Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2019 6 23 /11 /novembre /2019 09:36

 

Est-ce parce que ce sont des fleurs qui évoquent la Fête des Morts ? 

Est-ce à cause de l'odeur particulière de leur feuillage ?

Est-ce parce que ce sont des mets de choix pour baveurs et gluantes ?

Est-ce à cause de leur floraison (parfois trop tardive) dans les régions froides ?

Toujours est-il que le chrysanthème ne fait pas l'unanimité dans les jardins. Et pourtant, quelle générosité dans sa floraison !

 

Le tout premier arrivé au jardin me fut d'ailleurs donné lors d'un troc de plantes par une jardinière qui souhaitait se débarrasser de cette fleur mortuaire. Grâce lui soit rendue, elle m'a ouvert les yeux sur une floraison automnale dont je ne saurais plus me passer.

C'est un généreux que j'ai déjà divisé et distribué plusieurs fois.

 

Plusieurs fois j'ai tenté des sauvetages de cimetière. Un seul a survécu et se montre d'une vigueur et d'une opulence insolentes. En revanche, question tenue, ce n'est vraiment pas ça mais je lui pardonne car son jaune pimpant égaye les journées automnales de grisaille.

 

D'échanges en dons et en achats, la famille s'est agrandie et une quinzaine de variétés, anonymes ou prénommés, résistent et fleurissent depuis plusieurs années dans mon jardin au pied des Vosges.

 

Celui-ci n'est pas très poussant et se rappelle souvent trop tardivement qu'il doit fleurir. Sa floraison est malheureusement souvent abîmée, voire compromise par la première forte gelée.

 

Voilà un caractériel que rien ne dompte. Il pousse de façon désordonnée et s'est même élancé jusqu'à 1,50 m cette année. Ce n'est pas la couleur que je préfère au jardin mais ses grosses marguerites toutes gaies et sa vigueur m'ont fait l'adopter.

 

Cet autre est un joli précieux à l'allure raffinée et aux grosses fleurs très doubles. Ce n'est pas le champion de la pousse mais il s'étend tout doucettement.

 

Celui-ci est une erreur de casting. D'une jolie couleur rose foncé à l'ouverture, il fane en un orangé pas très esthétique. Il va devoir me convaincre s'il veut garder le droit de rester au jardin. 

 

Si vous pensez reconnaitre l'un de ces anonymes, je serais très heureuse de pouvoir lui redonner son nom de baptême.

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 10:52

 

... entre les deux mon coeur ne balance pas. Je choisis ... les deux. Et ce n'est pas cet été sec et brûlant qui aurait pu me faire changer d'avis, bien au contraire ! Pas le moindre petit signe de déshydratation ou de coups de soleil à déplorer chez ces belles plantes.

 

Bien sûr, plantées à l'ombre, elles n'ont pas eu à subir la brûlure des rayons du soleil mais l'air sec et le peu d'eau tombée du ciel ont fait griller plus d'une ombrageuse pourtant protégée par un couvert feuillu. Non seulement les liriopes sont restées imperturbables mais les voici maintenant en fleurs.

 

'Money Maker' est déjà bien florifère malgré sa jeunesse. Ses fleurs, portées par de hautes tiges foncées,  dépassent élégamment du feuillage.

'Gold Banded', aux larges feuilles possède une floraison plus trapue.

'Variegata' est un peu plus tardive, ses fleurs commencent seulement à s'élever mais son feuillage lumineux à souhait est déjà tout un programme.

Pour la cinquième année, pas d'épis blancs chez 'Monroe White' ; il semblerait qu'elle fleurisse surtout en serre ou sous tunnel.

D'autres variétés ont été plantées l'année dernière, des panachées de jaune ou de blanc et une jolie blanche, 'Okina' (merci Christine), que j'ai bichonnée durant tout l'été et qui me le rend déjà bien.

 

Chez les ophiopogons, même constat : cet été cruel n'a eu aucune prise sur leurs feuillages. En revanche, la floraison printanière n'a pas été suivie de fructification. Il n'y aura donc pas de jolies baies toutes rondes et toutes brillantes, noires ou bleues.

Ce n'est pas dramatique, elles ne sont de toute façon qu'anecdotiques (pour le moment ?). Et puis je n'oublie pas qu'à l'origine, j'ai choisi ces  fausses graminées pour leur feuillage ; fleurs et fruits ne sont donc que du bonus.

 

Il y a 'Nigrescens', maintenant très connu et tout de noir vêtu,

formasanum, aux fines feuilles vertes

'Minor', le tout petit de la bande avec ses 10 cm de haut

 

Cet automne, d'autres variétés bien typées viendront compléter la famille de ces couvre-sols qui ont l'air de bien se plaire dans ma terre légère et acide.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2019 5 10 /05 /mai /2019 13:12

 

Rien à voir avec ces statuettes d'un goût ... qui n'est pas le mien.

Le premier à entrer au jardin provenait d'un vieux jardin. Planté depuis 2005, je le divise régulièrement et il a déjà fait le bonheur de nombreuses jardinières troqueuses.

 

Croyant mon vétéran violet foncé, j'ai acheté le pourpre 'Cherry Garden' ... qui se révèle être le frère jumeau de mon vieil anonyme.

A ma décharge, sous les rayons du soleil, la couleur aubergine laisse place à une toute autre tonalité.

 

Puis est venu le doux et généreux 'Blue Denim', toujours le premier à fleurir au printemps.  

Hasard (ou pas) de la Grande Semeuse, il est joliment accompagné de la petite viola sororia 'Freckles' au coloris identique.

 

'Brassie', d'un jaune un peu trop jaune à mon goût, a toutefois le mérite de réveiller un coin de jardin un peu endormi en début de printemps.

 

'Crispy', immaculé et chic jusqu'au bout des ongles apporte une touche claire toujours bienvenue.

 

D'un troc de plantes, je suis revenue avec ce joli violet foncé qui pourrait bien être un iris lutescens (ou iris des garrigues) avec ses sépales courbés.

 

Ces petits iris ne m'ont jamais déçue et fleurissent fidèlement chaque printemps. Leur petite taille (entre 20 et 30 cm selon les cultivars) permet une plantation en bordure de massif. Ils y apportent une (petite) verticalité toujours bien nette.

Il ne serait pas impossible que cette année, la collection s'agrandisse.

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2019 2 09 /04 /avril /2019 15:45

 

La diversité des perce-neige plantés au jardin doit énormément à la très grande gentillesse d'une jardinière qui s'est mise en retrait du virtuel et qui savait si bien nous émerveiller avec les histoires des plantes de son jardin.

'Colossus' qui est loin d'usurper son nom

 

'Ione Hecker', court sur patte mais à la grosse fleur

 

'Peardrop' au parfum très prononcé

 

'Wasp', si fin, fin

 

'Blueberry Tart', le tout fou-fou à la très longue floraison

 

'Hippolyta' dont les jolis dessous s'offrent généreusement au regard

 

gracilis, à la jupe en cloche et au jupon retroussé

 

Zeph, si tu passes par ici, regarde comme tes petits protégés sont jolis. Ils ont fait mon bonheur à la saison la moins fleurie. Merci, merci et encore merci à toi la Généreuse.

Je te donne rendez-vous en 2020 pour découvrir en images ceux qui n'ont pas fleuri cette année.

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2019 5 29 /03 /mars /2019 09:34

 

Le tout dernier perce-neige, un retardataire à larges feuilles que je suis sûre de ne pas avoir planté, est maintenant défleuri. Cet hiver encore, les petites gouttes blanches hivernales ont égayé le jardin durant plusieurs semaines.

Très attendues, plusieurs introductions échangées ou offertes par les ami(e)s, m'ont offert leur(s) première(s) fleur(s).

 

Arrivés tout droit d'Alsace, un plicatus au joli dessin,

merci Michelle

 

un plicatus byzantinus

merci Michelle

 

et le reconnaissable et rondouillet 'Diggory'.

merci Betty

 

Venu de Franche-Comté, le très généreux 'Augustus'.

merci Anne-Marie

 

Du Nord a atterri l'enchanteur 'Merlin'.

merci Geoffrey

 

Des autres confins de la Meurthe et Moselle 'Snow Fox' au nom prédestiné est arrivé un rare jour de neige de cet hiver.

merci Francis

 

suite à venir ...

 

Pour retrouver les nouveautés 2018

http://le-jardin-de-berthille.over-blog.com/2018/02/la-collection-des-ami-e-s.html

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2019 3 16 /01 /janvier /2019 22:38

 

Bien sûr il y a le classique ilex aquifolium présent dans les forêts régionales et dont les branches rougies étaient cueillies pour Noël au temps de mon enfance.

Le gros sujet du jardin fut un jour une toute petite pousse prélevée au pied d'un magnifique rocher local. Chance du débutant, alors qu'à l'époque la jardinière ne savait pas qu'il existait un sexe chez ces arbres, celui-ci est un sujet femelle.

Sans doute débroussaillé par mégarde dans son jeune âge, il a grandi en trois troncs parallèles. Cet automne, boosté par une année de repos forcé, il a été chargé de milliers de boules rouges ... que les merles ont dévoré en à peine deux semaines.

D'ici quelques mois, je pesterai car il me faudra arracher des dizaines et des dizaines de petits semis qui, en un rien de temps, se seront enracinés profondément.

Ses feuilles mortes, piquantes en diable, me font pousser un juron à chaque agression  mais cela n'entame absolument pas la belle estime et l'attachement que je porte à l'un des tout premiers arbustes d'ornement du jardin.

 

Il y a ilex aquifolium 'Argenteomarginata' aux feuilles panachées. Planté au pied de son grand cousin, il apporte une touche claire bienvenue dans ce coin très sombre.

 

Il y a ilex meserveae 'Blue Angel', choisi pour sa petite taille et sa croissance lente. Sur ce dernier point, il ne me déçoit absolument pas : il a dû grandir de 10 cm en 10 ans !!! Comme il ne s'est pas non plus étoffé, il offre un visage bien peu marquant. Et pour tout dire, s'il ne fait pas un effort très louable dans les trois prochaines années, il devra céder sa place.

 

Et puis il y a mes deux petits chouchous au feuillage bien moins féroce.

Ilex meserveae 'Little Rascal', planté il y a  quatre ans, commence à bien s'arrondir. A terme, il ne devrait pas dépasser 0,60 m de hauteur.

 

Ce printemps, j'ai trouvé 'Little Pirate' qui affichera 1,20 m sous la toise d'ici quelques années. Planté plus au soleil, son feuillage hivernal s'empourpre de semaine en semaine.

 

D'autres me font encore les yeux doux comme le fin 'Myrtifolia', le très très épineux 'Ferox Argentea', 'Bacciflava' à baies jaunes, le panaché 'Ingramii' aux jeunes pousses rosées. Gourmandise, quand tu me tiens !!! 

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 00:51

 

La dernière anémone nemorosa est défleurie. Les feuilles vont jaunir et disparaitre assez rapidement. Ces petites fleurs sans souci et sans prétention ont joliment animé le jardin printanier pendant plusieurs semaines.

 

Il y a la blanche indigène qui était déjà là bien avant notre arrivée. Elle éclaire l'endroit le plus sombre du jardin et gagne chaque année un peu plus de terrain. 

 

 

Il y a la double 'Blue Eyes', dont l’œil bleu s'assombrit au fil des jours.

 

Il y a 'Vestal', l'immaculée, au gros cœur double que j'aimerais voir plus rapide à s'étendre. C'est la dernière à fleurir, me faisant craindre chaque année sa disparition.

 

Il y a 'Robinsoniana', au bleu un peu pâlichon.

 

Il y a 'Royal Blue', à la couleur plus soutenue que la précédente.

 

Il y a une rose, trouvée il y a deux ans dans une forêt vosgienne, aussi colorée à l'extérieur qu'à l’intérieur. Le changement d'habitat n'a pas altéré sa jolie couleur ; mieux, elle s'est multipliée à l'identique.

 

 

Et il y a l'inclassable 'Stammerberg' aux grosses fleurs fascinantes envoyée il y a quatre ans par l'amie Zéph. C'est celle qui a la plus longue floraison.

 

D'autres variétés existent mais celles du jardin suffisent à mon plaisir ... même s'il ne faut jurer de rien.

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 14:36

 

Drôle d'hiver que celui-ci dans le monde des perce-neige lorrains. Fleuris dès mi-janvier avec trois semaines d'avance pour cause d'absence de froid, ils ont désespérément refusé de s'ouvrir dans les semaines qui suivaient pour cause d'absence de soleil. Une grande partie d'entre eux a même fané sans que j'ai eu le plaisir d'admirer leurs jolis dessins.

 

Alors, le jour où quelques timides rayons ont entrebâillé les blanches corolles, l'APN a mitraillé sans relâche. Ce fut l'occasion de constater avec joie que certains originaux, trouvés dans la nature il y a quelques années, avaient gardé leurs différences.

Aucun p'tit nom donc pour tous ces cultivars 100% naturels. Pourtant, ils sont loin de démériter et n'ont rien à envier à certaines beautés que convoitent les galanthophiles.

 

Il y a celui qui aurait pu se forcer un peu pour m'offrir un jupon immaculé.

n°29

 

Il y a celui qui aurait également pu faire un effort pour verdir entièrement sa jupe.

n°63

 

Il y a celui qui a grandi tout en longueur et en finesse.

 

n°28

 

Il y a celui qui se la joue en mode replié sur lui-même.

n°62

 

Il y a celui qui tient absolument à garder les jambes croisées.

n°55

 

Il y a celui qui est très frileux et a multiplié ses dessous.

 

n°21

 

Certains se sont déjà bien multipliés (je n'avais prélevé qu'un seul bulbe) ; pour d'autres comme celui-aux-jambes-croisées, cela prendra apparemment plus de temps.

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 22:58

 

galanthus nivalis 'Berthille'

 

Il aura suffi d'un perce-neige différent pour instiller en moi un très vif intérêt pour ces petites gouttes blanches hivernales. Alors, pour faire honneur à demoiselle 'Berthille', par choix et aussi un peu par défi, j'ai décidé de ne jamais ouvrir les cordons de ma bourse pour quelque perce-neige que ce soit et de laisser venir à moi ceux que la nature et les ami(e)s mettraient sur mon passage.

 

Dame Nature fut plutôt généreuse ; les ami(e)s le furent encore bien davantage.

Voici pour les  remercier une photo de leur(s) petit(s) protégé(s).

galanthus nivalis 'Angélique' (merci Francis)

galanthus 'Atkinsii' (merci Francis et Zeph)

galanthus 'Brenda Troyle' (merci Betty)

galanthus 'Daphne's Scissors' (merci Michel D.)

galanthus elwesii (merci Lucette)

galanthus elwesii monosticus (merci Lucette)

galanthus 'Happy New Year' (merci Francis)

galanthus nivalis 'Iseghem' (merci Olivier V.)

galanthus elwesii 'Kyre Park' (merci Francis)

galanthus plicatus (merci Francis)

galanthus plicatus (merci Michelle)

galanthus nivalis 'Poculiformis' (merci Francis)

galanthus nivalis 'Scharlockii' (merci Francis)

galanthus nivalis 'Viridapice' (merci Zeph)

galanthus 'Starlette' (merci Oliver V.)

 

D'autres petites merveilles ont été plantées cet hiver. Certaines fleuriront sans doute l'année prochaine et auront alors les honneurs d'une photo.

Mais je n'attendrai pas l'hiver prochain pour dire un énorme merci à tous ces généreux donateurs et donatrices. Leur(s) petit(s) bout(s) de jardin planté(s) en terre lorraine m'offre(nt) la plus amicale et la plus unique des collections.

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 09:58

 

Depuis trois semaines, les berberis thunbergii ont commencé leur transformation automnale, s'embrasant progressivement et enflammant le jardin. Quel dommage que le premier coup de vent automnal de ce week end les ait tous amaigris. Certains, tels 'Rosy Glow' et 'Maria' se sont même entièrement dénudés.

souvenir de 'Rosy Glow'

souvenir de 'Maria'

 

D'autres, en revanche, ont vaillamment résisté et bien que moins feuillus, continuent encore de m'enchanter et de réveiller le jardin de leurs couleurs vives.

'Golden Torch' est celui qui s'en est le moins bien sorti, perdant dans la bataille la moitié de sa parure.

avant

 

après

 

'Orange Rocket' a mieux fait front et son feuillage, de plus en plus flamboyant, se remarque toujours de très loin.

avant

 

après

 

Quant à 'Diabolicum', c'est à peine si les rafales ont eu prise sur lui. Ses couleurs continuent à s'intensifier jour après jour.

avant

 

après

 

Quel dommage de ne pas rencontrer davantage leurs remarquables et longues couleurs automnales dans les jardins ! Ce sont pourtant des arbustes sans souci et offrant taille, port et couleur de feuillage très diversifiés, jamais malades ni grignotés, supportant les coups de sécateur répétés. Et pourtant nombre de jardiniers les boudent sous prétexte qu'ils sont épineux. Certes ... mais ceux qui les fuient, ne sont-ils pas les mêmes que ceux qui se pâment devant les roses, acceptant au passage leurs épineuses branches ?

 

Partager cet article
Repost0