Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 09:58

 

Depuis trois semaines, les berberis thunbergii ont commencé leur transformation automnale, s'embrasant progressivement et enflammant le jardin. Quel dommage que le premier coup de vent automnal de ce week end les ait tous amaigris. Certains, tels 'Rosy Glow' et 'Maria' se sont même entièrement dénudés.

souvenir de 'Rosy Glow'

souvenir de 'Maria'

 

D'autres, en revanche, ont vaillamment résisté et bien que moins feuillus, continuent encore de m'enchanter et de réveiller le jardin de leurs couleurs vives.

'Golden Torch' est celui qui s'en est le moins bien sorti, perdant dans la bataille la moitié de sa parure.

avant

 

après

 

'Orange Rocket' a mieux fait front et son feuillage, de plus en plus flamboyant, se remarque toujours de très loin.

avant

 

après

 

Quant à 'Diabolicum', c'est à peine si les rafales ont eu prise sur lui. Ses couleurs continuent à s'intensifier jour après jour.

avant

 

après

 

Quel dommage de ne pas rencontrer davantage leurs remarquables et longues couleurs automnales dans les jardins ! Ce sont pourtant des arbustes sans souci et offrant taille, port et couleur de feuillage très diversifiés, jamais malades ni grignotés, supportant les coups de sécateur répétés. Et pourtant nombre de jardiniers les boudent sous prétexte qu'ils sont épineux. Certes ... mais ceux qui les fuient, ne sont-ils pas les mêmes que ceux qui se pâment devant les roses, acceptant au passage leurs épineuses branches ?

 

Repost 0
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 10:39

 

Je ne sais pas si c'est le printemps très arrosé et/ou l'été sans grandes chaleurs qui leur ont été profitables mais toujours est-il que cette année les monardes sont très en beauté. Elles commencent même à montrer leur caractère (trop ?) volontaire ...

... et à concurrencer, pour la première fois, les phlox pourtant très présents en ce moment.

 

Il y a la claire 'Croftway Pink'

'Aquarius' aux bractées foncées

'Scorpion' ...

'Kardinal' ...

... et 'Blaustrumpf' dont je peine parfois à différencier les subtiles différences

'Violet Queen' que sa douce pilosité met à l'abri de l'oïdium

 

'Schneewitchen' la blanche, pourtant plantée à plusieurs reprises, a décidé de bouder le jardin. Ma foi, puisque tel est son choix, je m'incline et me résouds à le respecter.

 

Comme j'aime prolonger le spectacle en conservant leurs inflorescences fanées, je découvre année après année de solides semis. Cette année, quelques graines envolées et germées côte à côte ont donné naissance à trois bébés bien différents.

Celui-ci ira fleurir un autre jardin,

celui-ci, très branchu, sera placé en observation

et celui-ci, à la couleur très vive et inédite au jardin, se verra octroyé une place de choix.

 

Très mellifères, elles sont assidûment visitées. Ca volète et ça bourdonne et chaque passage à proximité soulève une envolée de papillons et d'abeilles et de bourdons.

... ce qui me promet peut-être encore une jolie et inédite découverte dans les années à venir.

 

Repost 0
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 16:27

 

A priori, peu de choses différencie ces deux beaux et généreux geranium. Mêmes forme de fleurs, même coloris, même feuillage, même période de floraison. 'Rosemoor' est donné pour plus compact mais visiblement dans mon jardin, personne ne lui a encore dit.

geranium magnificum

geranium magnificum 'Rosemoor'

 

Durant trois ans, je m'étais même dit que j'avais été abusée et que mon 'Rosemoor' était le magnificum que j'avais déjà abondamment divisé et planté dans les différents massifs.

 

Mais la dernière pluie, pourtant ni bien méchante ni bien abondante malheureusement, m'a ouvert les yeux. Alors que magnificum s'était complètement avachi et couché à terre, 'Rosemoor' n'avait pas bronché et était resté fier et droit comme un I.

geranium magnificum

geranium magnificum 'Rosemoor'

 

Quinze jours plus tard, 'Rosemmor' est toujours aussi droit et magnificum ... toujours autant à terre.

geranium magnificum 'Rosemoor'

geranium magnificum

 

Je sais donc maintenant qu'il y a une réelle et très appréciable différence entre ces deux geranium presque jumeaux. Dès l'automne, je vais donc diviser mon pied de 'Rosemoor' et remplacer progressivement tous les magnificum du jardin.

 

Repost 0
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 14:30

 

En ce moment, les ancolies allongent le cou et gonflent leurs joues. Mais avant de me faire admirer leurs fleurs à l'allure un peu désuète, quatre d'entre elles m'ont déjà réjoui les yeux par des atouts feuillus non dénués d'intérêt.

 

D'un jardin ami, j'avais emporté quelques semis dont les feuilles m'avaient semblé, à juste raison, d'un vert bien plus clair que l'habituel feuillage bleuté. 

 

Puis lors d'une fête des plantes, j'avais découvert 'Leprechaun Gold' et ses feuilles panachées.

 

Une année plus tard, convaincue et conquise par ces deux charmantes présences printanières dans un jardin encore peu réveillé, je me suis mise en chasse. Deux nouvelles venues se sont ajoutées au printemps dernier.

'Woodside Strain' au débourrage jaune et à la panachure peut-être un peu moins tranchée que celle de 'Leprechaun Gold'

 

'Mellow Yellow' au feuillage d'un vert chartreuse hyper lumineux

 

Et parce que rien ne vaut les comparaisons, voici une planche avec, de gauche à droite, ancolie normale (1), ancolie au feuillage vert clair (2), 'Leprechaun Gold' (3), 'Woodside Strain' (4) et pour finir 'Mellow Yellow' (5).

Repost 0
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 09:35

 

Petite, j'ai toujours aimé cherché les différences entre deux dessins. Alors, au printemps dernier, lorsque j'ai découvert un peuplement de perce-neige, j'ai aiguisé mon regard, ai mis son sens de l'observation en éveil et me suis mise à la recherche d'éventuelles petites beautés.

Non seulement je me suis régalée mais je ne suis pas rentrée bredouille car plusieurs types de perce-neige s'y côtoient et ont donné naissance à de jolies lignées.

 

Des grands (20 cm)

et des petits mini (à peine 10 cm)

des très fins et des rondouillets

 

des longs cous et des grandes oreilles

 

et toute une panoplie de marquages verts

 

 

 

 

 

Et puis il y a les hors concours, les "anomalies" d'une seule année.

 

                      

 

Certes, toutes ces différences ne sont pas forcément très marquées mais elles permettent de pimenter quelque peu le tour matinal du jardin à la sortie de l'hiver.

Et puis voilà comment se constituer un début de "collection" à peu de frais.

 

Alors un conseil si d'aventure la même providence s'offre à vous, choisissez un jour ensoleillé. Les corolles seront bien ouvertes, dévoilant les dessins internes et, le nez au ras su sol, le parfum subtil de ces fleurs vous transportera.

 

Repost 0
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 23:40

 

Une terrible envie de conifères ajoutée à la rencontre d'un vendeur en jardinerie ultra compétent, passionné et passionnant ont fait que, cet automne, le jardin s'est enrichi quelques petits sujets.  

Un pinus mugo 'Laarheide' dont les aiguilles virent au jaune d'or en hiver

pinus mugo Laarheide 15 dec 14

 

Un pinus strobus 'Minima' au feuillage vert clair, doux comme du velours

pinus strobus Minima 3 dec 14

 

Un cryptomeria japonica 'Yokohama' à la silhouette quelque peu échevelée 

cryptomeria-japonica-Yokohama-15-dec-14.JPG

 

Un cryptomeria japonais 'Globosa Nana' aux branches très particulières

cryptomeria-japonica-Globosa-Nana-15-dec-14.JPG

 

Un chamaecyparis pisifera 'Sungold' à l'allure de coussin

chamaecyparis-pisifera-Sungold-3-dec-14.JPG

 

Un chamaecyparis obtusa 'Aurea' au port torturé

chamaecyparis-obtusa-Aurea-16-dec-14.JPG

 

Un chamaecyparis lawsoniana 'Forsteckensis' ultra dense et rond comme un ballon

chamaecyparis-lawsoniana-Forsteckensis-15-dec-14.JPG

 

Un picea abies 'Roth' piquant comme un hérisson

picea-abies-Roth-16-dec-14.JPG

 

Un thuya occidentalis 'Golden Tuffet' doré à la belle saison et orangé en hiver

thuya-occidentalis--Golden-Tuffet-12-dec-14.JPG

 

Un tsuga canadensis 'Jeddeloh' au port souple et retombant

tsuga-canadensis-Jeddeloh-15-dec-14.JPG

 

Tous ont une vitesse de croissance donnée pour lente et devraient rester de petite taille.

De quoi, je l'espère, composer quelques petites scénettes hivernales pleines de charme pour quelques années.

scene1-16-dec-14.jpg

 

scene2-15-dec-14.jpg

 

scene3-15-dec-14.jpg

 

scene4-15-dec-14.jpg

 

scene5-16-dec-14.jpg

Repost 0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 10:34

 

Incroyable, nous voici début décembre et le jardin garde encore des traces bien agréables d'un automne où le froid a brillé par son absence.

Les feuillages de certains berberis s'accrochent encore aux branches ...

berberis-thunbergii-Orange-Rocket-3-dec-14.jpg

 

... quelques fleurs de chrysanthèmes ont résisté vaillamment aux deux petites gelées ...

chrysanthemum-3-dec-14.jpg

 

... le geranium 'Rozanne' n'en finit plus d'ouvrir de nouvelles corolles bleues.

geranium-Rozanne-3-dec-14.jpg

 

En revanche, rien à redire au sujet des miscanthus, l'automne est leur saison.

L'énorme 'Silberfeder' est au sommet de sa gloire et monopolise le regard.

miscanthus-sinensis-Silberfeder-3-dec-14.jpg

 

Le gracile et léger 'Kleine Fontaine' capte merveilleusement bien les rayons du soleil couchant et s'embrase durant de longues minutes.

miscanthus-sinensis-Kleine-Fontane-6-nov-14.jpg

 

Et cette année, grâce à une saison qui s'est longuement prolongée, quatre variétés ont voulu elles aussi montrer de quoi elles pouvaient être capables.

Le premier fut 'Variegatus' qui dès fin octobre s'est mis à déployer une longue chevelure auburn toute en zigzag.

miscanthus-sinensis-Variegatus-24-oct-14.jpg

 

Ne voulant pas être en reste, 'Zebrinus' lui a rapidement emboîté le pas et dresse fièrement de longs épillets brun clair.

miscanthus-sinensis-Zebrinus-24-oct-14.jpg

 

'Gracillimus' en revanche a pris son temps pour faire jaillir une jolie floraison pourpre aux reflets soyeux.

miscanthus-sinensis-Gracillimus-19-nov-14.jpg

Quant à 'Morning Light', plus frileux, c'est presque à regret que ses épillets rouge foncé, enchâssés dans la verdure', montrent le bout de leur nez.

miscanthus-sinensis-Morning-Light-19-nov-14.jpg

 

Non, décidément, 2014 ne fut pas une année ordinaire au jardin.


 

Repost 0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 01:00

 

En ce début d'automne, les berberis du jardin sont particulièrement en beauté. Sous leurs branches pendent des dizaines et des dizaines de petites baies rouges allongées. Si les gelées ne sont pas trop méchantes, elles peuvent persister jusque janvier et lorsque la neige s'invite, c'est un véritable spectacle.

 

Rouge foncé pour celles de l'énorme 'Atropurpureum' planté il y a une bonne vingtaine d'années

berberis-thunbergii-Atropurpureum-24-sept-14.jpg

 

Accrochées telles des boules de Noël sur 'Golden Torch'

berberus-thunbergii-Maria-19-sept-14.jpg

 

Tellement nombreuses sous les branches de 'Pow Wow' qu'elles vont sérieusement concurrencer la flamboyance automnale du feuillage 

berberis-thunbergii-Pow-Wow-19-sept-14.jpg

 

Quasiment fluorescentes au soleil couchant pour celles de 'Rosy Glow' 

berberis-thunbergii-Rosy-Glow-24-sept-14.jpg

 

Feuillages variés, couleurs automnales, fructification, beaucoup de qualités qui font un peu oublier le côté très acéré de ces arbustes sans souci. 

berberis-thunbergii-Atropurpureum-23-sept-14.jpg


Repost 0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 14:31

 

Admirant les floraisons des rosiers ce matin, une évidence s'est imposée : du simple, encore du simple, toujours du simple ; peu de semi-double et encore moins de double.

 

En blanc 

rosa Innocencia 19 juin 14            rosa Opalia 19 juin 14

'Innocencia'                                                               'Opalia'

 

rosa-Sally-Holmes-20-juin-14.jpg                       rosa-Sourire-d-Orchidee-19-juin-14.JPG

'Sally Holmes'                                                                 'Sourire d'Orchidée'

 

rosa-Queen-of-the-Musk-19-juin-14.JPG

                                                       'Queen of the Musk'

 

En rose

rosa-Astronomia-28-juin-12-copie-1.JPG                                   rosa-Complicata-12-juin-12.JPG

'Astronomia'                                                                       'Complicata'

 

rosa-Escapade-19-juin-14.JPG                            rosa-New-Face-20-juin-14.jpg

'Escapade'                                                                                       'New Face'

 

rosa-Rosy-Cushion-19-juin-14.JPG                         rosa-Rush-20-juin-14.jpg

'Rosy Cushion'                                                                  'Rush'

 

rosa-Paris-2000-19-juin-14.JPG                            rosa-Baronne-de-Surcouf-19-juin-14.jpg

'Paris 2000'                                                                         'Baronne de Surcouf'

 

rosa-Satina-20-juin-14.JPG

                                                 'Satina'


Seulement voilà, à trop aimer, l'indigestion guette au tournant.

Pourtant, outre mon penchant immodéré pour les corolles simples, force est de reconnaitre que dans une région pluvieuse et aux nuits souvent fraiches et humides, ce sont les fleurs simples ou semi-doubles qui résistent le plus joliment.

 

Cet automne, quelques nouvelles belles épineuses devraient trouver place au jardin.

Je vais essayer de me soigner auparavant afin d'éviter l'overdose ... mais il va falloir m'aider à trouver celles qui pourraient me convaincre.

Mes exigences ? Une rose double ou pleine, non grimpante, ni jaune ni orang(é)e, facile à vivre,  résistante, que la pluie ne rend pas laide, plutôt remontante. Et comme toujours, si en plus elle est parfumée, c'est le top du top !

 

Sont déjà présentes au jardin : 'Pomponella', 'Little White Pet', 'Rose de Rescht', 'Pierre de Ronsart' et 'Geoff Hamilton' mais ces deux derniers sont plutôt caractériels et ont l'art de jouer avec mes nerfs.

 

rosa-Sally-Holmes-19-juin-14.jpg

'Sally Holmes'

 

rosa-Baronne-de-Surcouf-20-juin-14.jpg

'Baronne de Surcouf'

 

rosa-Complicata-20-juin-14.jpg

'Complicata'

Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 09:54

 

Qui n'est jamais tombé en admiration devant les jolis yeux bleus du jardin printanier ?

Il faut dire qu'avec sa couleur d'azur, le chionodoxa lucilae, malgré sa toute petite taille, sait se faire remarquer.

chionodoxa-lucilae-20-mars-14.jpgchionodoxa-lucilae-24-mars-14.jpg 

Il n'y a pas plus facile que cette plante. On la met en terre à l'automne, on l'admire une quinzaine de jours au printemps et on l'oublie jusqu'à l'année suivante. Durant ce temps, elle aura eu le bon goût de se multiplier et de se semer à l'envi dans le jardin, apparaissant dans des endroits où on ne l'attend pas.

 

Un chionodoxa en entraînant un autre, chionodoxa forbesii 'Pink Giant'est venu rejoindre son cousin il y a deux ans. J'ai tout de suite été conquise par sa présence claire et si lumineuse qu'il n'est guère facile de la photographier lorsque le soleil rayonne.

chionodoxa-forbesii-Pink-Giant-19-mars-14.jpgchionodoxa-Pink-Giant-banc-24-mars-14.jpg

 

Et ce printemps, c'est 'Violet Beauty' qui me fait le plaisir de s'épanouir depuis quelques jours. 

chionodoxa-forbesii-Violet-Beauty-23-mars-14.jpgchionodoxa-Violet-Beauty-24-mars-14.jpg

 

Tous deux sont plus hauts que lucilae mais conservent leur facilité de culture et, malgré une terre très fréquentée comme la mienne, ne sont appréciés ni des baveuses ni des grignoteurs souterrains.


Me reste à planter la variété blanche et je crois que j'aurai invité tous les membres de la famille que j'ai envie d'accueillir.

Repost 0