Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 09:54

La neige à peine fondue, les petits carex du jardin sont ragaillardis. Malgré de très fortes gelées - jusqu'à -18° -  puis une dizaine de jours ensevelis sous 15 cm de neige, ils se redressent déjà, tout fiers.

- carex morrowii 'Ice Dance', un vigoureux conquérant que je limite à grands coups de pelle à transplanter.
carex-Ice-Dance-17-janv-10.jpg

- carex comans 'Frosty Curls' au très fin feuillage vert argenté. Donné pour peu rustique, il résiste en pleine terre sans aucune protection depuis plusieurs années déjà. Cette année, trois petits semis spontanés sont même en train de grossir à proximité du pied mère.
carex Frosted Curls 17 janv 10
 
- carex pendula dont l'attrait est surtout estival mais qui tient bien sa place en hiver (tout comme carex grayi)
carex pendula 17 janv 10

- une série de petits carex non identifiés, achetés à tout petits prix, en version panachée de jaune (carex oshimensis 'Evergold') ou panachée de blanc ou encore marginée de blanc
carex panache jaune 17 janv 10  carex panache blanc 17 janv 10
                                       carex margine blanc17 janv 10

- et mon préféré, carex comans 'Bronze' dont la teinte rousse sied si bien à l'hiver et qui me gratifie chaque année de très nombreux petits semis.
carex Bronze 17 janv 10

Repost 0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 08:00

Outre les différents buis, il est possible de se frotter à l'art topiaire avec d'autres arbustes.

- le chèvrefeuille arbustif (lonicera nitidia) :
Il convient bien aux débutants et aux jardiniers pressés car sa pousse est rapide. Une erreur de taille est ainsi plus rapidement rattrapable. En contrepartie, il faut le tailler plus souvent pour lui garder un aspect net.

- le troène (ligustrum) :
Sa pousse est hyper rapide mais il a tendance à se dégarnir du bas.

- le fusain du Japon (euonymus japonicum) :
Il supporte très bien le recépage et peut être maintenu très bas.

- le houx (ilex aquifolium) :
Sa forme naturelle à choisir une forme en cône. Sa taille est plutôt "épineuse".

- l'if (taxus baccata) :
C'est le meilleur concurrent du buis. Il supporte bien l'ombre mais pousse très lentement.

- le lierre (hedera) :
Il est surtout utilisé pour garnir des formes en grillage.

- le pittospore (pittosporum)

- le laurier sauce (laurus nobilis

- le laurier du Portugal (prunus lusitanica)

- le laurier-tin (viburnum tinus)

D'autres petits sous-arbrisseaux, tels la lavande (lavandula), la rue (ruta graveloens), l'armoise (artemisia abrotanum), la santoline (santolina chamaecyparissus), la bruyère (erica et calluna), la germandrée (teucrium), le romarin (rosmarinum officinalis) peuvent également constituer de jolis petits topiaires.

Chez les espèces caduques, les hêtres et les charmes sont privilégiés. Ils supportent bien les tailles répétées et leur feuillage marcescent roux offre un bel attrait hivernal.

Repost 0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 09:28

Chez les vivaces :

- l'agastache foeniculum

- les asters (surtout ericoides)

- le calamagrostis acutiflora
- le dipsacus
- l'inula magnifica

- le liatris spicata

- le limonium latifolium
- les miscanthus

- la monarda
- les pennisetum
- le physalis alkekengi

- les sedum spectabile

- le solidago

- le teucrium hircanicum


Chez les annuelles et bisannuelles :

- le lagurus ovatus
- le nicandra physaloides



Chez les arbustes :

- les clematis

- les hydrangeas
 

Repost 0
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 10:55

Impossible de travailler à l'extérieur ces dernières semaines. Pour me consoler, je me plonge avec délice dans de longues lectures "jardinesques".
Ayant croisé plusieurs plantes aux noms véhiculant une connotation religieuse, j'ai eu envie d'en retrouver d'autres et d'en lister les plus connues :

- alchemilla mollis ou "Manteau de Notre-Dame"

- althaea rosea ou "Bourdon, Bâton de Saint Jacques"

- amarantus caudatus ou "Discipline de Religieux"
Souvenir des instruments de flagellation dont se servaient les religieux et les religieuses pour éprouver leur foi.

- anemone nemorosa ou "Fleur du Vendredi Saint"
Référence à la date de floraison.

- angelica archangelica ou "Herbe du Saint Esprit"
L'archange Raphaël aurait améné l'angélique à un ermite afin de soigner les malades atteints de la peste.
 
- aruncus dioicus ou "Barbe du Bon Dieu"
La fleur rappellerait la barbe de Dieu.

- asphodeline lutea ou "Bâton de Jacob"

- aster amellus ou "Oeil du Christ"

- brugmansia ou "Trompette des Anges"
Référence à la forme.

- campanula medium ou "Cloche de Notre Dame"
Référence à la forme.

- cimicifuga racemosa ou "Cierge d'Argent"
Référence à la forme.

- convallaria majalis ou "Larmes de Sainte Marie"
Le muguet serait né des larmes que Marie aurait versées au pied de la croix.

- datura stramonium ou "Herbe du Diable"
Au Moyen-Age, ses effets hallucinogènes étaient attribués aux pouvoirs de Satan.

- dianthus gratianopolitanus ou "Oeillet de Pentecôte"
Référence à la date de floraison.

- dicentra spectabilis ou "Coeur de Marie"
Référence à la forme.

- dierama ou "Canne à Pêche des Anges"

- digitalis ou "Gant de Notre Dame"

- epilobium angustifolium ou "Laurier de la Saint Antoine"
Référence à la date de floraison.

- euonymus ou "Bonnet d'Evêque"
Référence à la forme.

- geranium robertianum ou "Fourchette du Diable"

- helleborus niger ou "Rose de Noël"
Référence à la date de floraison.

- kniphofia ou "Tison de Satan"
Référence à la forme et à la couleur.

- lilium candidum ou "Lys de la Madone"

- lonicera periclymenum ou "Herbe à la Vierge"

- lychnis ou "Oeil de Dieu"

- lychnis chalcedonica ou "Croix de Jérusalem"
La fleur, ramenée par les Chevaliers Croisés, est en forme de croix. 

- lunaria ou "Monnaie du Pape"
La forme ronde et argentée des siliques rappelerait une pièce de monnaie.

- nigella damascena ou "Herbe des Capucins"

- ornithogalum umbellatum ou "Etoile de Béthleem"
Référence à la forme.

- passiflora ou "Fleur de la Passion"
Référence à la passion du Christ : les trois stigmates du pistil représenteraient les trois clous, les cinq étamines seraient les cinq plaies, les filaments de la corolle symboliseraient la couronne d'épines et les dix sépales personnifieraient les dix apôtres. La feuille pointue, quant à elle, reproduirait la lance.
Les premiers missionnaires espagnols s'en servaient pour illustrer la crucifixion du Christ et marquer l'esprit des populations indigènes d'Amérique du Sud.

- phlomis fruticosa ou "Sauge de Jérusalem"

- polygonatum ou "Sceau de Salomon"

- primula veris ou "Herbe de Saint Pierre"
Référence à la date de floraison.

- silybum marianum ou "Chardon Marie"
Voulant soustraire l'enfant Jésus aux soldats d'Hérode, Marie le cacha sous un chardon. Elle se piqua et quelques gouttes de lait tombèrent sur une feuille qui en garda à jamais la trace.

- verbascum nigrum ou "Cierge de Notre Dame"
Référence à la forme.

- viscum album ou "Bois de la Sainte Croix"
Autrefois arbre, il aurait été réduit d'arbre en buisson parasite à la suite de l'utilisation de son bois pour la construction de la croix du Christ.

Repost 0

Rechercher