Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 09:18

 

Il est parfois des (re)découvertes bien agréables dans son jardin. Des plantes dont on croyait tout connaitre, des fleurettes très communes mais qui nous surprennent favorablement.

 

Telle est la "petite" campanula persicifolia. Le pied d'origine provient d'une plate-bande maternelle. Il était lui-même issu d'un échange entre jardinières. A une époque où fêtes des plantes, catalogues et  jardineries n'étaient pas monnaie courante, je me demande bien quelle fut la première main qui l'a plantée. 

   
Fin juin, ses premières fleurs s'épanouissent.  Mi-juillet, ce n'est qu'un bouquet auquel les rayons du soleil donnent une luminosité fabuleuse.

Pour peu que l'on prenne la peine d'ôter systématiquement et consciencieusement les fleurs fanées, les corolles bleues s'épanouissent de semaine en semaine sans beaucoup faiblir.

campanula-persicifolia-bleue-22-juil-12.JPG

Mi-octobre, elle n'est certes plus très fraiche. Ses fleurs sont un peu moins pimpantes et un peu plus claires mais toujours aussi lumineuses dans les rayons du soleil. Seules les gelées stopperont dans leur élan les nombreuses promesses ques les tiges portent encore.

campanula-persicifolia-bleue-10-oct-12.JPG

 

Bizarement, malgré plusieurs essais, sa forme blanche ne perdure pas au jardin.

En revanche, la version double blanc, nouvellement rescapée d'un vieux jardin en vente, s'est révélée très jolie mais malheureusement bien moins florifère. Question de temps ?

campanula-persicifolia-double-blanche-29-juil-12.JPG 

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 06:27

 

Enfin je le tiens ! LE hosta qui fait la nique aux baveurs et aux baveuses !

Mi-septembre et à peine un ou deux minuscules trous de limaces.

 

Son p'tit nom ? 'Sum and Substance'. Un nom à rallonge, à la mesure de ses proportions à l'âge adulte (0.80 x 1.20 m). 

 

Mon petit bébé n'a que trois ans. Ses feuilles longues de 35 cm et larges de 25 sont loin de passer inaperçues. Une heure de soleil en tout début de matinée leur donne une couleur vert clair très lumineuse et fort appréciable dans ce coin assombri par l'épais feuillage qui le domine. 

 

Il pousse au pied du gros tilleul, dans une terre ingrate, appauvrie et souvent très desséchée. Le pauvre doit se défendre chèrement pour trouver à manger et à boire. Mais il s'en accomode plutôt bien. Une petite lampée lorsque ses feuilles commencent à toucher le sol et le voilà ragaillardi. A l'automne, il aura droit à un épais manteau de feuilles mortes qui, année après année, assouplit et enrichit le sol qui l'accueille.hosta-Sum-and-Substance-12-sept-12.JPG

 

On le dit supportant le soleil qui lui donnerait, de plus, un joli teint bien doré. Effectivement, ses épaisses feuilles ne brûlent pas sous la morsure des rayons mais la couleur promise n'est pas tout à fait au rendez-vous.

Le pied planté dans un endroit beaucoup plus ensoleillé est plus clair que celui sous le tilleul mais la couleur n'est pas uniforme. Elle oscille entre vert et jaune et cela a plutôt tendance à lui donner un air maladif peu reluisant.  

hosta-Sum-and-Substance-11-sept-12.JPG

 

Dès que les pluies auront mouillé la terre en profondeur, il ira rejoindre la plate-bande de son frère aîné et apportera une luminosité bienvenue dans un autre endroit très sombre du jardin.

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 08:55

 

Pas question de renier ni de dénigrer les traditionnels crocus jaunes et violets qui animent le jardin en fin d'hiver, mais y découvrir un peu d'originalité est bien agréable.

 

En ce tout début de printemps, deux nouvelles variétés bien florifères terminent leur floraison.

Le petit crocus chrysanthus 'Blue Pearl'. Bien bleuté lorsque ses corolles sont encore fermées, il s'éclaircit jusqu'à devenir quasiment blanc dès que le soleil règne en maître, illuminant les massifs encore très dénudés.

crocus Blue Pearl 10 mars 12  crocus Blue Pearl 11 mars 12

crocus-Blue-Pearl-12-mars-12.jpg


Plus grand, le crocus vernus 'Vanguard' ne passe pas non plus inaperçu. De longs pétales argentés et effilés enserrent trois pétales mauves, lui donnant un léger effet bicolore. Fané, il se permet même bien souvent de faire encore preuve d'une certaine élégance.

crocus-Vanguard-10-mars-12.jpg  crocus-Vanguard-11-mars-12.jpg

          crocus-Vanguard-12-mars-12.jpg  crocus-Vanguard-13-mars-12.jpg


Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 09:32

Je connaissais déjà les petites ornithogalum umbellatum et ornithogalum nutans, de jolies petites bulbeuses printanières qui prennent la succession des crocus. Très généreuses en petits semis, je les ai d'ailleurs plantées dans plusieurs endroits du jardin regrettant simplement la brièveté de leur blanche floraison.

ornithogalum umbellatum 30 mars 10          ornithogalum-nutans-18-mai-10.jpg

 

A l'automne, j'ai découvert et planté ornithogalum magnum.

Mi-mai, une fleur en épi perchée sur une solide tige d'une bonne soixantaine de centimètres s'épanouit. Pendant trois longues semaines, sa floraison pyramidale d'un blanc éclatant attire le regard ou éclaire un feuillage foncé. Seul un petit nettoyage régulier pour couper les graines en formation qui nuisent un peu à l'esthétique de la fleur peut s'avérer souhaitable.

 

Les feuilles basales n'étant pas spécialement esthétiques, il est préférable de mettre en terre les bulbes au pied d'une compagne sous ou derrière laquelle elles passeront inaperçues. Pas de maladies, pas de trous-trous, la belle a l'air d'être vraiment facile à vivre.

Plantées par petits "groupes" de deux, l'effet de masse n'était toutefois pas suffisamment au rendez-vous.

ornithogalum-magnum-20-mai-11.jpg

 

Les bulbes n'étant pas fréquemment proposés à la vente, j'ai laissé mûrir quelques capsules de graines et tenterai le semis dès le semis dès leur maturité.

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 07:58

Il est une petite graminée sans prétention qui se fait si discrète durant les trois quarts de l'année que j'en arrive presque à oublier sa présence au jardin. Mais lorsque janvier disparait, elle quitte brutalement son banal habit vert et revêt sa plus belle robe dorée.

 

Alors que ses consoeurs sont encore endormies ou essayent de se faire oublier, honteuses de leur feuillage abîmé par le long hiver, elle prend le devant de la scène et joue la vedette pour quelques semaines.

luzula-sylvatica-Aurea-27-mars-11.jpg

 

Au coeur de la grisaille, elle n'a pas son pareil pour réveiller un coin tristounet ou trop sombre.

Et lorsque le soleil dépose un rayon en son coeur, elle resplendit et illumine chaque recoin du jardin où je l'ai plantée.

luzula-sylvatica-Aurea-28-mars-11.jpg

 luzula sylvatica 'Aurea' et geranium phaeum 'Samobor'

 

luzula-sylvatica-Aurea-29-mars-11.jpg

  luzula sylvatica 'Aurea' et primula acaulis

 

luzula-sylvatica-Aurea-30-mars-11.jpg

  luzula sylvatica 'Aurea' et rumex sanguineus

 

luzula-sylvatica-Aurea-31-mars-11.jpg

 luzula sylvatica 'Aurea', epimedium versicolor 'Sulphureum' et primula acaulis

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 14:32

A l'heure où les hellébores rivalisent de beauté et d'originalité dans la blogosphère, il en est un qui se fait très discret. Foetidus est son nom, un p'tit nom pas facile à porter et peu attirant, il faut dire. 

 

Chez lui, pas de robe froufroutante, pas de coeur d'anémone, pas de picotis, pas de couleurs chatoyantes, mais une petite fleur verte plus ou moins ourlée de pourpre, un feuillage fin et très découpé au vert métallique, un port altier.

 

helleborus-foetidus-28-fev-11.jpg

  helleborus-foetidus-27-fev-11.jpg  helleborus-foetidus-1-mars-11.jpg

Et quant à son odeur, à moins de frotter ses feuilles pour la sentir, elle est loin de faire tomber les mouches par sa pestilence.

 

Jusqu'à présent, il était le seul représentant de sa race que j'avais croisé.

Mais le mois dernier, noyé dans la masse des nigers, sternii et orientalis tous plus affriolants et plus onéreux les uns que les autres, un magnifique pied de 'Yellow Wilgenbroek' au lumineux feuillage doré attendait qu'une jardinière sache apprécier ses qualités. Planté au pied d'un cerisier, il apporte en cette fin d'hiver une tache de vert anis fort bienvenue.

helleborus-Yellow-Wilgenbroek-28-fev-11.jpg

 

Alors, ils ne méritent pas qu'on s'intéresse à eux ces hellébores puants ?

  

Il faut encore vous convaincre ?

 helleborus-foetidus-et-asplenium-scolopendrium-1-mars-11.jpg              helleborus-foetidus-et-crocus-Prins-Klaus-1-mars-11.jpg

  hellebirus-foetidus-et-galanthus-nivalis-21-fev-11.jpg

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 16:56

Jusqu'à ma première visite du jardin vosgien de Gondremer en 2009 où j'en ai découvert et admiré plusieurs spécimens très en beauté, j'avais toujours cru ces arbustes persistants peu rustiques. Bien évidemment, il a fallu aussitôt que j'en plante quelques specimens au jardin.

 

Ce sont de petits arbustes à croissance lente qui apprécient les mêmes conditions de culture mi-ombragées que les rhododendrons. La terre plutôt acide du jardin leur convient parfaitement. En été, je compense le manque d'humidité de mon sol par un paillage très épais.

 

La floraison en grappes blanches a lieu au printemps. Bien qu'elle soit légèrement parfumée, elle n'est pas spectaculaire. 

En revanche, en automne et en hiver, leur feuillage et/ou leurs jeunes pousses se colorent de rouge foncé apportant ainsi une note de couleur chaude bienvenue dans le jardin hivernal. leucothoe-Rainbow-20-fev-11.jpg

  leucothoe fontanesiana 'Rainbow' en février 

  leucothoe Rainbow aout 10  leucothoe  fontanesiana 'Rainbow' en août

 leucothoe-Scarletta-20-fev-11.jpg

  leucothoe fontanesiana 'Scarlet'

 

Cet automne, la plante étant en vogue pour la confection des jardinières hivernales, de nombreux petits plants à prix minis, mais non identifiés, étaient disponibles dans les jardineries locales.

Même pourtant bien jeunes et peu développés, tous ont supporté sans broncher l'épais manteau de neige ainsi que les -17° du mois de décembre dernier.

leucothoe-21-fev-11.jpg

  leucothoe-20-fev-11.jpg

 

leucothoe-23-fev-11.jpg

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 13:21

Cela fait déjà plusieurs mois que les cyclamen hederifolium du jardin sont défleuris. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils se font discrets. En ces temps de disette botanique, leurs feuilles persistantes attirent et retiennent l'oeil. Ni le froid, ni la pluie, ni la neige n'ont abîmé leur belle présence.

 

Achetés en super super solde à la fin de l'hiver dernier, ils étaient minuscules, fanés et peu vaillants. Seules leurs feuilles, de dessins, de formes et de couleurs différents, m'avaient fait pressentir la bonne affaire.

Un an plus tard, même si la plupart n'a pas fleuri, je me félicite déjà de mes achats. Tous ont repris du poil de la bête et commencent à s'étaler généreusement. Et lorsque tout ce petit monde fleurira et s'hybridera, nul doute que de jolies découvertes verront le jour.

 

cyclamen7b-fev-11.jpgcyclamen7a-fev-11.jpg 

 

cyclamen1b fev 11cyclamen1a fev 11

 

cyclamen2b fev 11cyclamen2a fev 11

 

cyclamen4b fev 11cyclamen4a fev 11

 

cyclamen3b fev 11cyclamen3a fev 11

 

cyclamen5b fev 11cyclamen5a fev 11

 

cyclamen6b fev 11cyclamen6a fev 11

 

 

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 08:00

Pour la troisième année, trois plantes sont invitées à monter sur le podium. Cette année, le choix fut plus difficile

 

Médaille de Bronze : le geranium 'Rozanne'

En voilà un qui est loin d'être un inconnu au jardin. En place depuis plusieurs années, j'ai pourtant eu l'impression de le découvrir cet été tant il a tenu, voire dépassé ses promesses.

Plus d'1 m2 de fleurs pour un seul pied, portées par de longues tiges qui s'immiscent au milieu des plantes voisines, partent à l'attaque des vivaces plus hautes, escaladent les arbustes tout proches. De longues semaines de floraison à une période où le jardin s'essouffle un peu lorsque la jardinière s'entête à ne pas cultiver d'annuelles florifères.

Un énorme regret toutefois à mettre à son actif : une multiplication quasi impossible. Et pour la schloukeuse invétérée que je suis, c'est une véritable frustration.  geranium-Rozanne-10-aout-10.jpg

 

Médaille d'Argent : l'hydrangea macrophylla 'Endless  Summer'

Je m'étais pourtant jurée de ne plus acheter d'hortensias à grandes feuilles pour cause de floraison trop aléatoire. Et puis, une étiquette particulièrement accrocheuse m'a fait craquer à l'automne dernier.

Alors que tous les autres hydrangea macrophylla du jardin se sont refusés à fleurir cet été à la suite d'un hiver particulièrement  rigoureux, celui-ci, pourtant tout jeunet, tout maigrichon, a croulé sous les fleurs durant toute la belle saison.

Je les trouve plus légères ses grosses boules, moins écrasantes que celles des autres hortensias du jardin. Vers quelle couleur bleutée vont-elles évoluer dans ma terre à tendance acide ?

Et il parait que si j'avais pris le soin de couper ses fleurs au fur et à mesure de leur fanaison, d'autres les auraient remplacées rapidement.

hydrangea-Endless-Summer-12-juil-10.jpg

 

 

Médaille d'Or : la sanguisorba 'CCC'

Elle a pris du temps pour s'installer cette sanguisorbe, comme toutes celles du jardin d'ailleurs. De plus, j'ai mis moi aussi du temps aussi pour l'apprivoiser. Rien ne la mettait en valeur à mes yeux.

Ses jolis petits pompons bourgogne restent décoratifs et présentables durant de longues semaines. Portées par de longues tiges fines, ils semblent flotter dans les airs.  

Inutile de la planter pour obtenir un effet de masse, la belle, de par sa couleur foncée, a une fâcheuse tendance à se rendre invisible lorsqu'elle est trop entourée.  Et malgré sa taille plutôt élevée, c'est au premier plan qu'elle s'apprécie le mieux, lorsque ses fleurs se découpent sur le paysage et se balancent au moindre souffle de vent. C'est aussi l'occasion de profiter de son feuillage vert un peu glauque, finement découpé et toujours épargné des limaces.sanguisorba-CCC-2-juil-10.jpg

 

sanguisorba-CCC-27-juin-09.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 08:49

Mais que viennent donc faire ces deux photos de crocus au mois d'octobre ? Petit tour dans les photos des floraisons du début de l'année ? Décalage dans les floraisons ? Oui ... et non.

 

crocus-chrysanthus-Miss-Vain-22-mars-10.jpg   crocus-speciosus-Albus-10-oct-10.jpg

 

Le premier est printanier, c'est un crocus chrysanthus 'Miss Vain'. Il revient fidèlement chaque année après la mi-mars et ses touffes s'élargissent petit à petit.

 

Quant au second, il s'épanouit en automne. C'est un crocus speciosus 'Albus'. Avouez que la ressemblance est très troublante. Les longs filaments sont plus finement découpés et un peu moins orangés, le feuillage n'est pas présent, les fleurs s'étirent davantage mais les airs de famille sont indéniables.

 

Commandés sous la forme de bulbes il y a un mois et plantés dès leur réception, ils n'ont mis que trois semaines pour s'épanouir.

 

Certes en pleine période d'opulentes floraisons étoilées, ces petits crocus ont bien du mérite pour réussir à se faire admirer mais leur blancheur virginale ne passe par inaperçue.

Il me reste maintenant à leur trouver un faire-valoir qui habillerait joliment leur pied et envelopperait un peu leur long cou.

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article

Rechercher