyères, en automne.
Hier, c'était la première fois que je le découvrais en mai, au moment de l'apothéose des rhododendrons et des azalées.

Dès la porte d'entrée, c'est un choc visuel. Un énorme massif orange et jaune accueille le visiteur.
Alléchante "mise en bouche" !


La porte franchie, une profusion de couleurs : rhododendrons, azalées mais aussi feuillages dorés de la spirée 'Goldflame' et du magnifique dicentra 'Goldheart', feuillages pourpres des hêtres, érables et cimicifuges.






Et toujours ces magnifiques blocs de grès rose qui structurent et ponctuent le jardin.



Le temps des pivoines n'est pas encore venu mais déjà une belle jaune (lutea ?) nous fait un clin d'oeil ensoleillé et très
appuyé.



La visite se termine sur ce bel érable déjà admiré chez Anne-Marie ...



... et sur quelques godets à emporter. Et devinez ce qui a pris le chemin du jardin : un beau et lumineux dicentra
'Goldheart'.


Repost 0
Published by Blandine - dans D'autres lieux
commenter cet article
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 23:58

Elles sont toutes issues de semis maison ; aucune n'a de petit nom ; peu nombreuses sont celles dont la couleur attendue est la couleur réelle (merci les abeilles et autres insectes) mais je les aime toutes.

Je pense semer une blanche, il fleurit une rose ; qu'importe ... des surprises agréables sont parfois au rendez-vous.



Repost 0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 08:24

Dernier épisode du feuilleton "mini-bassin" : les plantations.

Le temps s'étant mis au gris après une pluie bienfaisante, le moment était idéal pour planter ce nouveau petit massif.

L'endroit est assez sombre, j'ai privilégié une dominante de feuillages jaunes (lamium 'Aurea', fuchsia 'Aurea', sedum 'Angelina', hosta 'Golden Tiara', heuchera 'Lime Rickey', lysimachia numularia 'Aurea', hemerocallis lilioasphodelus ...) et de vert tendre (tiarelle 'Inkblot' et 'Kimono', fougères indigènes ...) ; devant le bassin, deux petits sedums bien bas ayant l'air de s'accomoder d'une faible luminosité.

Le long de la palissade en osier sera rythmé par une alternance d'alchemilla mollis et de fétuque indigène.

En déco, les deux belles boules bleues offertes par Jean-Luc à Noël qui attendaient des jours moins froids pour habiller le jardin.


Restait à faire le plus gratifiant : la mise en eau !

Ce ne fut pas une mince affaire de mettre en place les plantes aquatiques car je n'avais pensé à acheter ni feutre, ni paniers et terreau aquatique. Il a fallu faire avec les moyens du bord !

J'ai dû aussi trouver des astuces pour surélever le jonc (scirpus lacustris tabernaemontani 'Zebrinus'), la massette naine (typha minima) et l'oenanthe (oenanthe fistulosa 'Flamingo') qui ne supportent pas trop de profondeur.

Je n'ai pas osé submerger totalement la myriophylle (myriophyllym aquaticum), je la descendrai au fur et à mesure de sa croissance.

Trop pressée, un pot s'est entièrement retourné et il a fallu vider les 40 l déjà versés et tout re-nettoyer. La rage !!!

Ce fut Lucile qui posa la touche finale : la jacinthe d'eau (eichhornia crassipes).

Il me reste encore à trouver quelques lentilles d'eau qui coloniseront joliment la surface et j'aurai enfin totalement fini.


Un tout grand merci à maman de m'avoir forcé la main en achetant les plantes aquatiques. Sans cela, ce petit coin d'eau serait encore à l'état de projet.


Repost 0
Published by Blandine - dans Bassin
commenter cet article
17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 09:06

Le "bassin" enfin en place, j'ai trouvé que cela manquait de naturel.
En l'intégrant dans une platebande, le résultat sera plus joli et plus proche de ce que j'ai en tête.

Mais qui dit platebande, dit bordure.

Habituellement, j'utilise le matériau local : la pierre de grès rose que je vais chercher dans la forêt toute proche. Mais là, j'avais envie de changer.


Les petits buis de Miss Canthus m'ont tentée un moment mais je n'ai actuellement aucune bouture racinée disponible et  tout bien réfléchi, je ne pense pas que le gros buis du jardin soit la variété la plus adaptée pour cet usage.


Il y a quelques années, j'avais admiré des bordures en plessis dans un jardin médiéval.
Pourquoi ne pas essayer ? Cela ne devrait pas être trop compliqué.

Le buisson de noisetiers est suffisamment étoffé pour me fournir de nombreuses branches, longues, fines et bien droites.


La forme du massif dessinée, allons-y pour la pose des piquets, un tous les 50 cm. Je les enfonce de 20 bons centimètres et laisse 30 cm hors du sol.
Le noisetier ne se bouturant pas aussi facilement que le saule, je ne prends pas la peine de les écorcer.


Le tressage s'avère plus aisé que je ne le pensais, même au niveau des arrondis. Les branches sont souples et se mettent bien en place.
J'y passe quand même tout l'après-midi.

Encore presque une matinée pour mettre la terre et je peux enfin souffler et admirer mon travail.
Et ma foi, je suis plutôt contente et même fière de ma réalisation.


La dernière étape sera la plantation et la mise en eau.

Repost 0
Published by Blandine - dans Bassin
commenter cet article
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 14:22

Paradoxalement, ce n'est pas si facile que ça de trouver l'emplacement idéal d'un petit coin d'eau sur une grande surface.

Je le veux fondu (ou intégré) dans le décor comme s'il faisait partie du paysage.
A cela s'ajoutent plusieurs impératifs :
- il faut qu'il se trouve dans notre champ visuel lorsque nous sommes sur la terrasse
- son volume d'eau étant faible, il lui faut de l'ombre (mais pas trop) aux heures les plus chaudes
- comme je le veux semi-enterré, il me faut un endroit sans racines ni forte pente.

Aussi incroyable que cela puisse paraitre sur un terrain de 2600 m2, un seul endroit rassemble toutes ces conditions : à l'angle de la terrasse, au pied du petit chêne.

Il n'y a plus qu'à creuser en espérant ne pas tomber sur une grosse racine ou une roche ...

Par chance, aucun obstacle sur le chemin de la bêche. La terre est encore souple en profondeur et deux heures et deux brouettes de terre plus tard, le travail est déjà bien dégrossi.

Repost 0
Published by Blandine - dans Bassin
commenter cet article
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 08:33

Le décor d'été étant désormais quasiment en place, il était temps de m'atteler à un autre chantier dont l'idée me trottait dans la tête depuis quelques années déjà : un coin avec de l'eau.  

Ma terre étant loin d'être argileuse, il n'était pas question de creuser une petite mare naturelle comme je l'aurais préféré. Restait donc le bassin.
Oh, pas question de voir les choses en grand avec coque préformée, pompe et système de filtration ; non, simplement un mini-bassin et quelques plantes aquatiques.

Mais l'idée était-elle jouable sans avoir un cloaque verdâtre en quelques jours ?
Danielle, de "Quatre Mains au Jardin" m'a rassurée : avec des plantes oxygénantes, son bassin-tonneau ne nécessite pas de filtration.

Parfait ! Restait à trouver un contenant à un prix abordable. Ce fut chose faite la semaine dernière à la coopérative agricole locale : une bassine ronde de 75 l en plastique vert bien épais.



Il y a deux poignées ? Qu'importe, elles seront cachées par la végétation et je serai peut-être bien contente de les trouver s'il faut, un jour, soulever le bassin de terre.

Reste maintenant à trouver LE bon endroit et à se mettre au travail !

Repost 0
Published by Blandine - dans Bassin
commenter cet article
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 08:32

Il me fait pester plus d'une fois cet énorme cerisier planté tout bébé il y a une vingtaine d'années : toutes mes plantes autrefois au soleil sont maintenant sous une ombre dense et dépérissent ; il pollue la piscine de ses nombreux pétales et encore plus nombreuses feuilles ; il fournit quantité de rejets et de noyaux qui germent un peu partout au milieu des fleurs ... mais son ombre fraiche sous la chaleur est bien invitante.

Merci Banette pour cette jolie photo

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 08:44

Il était une fois un petit sentier bien tristounet et trois jolis pots offerts par Jean-Luc à Noël. Par un bel après-midi ensoleillé, ils décidèrent de faire route commune.


Quelques coups de bêche pour aménager des niches bien confortables et les pots furent bientôt sagement alignés.

Quelques annuelles et trois oxalis 'Purpurea' pour un peu d'unité et le petit chemin se retrouva fleuri.


C'est impressionnant comme ces trois pots donnent de la profondeur et du relief à un endroit si quelconque au préalable.

Repost 0

Rechercher