Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 16:20

 

Alors que le tonnerre gronde et que la grêle a recouvert les sols (si si je vous assure), mes pensées sont déjà tournées vers le printemps, le jardin et un nouvel aménagement.

Fin décembre, le gentil bonhomme à la barbe blanche et au manteau rouge a amené dans sa hotte l'arche double convoitée depuis fort longtemps.

 

Depuis, je lis, je parcours la toile à la recherche du rosier grimpant qui viendra habiller cette nouvelle structure. Mais les beautés d'un catalogue fut-il sérieux et de bonne foi ne remplaçant jamais l'expérience sur le terrain, je me tourne une nouvelle fois vers vous à la pêche aux bonnes idées et aux bons conseils.

 

Je le voudrais remontant ; embaumant ou très parfumé ; gracieux et léger ; un feuillage naturellement sain, pas ou très peu sensible aux maladies ; des fleurs plutôt moyennes ou petites, roses, blanches ou nacrées, simples, doubles ou un peu froufroutantes.

 

Je ne le veux pas frileux ; ni trop expansif ou ingérable sans tailles continuelles ; n'ayant pas besoin d'étés caniculaires mais supportant une terre sableuse vite chaude.

 

Je le souhaite généreux mais ne portant pas des roses opulentes que les étés lorrains très humides ont tôt fait d'abîmer et de faire pourrir.

 

Et toujours mon petit plus sans lequel vos recherches seraient (presque) trop simples : s'il était inerme ou très peu épineux, ce serait vraiment le top.

 

J'ai déjà quelques noms en tête mais j'attends de voir s'ils vont faire partie de vos suggestions.

Futée la jardinière, n'est-ce pas ?

Repost 0
Published by Blandine - dans A vos claviers
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 08:48

 

A l'heure où une marée de roses toutes plus belles et plus opulentes les unes que les autres inonde les blogs, je ne m'aventurerai pas à étaler aux yeux de tous les quelques rosiers maigrichons  du jardin. 

 

Un petit rejet de rosier donné par une amie jardinière il y a quelques années fait toutefois preuve d'une vigueur toute méritante malgré un manque d'attentions inavouable.

Transplanté, déplanté puis replanté dans un endroit peu lumineux, enfoui derrière une pivoine exubérante, oublié et redécouvert ce printemps, il m'a offert trois fleurs. Trois mini roses toutes mimi  mais délicieusement odorantes.

rosier-Francoise-8-juin-12.JPG

C'est un vieux rosier que l'on se donne de jardin en jardin  et de voisin en voisin car il est généreux de la tige. Il est simple de culture, drageonnant, remontant, plutôt sain, supportant la terre sableuse, pas très haut (0.80 à 1.00 m).

Epanouies, ses fleurs mesurent entre 3 et 4 cm de diamètre ; en boutons, elles sont rondes comme les calots que se disputaient âprement mon frère et ses copains.

rosier-Francoise-6-juin-12.JPG

Ses aiguillons sont assez nombreux mais fins ; ses feuilles sont plus rondes que pointues, non vernissées.

rosier-Francoise-26-juin-12.JPG

Je ne connais pas son nom mais mes recherches m'ont guidée vers une variété aux caractéristiques parfois fort différentes.

Le (re)connaitriez-vous ?

 

Edit du 30 juin 2012 : il s'agit du petit et vieux rosier 'Rose de Rescht'.

Merci à vous tous et toutes pour votre identification, vos renseignements et vos conseils de culture.

Repost 0
Published by Blandine - dans A vos claviers
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 08:15

 

A la recherche d'expériences vécues, je me tourne à nouveau vers vous, vers vos expériences de culture.


Ce printemps, j'aimerais planter deux ou trois nouveaux rosiers blancs.  Deux rosiers plutôt hauts (0.80 à 1.30 m) et un petit rosier de bordure (50 cm environ).

 'Snow Ballet', 'Opalia' et 'Innocencia' sont au jardin depuis l'automne dernier.


Je les aime à fleurs simples mais ne suis pas contre des fleurs plus complexes, mais toujours légères.

Je les souhaite bien blancs mais ne suis pas opposée à un blanc rosé. En revanche, point de blanc ivoire.

Je les voudrais florifères et remontants.


Etant foncièrement opposée à une mise sous perfusion chimique, je les veux de bonne constitution, sains, résistants et bien présentables durant toute la saison.

 

Et, cerise sur le gâteau, s'ils sont parfumés, ce serait le bonheur parfait.

 

Comment ça, j'en demande beaucoup (trop) !!!

Repost 0
Published by Blandine - dans A vos claviers
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 11:12

 

Fin décembre, voyant la jardinière se tourner vers les belles épineuses, le gros bonhomme à la barbe blanche et au manteau rouge a eu l'excellente idée de surfer sur ce nouvel engouement. Dans les sabots fut déposée la promesse d'une gigantesque et magnifique floraison musquée : au printemps, un rosier 'Paul's Himalayan Musk' prendra ses quartiers ... et ses aises au jardin.

 

Accueillir un tel géant se réfléchit longuement. Vu la vigueur de cette liane, le support doit être costaud de chez costaud. Il ne faudrait pas qu'au premier gros coup de vent automnal, la belle et son support se retrouve piteusement à terre.

 

Mais quel "tuteur' lui trouver au jardin ?

Pas les fruitiers ; la cueillette annuelle des cerises, pommes et autres poires n'a pas vocation à s'apparenter à une séance de piercing.

Pas le cotinus 'Royal Purple', il est bien trop freluquet pour se mesurer à un tel monstre de vigueur.

Pas le catalpa, ses larges feuilles ne supporteraient pas la moindre griffure sans se déchirer et pendre lamentablement.

 

Au fur et à mesure de la recherche, le nombre de candidats potentiels s'amenuise. 

Restent

- le tilleul. Gros et grand, il ne fléchirait pas et offrirait un support largement et hautement suffisant. Deux bémols cependant. Un : l'endroit ne reçoit que très très peu de soleil et de plus, tôt le matin. Deux : la course du soleil risque d'attirer la floraison côté rue, ce qui n'est pas du tout le but recherché.

tilleul 18 janv 12

 

- le noyer. Encore un costaud qui supporterait allégrement ce rosier. Mais tout comme pour le tilleul, l'endroit est très ombragé et peu de soleil arrive au pied de l'arbre.

noyer-18-janv-12.jpg

- l'érable. Moins imposant que le tilleul et le noyer, il accepterait aussi sans broncher ce beau locataire qui lui offrirait une belle floraison en début d'été. C'est l'endroit où il serait le plus en valeur et le plus admiré ... mais l'érable devant être taillé de temps en temps, les épines acérées risquent de poser un problème très piquant.

erable-18-janv-12.jpg

- les juniperus. Ils poussent sur plusieurs mètres le long du talus très pentu. Avec du soleil quasiment toute la journée, l'exposition serait idéale. Mais grandir à l'horizontale conviendrait-il à une liane plutôt habituée à s'élancer vers le haut ? 

juniperus-18-janv-12.jpg

Qu'en pensez-vous ? Cultivez-vous ce rosier ? A quelle exposition ? Sur quel support ? Je suis à l'affût de toute suggestion, conseil et/ou mise en garde afin que mon rêve parfumé et romantique prenne joliment forme.

Repost 0
Published by Blandine - dans A vos claviers
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 09:34

 

A l'heure des plantations, la jardinière est en plein questionnement. L'abondance de livres, sites, blogs et autres forums ne rend pas la tâche aisée. Trop de renseignements tuent le renseignement.

 

Plusieurs arbustes parfumés vont entrer au jardin. J'aimerais les planter de façon à profiter au mieux de leurs senteurs. Ma tête fourmille d'interrogations.


Sont-ils vraiment à la hauteur de leurs promesses olfactives ? Embaument-ils à la ronde ? Leur parfum est-il plutôt perceptible de près ou de loin ? Leur floraison est-elle durable ou très éphémère ? Ont-ils absolument besoin de grand soleil pour fleurir ? Les gelées tardives risquent-elles d'abîmer, voire d'anéantir la floraison ?

 

Vous l'avez compris, je suis à la recherche de vrais conseils. Toutes vos expériences vécues me seront très utiles.

 

Voici les futurs parfumeurs du jardin :

- viburnum carlcephalum

- viburnum burkwoodii

- viburnum carlesii

- viburnum bodnantense

- osmanthus burkwoodii

- sarcococca confusa

- elaeagnus ebbingei

- philadelphus 'Manteau d'Hermine' (merci Christine des Glaces)

- syringa meyeri 'Palinbin' (merci Christine des Glaces)

- syringa 'Josée'

- clethra alnifolia (planté depuis quelques années mais, sans doute trop à l'ombre, il ne fleurit guère)

 

Un énorme merci par avance pour toutes vos observations.

 

 

 

Repost 0
Published by Blandine - dans A vos claviers
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 16:38

Une autre découverte - et surtout révélation olfactive - lors des "Plantes en Fête" à Autrey fut le syringa meyeri 'Palibin'. Son puissant parfum se retrouvait à plusieurs endroits des Jardins de l'Abbaye. Rien à voir avec celui des lilas communs si parfumés soient-ils. Non, celui-ci embaumait sur plusieurs mètres à la ronde, guidant les pas des promeneurs.

syringa-meyeri-Palibin-18-mai-11.jpg

 

L'arbuste que je me suis empressée d'acquérir, bien que fort bien charpenté, présente une branche déséquilibrée que je vais tailler. Bien évidemment, je ne vais ni la broyer ni la brûler mais plutôt tenter de la bouturer. D'ailleurs, vous dire que j'avais déjà cette petite idée en tête en choisissant mon sujet est une évidence.

 

Alors, avez-vous une idée sur la période et la façon de procéder pour mettre un maximum de chances de mon côté ? Avez-vous déjà tenté des boutures de ce genre de syringa ?

Repost 0
Published by Blandine - dans A vos claviers
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 14:25

Les fêtes des plantes sont de vrais lieux de tentation : des fleurs, des feuillages, des parfums, des couleurs ! Tant de beautés ... tant d'inconnues aussi !

 

Samedi, "les Plantes en Fête" à l'Abbaye d'Autrey n'ont pas failli à la règle. J'en suis revenue chargée de quelques nouveautés.

 

Avant de planter et de faire des erreurs et puisque l'expérience vécue vaut mieux que mille promesses, je me tourne vers vous à la recherche de renseignements, de conseils, de mises en garde ... Bref, j'aimerais tout savoir - vos déconvenues comme vos joies - sur  :

 

- le leucoceptrum japonicum 'Golden Angel'

leucoceptrum-japonicum-Golden-Angel-16-mai-11.jpg

 
- l'eomecon chionantha

eomecon chionantha 16 mai 11


- le disporum sessile 'Variegatum'

disporum-sessile-Variegatum-16-mai-11.jpg

 

 - l'asarum europaeum.

asarum-europaeum-16-mai-11.jpg
- l'asarum 'Splendens.

asarum-Splendens-16-mai-11.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans A vos claviers
commenter cet article