Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 09:33

Le feuillage persistant et bordé de poils blancs de cette graminée est loin d'être son principal attrait. Hormis en hiver où l'oeil s'extasie devant la moindre tache de verdure, il faut bien reconnaitre que dès le retour des beaux jours et la reprise de la végétation, il devient vite insignifiant.

En revanche, dès la mi-mai, lorsque le feuillage s'élève et qu'elle fleurit, elle impose sa présence et se remarque de loin du haut de ses 60 cm.


Plantée à contre-jour, elle accroche merveilleusement bien le soleil levant et a le don de réveiller et d'illuminer un massif au petit matin.
Tout d'abord blanc pur, ses fleurs virent toutefois au blanc beige après trois semaines de floraison et il est préférable de ne pas la planter en proche compagnie d'autres fleurs blanches.

NB : cette graminée fait partie de la flore française. On la rencontre surtout dans le quart Sud Est.
Donnée pour rare dans l'Est de la France, j'en ai découvert une toute petite station dans la forêt communale il y a quinze jours.
Partager cet article
Repost0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 10:23

En juin dernier, les campagnols avaient dévoré toutes les racines de mon seul rosier  grimpant alors que je venais juste de l'installer après une arche.
Cela m'avait vraiment énervée car c'était une bouture échangée avec une jardinière belge et reçue par la poste. Je l'avais amoureusement bichonnée pendant deux ans car sa propriétaire n'avait fait que des éloges de son beau rosier dont elle ne connaissait pas le nom.

Et cette année, non seulement, il a survécu après l'épisode campagnols mais il a fleuri, très généreusement même.

Ses fleurs sont très petites (2 cm lorsqu'elles sont épanouies), simples et délicieusement odorantes. Le bouton floral est rond, légèrement rosé.


C'est un rosier parfait pour une arche car il n'est quasiment pas épineux. Sa vitesse de croissance est assez impressionnante et il a l'air de bien se comporter en situation mi-ombragée. Jusqu'à présent, ses feuilles sont restées parfaitement saines sans avoir eu recours à un seul traitement. Une vraie merveille !


Le connaissez-vous ?

 

Edit du 6 novembre 2009 : grâce à Zéphirine, mon bel inconnu ne l'est peut-être plus. Il s'agirait du rosier 'Thalia', un vieux  rosier liane créé en 1895.

Merci à toutes celles et tous ceux qui m'ont donné des pistes dans ma recherche.

 

Edit du 23 juin 2013 : finalement, au revoir 'Thalia' mais bonjour à rosa multiflora 'Inermis' !

Partager cet article
Repost0
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 08:49

Achetée en 2006, cette jolie persicaire à la longue floraison m'avait quelque peu déçue jusqu'à présent.  D'accord, au contraire de certaines renouées, elle n'était pas donnée pour envahissante, mais 4 tiges en trois années de culture, cela faisait peu, non ?
Et puis, son air malheureux de plante pas bien dans ses baskets me chiffonnait chaque fois que je la regardais.

Il y a quinze jours, alors que ses fleurs étaient déjà en formation, j'ai pris le taureau par les cornes et j'ai osé la déplacer.
Risqué, me direz-vous ! Carrément gonflé plutôt ! Mais en prenant une très grosse motte de terre, ce devait être jouable.
Sauf  que ... la racine principale de la belle est une énorme carotte pivotante qui n'en finissait plus de s'enfoncer et que j'ai été obligé de casser. Je me suis maudite, et fichue pour fichue, j'ai séparé le pied en deux éclats.

Un bon gros trou, un épais lit de terreau de cheval décomposé dans le fond, 10 l d'eau à la plantation, les deux pieds ont à peine baissé le nez ... alors que j'avais même laissé les futures fleurs sur un pied.

Les fleurs n'ont jamais été aussi magnifiques et aussi fournies que cette année.  L'audace est payante parfois !


Et qui sait, le petit morceau de carotte resté en terre me donnera peut-être un nouveau plant d'ici quelques années.
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 00:00

Il y a quelques jours, Anne-Marie m'a invitée à faire monter sur le podium trois plantes du jardin.

Médaille d'Or : dicentra eximia. Un très joli feuillage bleuté et finement découpé, des fleurs rose tendre se renouvelant depuis ... si longtemps que je ne me rappelle plus quand s'est épanouie la première fleur.

 


Médaille d'Argent : artemisia lactiflora dont j'ai déjà longuement parlé.



Médaille de Bronze : briza maxima, une annuelle qui fera désormais partie des incontournables du jardin. Franchement, je ne m'attendais pas à une floraison aussi longue, aussi jolie et aussi gracieuse.

Partager cet article
Repost0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 09:33

Encore une nouveauté chaudement recommandée par Francis Courtois ("F comme Fleurs") et achetée en mai 2007.
Je ne regrette vraiment pas d'avoir suivi une nouvelle fois son enthousiasme si convaincant.

La plante a de la présence et de la stature (2 bons mètres). Malgré sa haute taille, elle a, jusqu'à présent, parfaitement résisté sans aucun soutien à toutes les rafales orageuses et tous les coups de vent.

Je l'ai longtemps cru en boutons pour finalement m'apercevoir que ses petites fleurs allongées ne s'ouvriraient pas davantage.


 














                              De blanc verdâtre à leur début (30 juin),














    
     elles passent au blanc (21 juillet).
     Difficile alors de la photographier en pleine journée tant
     elle capte la lumière du soleil.















   Puis la teinte s'adoucit vers une couleur plus
   beige rosé (17 août).
   Plantée en compagnie de fleurs au blanc pur,
   sa couleur peut même alors paraitre un peu "sale".



Malgré un volume fleuri imposant, la plante, très ramifiée, tient peu de place au sol.
Sa très longue floraison toute en finesse et en légèreté donne beaucoup de charme à un massif et je vois déjà plusieurs endroits du jardin où planter, dès le printemps prochain, quelques rejets de cette belle géante.

Partager cet article
Repost0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 09:40

Une petite vivace de taille moyenne (40-50 cm) découverte l'année dernière chez 'F comme Fleurs'.



Jusqu'à présent, je ne lui ai trouvé que des qualités : une très très longue floraison en longs et fins épis, un feuillage toujours sain que les limaces n'apprécient pas, un port bien compact, une tenue impeccable.
En automne, une fois défleuris, ses longs épis accrochent joliment le givre.

La plante s'étoffe doucement sans tracer. Elle reste donc, pour le moment, difficile à diviser.
En revanche, les graines récoltées l'année dernière ont très bien levé, en une quinzaine de jours seulement.

Un reproche toutefois : sa couleur assez foncée n'attire pas l'oeil de très loin.  La plante est surtout décorative de près.
J'aimerais beaucoup trouver un cultivar un peu plus vif, s'il en existait.

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 09:18

J'ai toujours eu la variété double au jardin, ramenée du jardin de mon enfance.


Cette petite plante sans souci avait forcément sa place dans mon jardin de débutante :  une longue et belle floraison, un feuillage découpé plutôt joli et toujours sain.
Peu de soins à lui apporter : elle se ressème toute seule où bon lui semble et les limaces la boudent.


Il y a quelques années, j'ai ramené d'une promenade un pied de la variété indigène aux fleurs simples.



Puis, j'ai semé la variété 'Aureum' au feuillage pas vraiment doré mais plutôt vert acide.



Il y a deux ans, j'ai trouvé sur un catalogue de semences deux variétés à fleurs "pompon" 'Snow Ball' et 'Gold Ball'.
Elles ont fleuri petitement l'année dernière mais cette année, cela va faire un mois qu'elles sont magnifiques.












   'Snow Ball'













                                                'Gold Ball'


J'espère réussir à récolter des graines (non hybridées) car ce sont des vivaces éphémères.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 07:36

Difficile en voyant ces photos de croire qu'il s'agit bien de la même plante. Et pourtant, ces quatre petits pieds sont tous issu du même pied mère.
 














   celui-ci pousse à l'ombre totale













celui-ci voit le soleil uniquement le matin





















   celui-ci le voit uniquement l'après-midi












et celui-là est en plein soleil

Partager cet article
Repost0
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 14:12

Il y a quatre ans, je ne connaissais pas du tout cette plante. Un article sur les plantes d'ombre me l'a fait découvrir.

Grâce à un échange, j'ai d'abord planté
 








 la blanche ...















                                  ... puis la rouge







Pendant trois ans, elles ont végété, n'ont pas fleuri. J'ai même cru avoir perdu la rouge par deux fois.
Mais non, les belles étaient costaudes et tenaces. 
Cependant, leur touffe toujours aussi maigrichonne ne m'emballait guère.

Un dernier déménagement au printemps dernier pour une place bien moins ombragée et cette année, c'est l'explosion ... et le coup de coeur.

L'ombre quasi totale des années précédentes ne leur plaisait donc pas.
Cette année, plantées au pied d'un cerisier, elles bénéficient de trois heures de soleil matinal et cela a l'air de leur convenir parfaitement.

Merci bufadou pour ces jolies fleurs du jardin.

Partager cet article
Repost0
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 07:56

 

Une nouvelle floraison, et pas des moindres, au jardin depuis une quinzaine de jours : tanacetum niveum 'Jackpot'. Une grosse boule de fleurs blanches qui illumine et tient la vedette dans le massif pourpre.

Une profusion de petites marguerites blanches à coeur jaune sur un joli feuillage aromatique (on aime ou on n'aime pas ...) gris, découpé et légèrement duveteux.
Je ne sais pas si cela est dû à son odeur si particulière mais toujours est-il que limaces, escargots et campagnols l'ont superbement dédaignée ... à ma plus grande joie.


C'est une vivace de courte durée mais qui normalement devrait se ressemer seule facilement. Une chose est déjà certaine : les branches touchant le sol se marcottent rapidement et m'ont déjà permis de prélever et de planter un deuxième pied.
Autre qualité : malgré un bon coup de vent et une grosse averse, la belle est restée fièrement droite et ne s'est pas affalée.

J'avais semé quelques graines au printemps dernier, une seule a germé. Repiquée avant l'hiver alors que le plant n'était ni bien gros ni bien costaud, je ne donnais pas cher de sa survie.
Pourtant, dès les premiers beaux jours du printemps, le pied s'est mis à grandir et à grossir à une allure impressionnante jusqu'à atteindre 50 cm de haut et 1 bon mètre de diamètre.

Reste maintenant à savoir la durée de sa floraison.

Partager cet article
Repost0