Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 08:33

 

Puisque le thermomètre ne monte pas au dessus de 0° depuis quelques jours, autant en profiter. Sans dégel aucun,  c'était l'occasion rêvée de mettre en oeuvre une petite bidouille qui  attendait dans un coin de mon cerveau.

Rien de bien compliqué, il suffit juste de quelques moules en silicone, d'attaches en fil de fer, d'eau ... et de températures glaciales durant quelques heures.

Sur une surface horizontale, on positionne une attache dans chaque moule, on verse l'eau et le froid travaille pour nous. Il est utile de vérifier de temps en temps si l'attache ne s'est pas déplacée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il suffit alors de les démouler et de les accrocher aux branches d'arbres pour un décor certes éphémère ...

 

... mais diablement étincelant lorsqu'un rayon de soleil les effleure.

 

Repost 0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 16:00

 

Est-ce pour rejoindre ses amis en terre cuite au bord de l'abreuvoir-rhubarbe que le bel iris s'est transformé en blanche colombe et cherche à prendre son envol ?

iris-colombe 9 juin 13

 

abreuvoir-rhubarbe-12-juin-13.jpg

 

Iris-colombe pourquoi pas, avec un peu d'imagination ...

Mais abreuvoir-rhubarbe ??? Une petite idée ?

 

Edit du 17 juin :

La coque gris clair est effectivement un abreuvoir qu'une amie, grande jardinière et bricoleuse, a fabriqué et m'a gentiment offert. Pour le réaliser, elle a utilisé du béton-pierre (ou hypertufa) qu'elle a moulé sur une grosse feuille de rhubarbe.

Bravo à Marie-Claude qui fut la première à deviner !

 

Pure coïncidence sans doute, il n'y a que des cadeaux sur ces deux photos. Alors ... merci à ma petite FFF pour l'abreuvoir et le bel hosta lancifolia ; merci à Irène pour ce couple amoureux de colombes bleues ;  merci à Corinne pour ce grand iris blanc parfumé ET remontant les bonnes années et merci à Michel pour le vieil hosta sauvé de l'envahissement des herbes folles d'un jardin abandonné.

 

Merci aussi à Zeph, notre conteuse hors pair qui n'a pas son pareil pour donner vie au jardin et à ses habitants et dont la belle histoire ne mérite pas de rester enfouie dans le labyrinthe des commentaires :

  "Au temps jadis, bien avant que Berthille ne préside aux destinées du jardin, vivait là une somptueuse Dame Rhubarbe, déployant chaque année son ample robe de bal toute cousue de brocart, d'émeraude et de grenat.

  Elle était si belle, et si généreuse, que sa renommée avait largement dépassé les limites du village! Pas une fête, pas un goûter entre amis où elle ne fut présente, admirée et appréciée de tous.

  Las, lors d'un hiver particulièrement rigoureux, la belle prit froid (aux côtes) un soir, et mourut de consomption au grand désespoir de ses admirateurs...

  De petites mains gourmandes moulèrent, en souvenir d'elle, un masque mortuaire  pour honorer sa mémoire, puis le déposèrent là où elle avait vécu, enchanté ses amis et passé tant de longues années de gloire. Deux petits oiseaux bleus furent chargés de veiller à ce que l'on ne l'oublie point.... "


Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 00:05

 

Que vous soyez visiteurs réguliers ou passants d'un jour,

Bavards ou timides,

Jardiniers ou curieux,

Je vous remercie vivement de vos visites et

Vous souhaite une année 2013 à la hauteur de vos espérances !

voeux.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 00:05

 

A vous tous, anonymes, curieux, fidèles, passionnés ou accros,

Qui suivez le feuilleton de mon jardin,

Laissant ou non une trace de votre passage,

Je souhaite plein de bonnes choses pour cette année qui s'annonce.

voeux-2012.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 07:25

Toujours à la recherche de compositions durables et peu exigeantes, je me suis amusée à marier un sedum cauticolum et une lysimachia nummularia 'Aurea'. Planté depuis deux ans, l'ensemble fonctionne plutôt bien ; les deux plantes s'étoffent sans se concurrencer.

 

Plutôt discrète durant une grande partie de l'année, la potée s'illumine vers la mi-septembre lorsque le sedum entre en floraison. Le spectacle durera environ quatre semaines.

potee-sedum-lysimachia-15-sept-11.jpg

 

Difficile d'être plus facile à vivre que cette suspension.

Pas d'engrais, pas d'arrosage. Qui dit mieux ? Bon d'accord, l'été lorrain a été frais et arrosé mais tout de même, ces deux plantes ne sont pas très regardantes sur la dose d'eau que je leur fournis lorsque la température s'élève.

Qui a dit que cette petite lysimaque affectionnait les sols humides ?

 

Pas de protection non plus durant la mauvaise saison, le tout reste en place sans que je m'en occupe. Seule une simple taille de propreté à la fin de l'automne pour le sedum qui va dormir durant tout l'hiver s'avère nécessaire.

La lysimaque, persistante, continuera de dégringoler de son pot. Arrivera-t-elle à toucher un jour le sol ?

 

potee-sedum-lysimachia-16-sept-11.jpg

Placées sous l'ombre du petit pin, les deux plantes ne reçoivent qu'une petite heure de soleil en tout début et une autre en toute fin de journée.

Si cela n'a pas l'air de gêner le sedum qui s'est beaucoup développé en deux ans et fleurit généreusement, la lysimaque dorée souffre du manque de lumière et a tendance à verdir. La chute des feuilles du chêne tout proche et l'hiver lui rendront pour quelques mois sa belle couleur dorée.

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 10:05

Il était une fois une jolie pierre en demi-cercle religieusement extraite des décombres d'une maison en démolition. 

abreuvoir1-17-fev-11.jpg

 

La jardinière savait déjà en la chargeant dans la remorque qu'elle ne finirait pas en remblai ou pierre de construction. Elle savait déjà que cette lourde pierre rose serait promise à un autre avenir, à une nouvelle vie.

 

Armée d'un marteau et d'un burin, elle tapa, tapa et tapa encore. Eclat après éclat, la pierre se creusait, épousant les contours. Elle aurait bien aimé creuser davantage mais deux vilaines petites fissures se mirent soudain à zébrer la pierre.  

abreuvoir2-4-mars-11.jpg

 

Lui trouver une place de choix ne fut pas chose aisée. Elle parade désormais dans un angle du massif jaune et bleu, non loin du banc de pierre qui me servira d'observatoire. Une hebe naine à très petites feuilles lui tient compagnie et souligne sa couleur rosée. 

abreuvoir3-11-mars-11.jpg

 

Et c'est ainsi qu'une jolie pierre en demi-cercle attend avec impatience qu'un petit oiseau du jardin vienne se désaltérer.

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 05:58

Il était une fois un petit coin bien tristounet et bien ingrat au jardin. Un énorme pin, un gros thuya et un plus jeune pin s'en disputaient le sol avec âpreté, le transformant en un inextricable réseau de racines. Année après année, les aiguilles tombées au sol acidifiaient la terre, la rendant de moins en moins cultivable. A cela s'ajoutait une ombre imperméable où jamais le moindre rayon de soleil n'arrivait à percer.

Ce petit coin tout sombre désolait la jardinière. Elle avait déjà tenté tant de plantations qui toutes, avaient échoué.

abreuvoir1-19-janv-11.jpg

 

Il était une fois un gros bonhomme à la barbe blanche et tout de rouge vêtu. Il avait perçu le désarroi de la jardinière et ne songeait qu'à lui faire plaisir. Il allait lui trouver ce qui donnerait un attrait à ce petit coin. Il fallait quelque chose de clair pour apporter de la gaieté à toute cette sombre verdure. Il eut alors une idée de génie.

Puisqu'aucune plante ne réussissait et ne réussirait jamais à grandir dans cet environnement si défavorable, il décida de se tourner vers un objet décoratif.

Mais voilà, une statue romantique n'avait pas sa place dans ce jardin très rustique. Alors, en cherchant bien dans ses grands catalogues, il dénicha L'objet avec lequel il était sûr de faire plaisir à la jardinière : un abreuvoir à oiseaux, aux formes épurées et tout de pierre claire.

abreuvoir2-19-janv-11.jpg

 

Il était une fois un bel abreuvoir qui, après un long voyage en camion trouva place dans ce sombre petit coin. En son honneur, la place avait été nettoyée, les aiguilles ramassées et les arbustes taillés. Une grosse et épaisse pierre locale fut enterrée pour lui servir de fondement. C'est qu'il était lourd le bougre, il ne fallait surtout pas qu'il s'enfonce dans la terre ! A son pied un petit lierre panaché fut planté.

abreuvoir3-19-janv-11.jpg

 

Il était une fois un abreuvoir qui éclairait et égayait le petit coin autrefois tristounet mais qui attendait avec impatience la visite des oiseaux du jardin.

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 00:05

A vous qui me faites la gentillesse de vous promener dans mon jardin,

je souhaite une année 2011 riche en joies et en bonheur.

Mille mercis pour vos visites et vos petits mots que je lis toujours avec beaucoup de plaisir.voeux-2011.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 09:10

... ou plutôt au jardin.

 

Comme Miss Canthus, j'ai soigneusement épluché ma grosse touffe de 'Silberfeder' m'évitant ainsi une corvée printanière peu prisée.

Mais que faire de toutes ces belles lanières ? N'ayant guère de plantounettes à protéger, ses noeuds pap' anti-froid ne me tentaient pas ...

 

Et pourquoi ne pas les laisser pour ce qu'elles sont ? Des graminées, tout simplement. Une petite botte de feuilles fermement liées et bien enfoncée en terre et voilà quelques touffes d'herbes folles supplémentaires au jardin, placées à des endroits un peu trop nus.    

 miscanthus1 22 nov 10                            miscanthus2 22 nov 10

 

En hiver, j'aime beaucoup lorsque du manteau neigeux émergent les fils désordonnés d'une graminée couleur de rouille.   

neige1 10 janv 10

Nooon, je vous rassure tout de suite, cette photo enneigée n'a pas été prise aujourd'hui ... bien que le premier épisode hivernal soit prévu pour cette semaine ... voire pour cet après-midi.

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 12:45

Des pélargoniums, encore des pélargoniums, toujours des pélargoniums ! Depuis presque vingt ans que j'en remplis chaque année les balconnières et jardinières de la façade, cette année, j'ai dit STOP !

Acheter chaque printemps plus d'une centaine de pieds puis les jeter à la fin de l'automne me pesait davantage d'année en année.

De plus, à moins de (re)composer un décor hivernal, la vue des balconnières vides sept mois dans l'année me dérangeait.

 

Certes, ces plantes m'ont la plupart du temps, gratifiée d'une floraison très généreuse et exceptionnellement longue ... lorsque je n'oubliais pas d'être généreuse en arrosages et en engrais.

jardiniere2-11-juil-07.jpg

 

Pour autant, hors de question d'abandonner toute idée de fleurissement. Mais de planter d'autre sur une façade blanche plein Sud ?

 

Les longs mois d'hiver furent propices à mon questionnement et à des recherches approfondies. 2010 sera l'année d'un changement de cap. Exit les annuelles et vivent les vivaces.

En balconnières ??? Pourquoi pas !

  

Une plante s'est rapidement imposée : le sedum, plante facile à vivre, souvent persistante, peu exigeante en eau, supportant très fortes chaleurs et très grands froids. Grâce à la diversité de formes et de couleurs au sein de cette grande famille, il est possible de composer des jardinières un tant soit peu colorées.

 

Cela tombe bien. Avec une terre sableuse et très drainante au jardin, cela fait plusieurs années que je me suis tournée vers eux et les variétés ne manquent pas.

Un petit tour dans les massifs, pelle à transplanter et couteau à diviser en main et trois premières balconnières se sont vite garnies : sedum spectabile à petit développement, stipa tenuifolia  et sedum takesimense à l'arrière ; sedum 'Angelina', sedum spurium (?) pourpre  et sedum 'Bertram Anderson' à l'avant.  

jardiniere1-25-juin-10.jpg

 

Le résultat est moins clinquant, moins tape à l'oeil mais il me satisfait pour le moment. J'aurai sûrement de la taille à pratiquer régulièrement car, comme à ma mauvaise habitude, j'ai encore planté très serré.

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article