Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 09:56

   - C'est la toute dernière limite pour planter les bulbes printaniers. Les fortes gelées attendues n'autoriseront bientôt plus le moindre travail dans la terre et ce, quasiment jusqu'en mars.

   - Vers le 10, cueillir quelques branches de forsythia et les mettre en vase. Elles seront fleuries au moment de Noël.

   - Rabattre les fuchsias rustiques.

   - Dès le début du mois, protéger les vivaces frileuses restant en pleine terre : fuchsias, phygelius ...

   - Abriter les plantes les plus sensibles aux vents froids de l'hiver en leur confectionnant un paravent de branches de sapins fichées en terre.

   - Semer les graines d'arbres et d'arbustes rustiques dans un mélange très sableux. Placer les pots au pied d'un mur au Nord.

   - Oter régulièrement la neige sur les buis taillés en boule. Son accumulation peut provoquer des trous inesthétiques.

   - Si ce n'est déjà fait, purger le sytème d'arrosage et rentrer les tuyaux.

   - Apporter du compost décomposé aux hellébores niger.

   - Pailler les arbustes de terre acides (azalées, rhododendrons, hortensias ...) avec des aiguilles de pin.

   - Nouer les chaumes des graminées les plus fragiles, cela protège la souche des très fortes gelées.

   - Bouturer en pleine terre les buddleias : couper des branches comportant plusieurs étages de bourgeons et les enfoncer presque entièrement en terre. Attendre l'automne suivant pour les planter définitivement.

   - Les arbres et arbustes caducs étant maintenant totalement dépouillés, c'est le moment de bouturer à sec : couper en biseau sous un noeud des extrémités de branches légèrement lignifiées de 15 à 20 cm. Pour les arbustes à bois creux (sureaux, forsythias, seringats ...), couper juste sur un noeud, c'est là qu'il y a le plus de moelle. Les planter dans un pot, le long des parois, en enterrant deux yeux, dans un mélange moitié terre, moitié sable. Placer les pots au Nord sous chassis froid. Au printemps, ôter les branches noircies qui sont mortes. Les survivantes ne tarderont pas à sortir leurs premières feuilles. Les transplanter dans un pot individuel à l'automne.
Cette méthode fonctionne très bien pour les 
forsythias, rosiers, seringats, sureaux, spirées, deutzias.

Repost 0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 10:08

   - Multiplier les chrysanthèmes en faisant des boutures couchées :
Couper des branches dures comme du bois et les coucher à plat sur du sable. Les recouvrir de 5 cm de sable et stocker les pots à l'abri du gel. Au printemps, les boutures seront enracinées.

   - Nettoyer et rentrer les décorations gélives.

   - Rabattre les verveines de Buenos Aires et protéger leur souche des grands froids.

   - Couper à ras le feuillage des hostas. Laissés au sol, feuilles et pétioles servent de nourriture aux gastéropodes.

   - Abriter de la pluie les primevères auricules.

- Marcotter les cotinus. Coucher une branche basse de l'année dans une petite tranchée amendée de terre meuble. Maintenir au sol par un crochet, recouvrir d'un mélange de terre + sable puis arroser.
Une branche peut donner naissance à plusieurs sujets.

   - Planter les dernières vivaces en début de mois. Mises en terre plus tardivement, elles n'auront pas le temps de bien s'implanter avant l'hiver.

- Surveiller la fructification des cyclamens vivaces et récolter les graines avant que les fourmis, qui les adorent, ne s'en chargent.

   - Commencer le paillage des vivace les plus frileuses. La fougère sèche est une excellente protection.


Repost 0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 08:49

   - Assécher la terre des frileuses en pots avant de les hiverner à la cave.

   - Déterrer les bulbeuses d'été (dahlias, bégonias, glaïeuls) et bien les faire sécher avant le stockage hivernal.

   - Rentrer les plantes d'intérieur, une gelée leur serait fatale.

   - Mettre dans un local hors gel les plantes gélives du bassin. Voir ici pour la marche à suivre avec les jacinthes d'eau.

   - Hiverner les pélargoniums. Les tailler à une quinzaine de centimètres. Oter feuilles et bourgeons terminaux. Les laisser bien sécher avant de les "ranger" pour l'hiver.

   - Oter les soucoupes sous les pots restant à l'extérieur et les surélever par une planchette de bois pour éviter la remontée de l'humidité.
 

   - Vérifier et desserrer au besoin les liens des arbres et arbustes. Penser également à ceux des nichoirs.

   - Planter dès maintenant un bulbe d'amaryllis pour le voir fleurir à Noël.

   - Stratifier les noyaux en pots ou terrines, sous châssis ou dans un local froid.

  - Préparer l'abri à hérisson : tas de bois, de feuilles.
Sous un imposant juniperus, j'entasse chaque automne un très gros tas de feuilles de noyer. Peu de pluie, pas de neige, pas de vent, pas de risque de le déranger, je ne sais s'il s'en sert mais Gaston est toujours présent au jardin. Si j'étais très attentionnée, je glisserais une plaque de polystyrène en dessous des feuilles afin d'éviter la remontée de l'humidité et une autre au dessus du tas pour barrer le passage à la moindre petite goutte d'eau.

   - Oter les feuilles sèches des iris afin d'éviter leur pourriture qui pourrait se transmettre aux rhizomes.

   - Semer les graines de bulbeuses.

   - Surveiller la "plantation" de safran. La récolte se fait de préférence le matin, lorsque la rosée s'est évaporée. Cueillir les fleurs à peine épanouies, couper les stigmates rouges. Les faire sécher à 50° jusqu'à ce qu'ils durcissent légèrement. Les laisser refroidir, ils reprennent un peu de souplesse. Stocker à l'abri de la lumière et de l'humidité dans un récipient en verre.
L'arôme se développe lors du séchage.

   - Marquer les branches mortes ou indésidérables à élaguer ultérieurement.

Repost 0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 09:13

   - Deuxième et dernière taille des buis. Opérée plus tardivement, les jeunes pousses ne seraient pas suffisamment endurcies pour supporter les gelées.

   - La dernière semaine de septembre, préparer les potées de bulbes à forcer (jacinthes, tulipes, crocus, muscaris ...).  Les entreposer à l'obscurité et à une température de 8-10° pendant 2 mois. A Noël, tout sera en fleurs.

   - Dernier délai pour planter le lys candidum. Planté plus tardivement, sa floraison serait moins importante l'année suivante.

   - Terminer le repiquage des bisannuelles (pensées, myosotis, giroflées, digitales ...). Les petits plants auront ainsi le temps de bien s'enraciner avant les froids de l'hiver.

   - Derniers moments pour bouturer pélargoniums et fuchsias.

   - Bouturer les rosiers.

   - Bouturer les arbustes à feuillage persistant.

   - Observer attentivement vos cyclamens de Naples. De petits semis naturels peuvent avoir germé. Les transplanter délicatement en pots et les bichonner avant une mise en place définitive l'année suivante.

   - Ne pas oublier de rentrer les plantes vertes ayant passé la belle saison à l'extérieur. Nuits trop fraiches et brouillards ne leur conviennent pas.

   - En milieu de mois, commencer les plantations des bulbes printaniers précoces (perce-neige, crocus, iris reticulata, muscaris, narcisses). Une plantation précoce est souvent le gage d'une abondante floraison.

   - Oter régulièrement les feuilles mortes tombées dans le bassin. Leur décomposition salit l'eau.

Repost 0
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 09:26

   - Ne pas couper les tiges défleuries des phlox ; elles serviront à confectionner des tipis décoratifs durant la mauvaise saison.


   - Bouturer les hortensias. Couper des extrémités de branches n'ayant pas fleuri d'une quinzaine de centimètres.  Ne conserver que les deux feuilles supérieures et les réduire de moitié. Planter les boutures dans un pot rempli d'un mélange mi-sable, mi-tourbe. Entreposer le pot dans un endroit ombragé. Arroser parcimonieusement. Conserver à l'abri le premier hiver.

   - Tailler assez court la lavande dès la fin de la floraison.

   - Bouturer l'artemisia 'Powis Castle'. Prélever des extrémités de tiges d'une quinzaine de centimètres. Supprimer la moitié inférieure des feuilles. Enterrer dans un mélange de sable et de terreau. Mettre dans un coin ombragé. Conserver à l'abri le premier hiver.

   - Bouturer la lavatère arbustive. Un hiver trop rigoureux peut faire disparaitre tous les pieds en pleine terre.

   - Bouturer les pélargoniums. Couper des extrémités de tiges de 8 à 10 cm. Retirer les feuilles de la base et planter dans un mélage de tourbe et de sable. Plantées sur le pourtour du pot, les boutures s'enracinent plus vite.

   - Pincer les rameaux trop longs des plantes estivales cultivées en potées et jardinières.

   - En milieu de mois, couper à ras les achillea millefolium afin de favoriser une remontée automnale.

   - En fin de mois, prélever des pousses terminales de lavande. Les enterrer de moitié dans un mélange de sable et de terreau. L'enracinement se fera en hiver, sous l'abri d'un chassis.

   - Rabattre les anthémis vivaces après leur floraison. Arroser et apporter un peu de compost pour les aider à reconstruire leurs réserves.

   - En début de mois, réduire de moitié les tiges (ou une partie seulement) des grands asters. Cela les forcera à se ramifier et augmentera ainsi le volume de leur floraison.

   - Bouturer la santoline.

   - En milieu de mois, rafraichir un peu la spirée 'Goldflame' afin d'obtenir un nouveau feuillage plus lumineux pour l'automne.

  

Repost 0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 09:08

   - Récolter des capsules de pavot séchées, elles serviront à la décoration automnale.

   - Glaner des épis de blé et de la belle paille pour la décoration automnale.
  
   - Arroser les hortensias par temps chaud.

   - Couper à ras les géraniums endressii à la fin de la floraison et les arroser durant quelques jours. Environ trois semaines plus tard, un nouveau et joli feuillage aura fait son apparition.

   - Apporter du terreau de feuilles aux piéris.

   - Une fois défleuris, rabattre les lupins, les delphiniums, les alchemilles.

   - Marcotter les oeillets vivaces. Oter les feuilles d'une branche n'ayant pas fleuri en conservant les 4 feuilles terminales. Décoller délicatement une languette de peau sur cette tige (du bas vers le haut). Enterrer la partie incisée dans la terre et la maintenir enfoncée par un peit arceau. Arroser. Les racines se développeront en 6 à 8 semaines.


   - Planter les bulbes à floraison automnale (colchiques, crocus s'automne, sternbergias ...).

   - Couper à ras les alysses blanches et violettes qui ont achevé leur première floraison. Arroser copieusement pour leur redonner du tonus et ainsi bénéficier d'une deuxième floraison abondante.

   - Tailler les touffes de lamier pour les rafraichir et leur redonner une nouvelle jeunesse.

   - Bouturer l'aubriète. Prendre des brins d'une dizaine de centimètres et les enterrer de moitié dans un mélange de sable et de terreau.


   - Rabattre les santolines pour leur garder un port touffu.

   - Raccourcir d'un tiers les nouvelles pousses des choisyas après leur floraison afin de leur garder une jolie forme.

Repost 0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 15:29

   - Dès que les asters sont bien sortis et craignent moins l'appétit des limaces, les fertiliser avec un apport de fumier bien décomposé ou de compost mûr. Longtemps à la même place, ils épuisent la terre.

   - Pailler le pied des choisya, y compris avec de l'herbe de tonte. Cela lui évite la soif en été et prolonge sa floraison.

   - Pour les buis ne nécessitant qu'une seule taille annuelle, c'est le bon moment. Procéder avant le solstice d'été.


   - Tailler les camomilles au ras du sol après leur première floraison. Cela permettra une bonne remontée en automne.

   - Pincer à mi-hauteur les tiges des cosmos dès qu'ils atteingnet 30 cm. Cela les forcera à faire un buisson plus touffu et plus résistant aux vents.

   - Raccourcir de moitié les hélianthus vivaces. Ils se ramifieront deux fois plus et fleuriront davantage.

   - Après leur floraison, tailler sévèrement à la cisaille aubriètes, arabettes, campanules des murailles, céraiste et alyssum. Les plantes produiront un nouveau feuillage bien dense et les touffes resteront bien compactes.

   - Par temps sec et/ou venteux, arroser généreusement au pied les dernières plantes mises en terre. Cela les aidera à se préparer un bon système racinaire, condition nécessaire à leur bonne survie hivernale.

   - Résister à la tentation de couper le vilain feuillage jaunissant des bulbes. Il y a souvent moyen de le cacher sous d'autres vivaces, de le nouer voire de le tresser pour le rendre plus discret.

   - Couper les semences en formation si vous ne souhaitez pas les récolter. Leur formation épuise les plantes.
En revanche, conserver les plumets très décoratifs des anémones pulsatilles. Ils persistent longtemps et offrent un attrait supplémentaire.
 

   - Commencer les premiers semis de bisannuelles (monnaie du pape, giroflées, oeillets du poète,  en fin de mois.

   - Tailler le physocarpus doré 'Dart's Gold' après sa floraison. Il produira ainsi de nouvelles pousses bien colorées.


   -  Pincer le boltonia lorsqu'il atteint 40-50 cm et le rabaisser à 20-30 cm.

Repost 0
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 09:52

En mai, la jardinière ne sait plus où donner de la tête. Les premières fleurs du printemps sont défleuries et fanées et nécessitent un bon nettoyage.

   - Ne pas oublier d'acheter des paniers ajourés de plantes à bassin. Ils me serviront à mettre en terre les bulbes à l'automne qui seront ainsi protégés des dents des rongeurs.


   - Bouturer les vivaces en prélevant l'extrémité des pousses sur 10 cm. Laisser une seule feuille (la plus jeune) et ôter les autres. Repiquer dans un mélange de terreau et de sable. Recouvrir pendant 10-12 jours d'un plastique et mettre le pot à l'ombre.

   -  Pincer phox et asters pour les forcer à se ramifier. Repiquer les tailles de 8 à 10 cm dans un mélange de terreau et de sable. 

   - Pincer l'armoise abrotanum pour la faire se ramifier et l'empêcher de fleurir, sa floraison n'offrant que peu d'intérêt.

   - Pailler les hostas avec du terreau de feuilles, encore peu décomposé et datant de l'automne précédent.

   - Après la floraison des rhododendrons, étaler une bonne épaisseur de mulch, de feuilles mortes ou de compost à demi-mûr sur toute la surface couverte par leur feuillage.

   - Diviser ou déplacer les anémones des bois avant que leur feuillage ne disparaisse.

   - Pincer et raccourcir de moitié les tiges de la valériane (centranthus ruber). Elle sera plus basse, plus dense et cela lui évitera de s'affaler. De plus, sa floraison sera plus étalée dans le temps.



Repost 0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 10:08

Avril est le mois du vrai renouveau au Jardin de Berthille. Les oiseaux gazouillent, les bourgeons se gonflent et les couleurs commencent à teinter la terre encore bien nue.

C'est le moment où la jardinière, emportée par son élan de nettoyage, agit trop rapidement et culbute des petits semis spontanés, met en terre une nouvelle venue à une place déjà occupée mais non signalée par une étiquette, veut se débarrasser trop rapidement d'une bouture aux racines naissantes ...


Avril est le bon mois pour :

- Installer les nichoirs à chauve-souris en les orientant de préférence vers le Sud. C'est le moment où les femelles vont faire leur nid avant la naissance des petits.

- Bouturer les sambucus. Prélever de jeunes pousses sur un rameau de l'année précédente, supprimer les feuilles du bas et pincer la pointe. Repiquer dans un mélange moitié tourbe + moitié sable et recouvrir une dizaine de jours d'un plastique. Mettre les pots à l'ombre.

- Si cela n'a pas été fait en août, tailler assez court sans toutefois atteindre le bois la lavande pour lui conserver une forme trappue. Couper chaque branche au dessus des premiers bourgeons vivants rencontrés le plus près possible de la base du pied.

- Tailler au ras du sol les branches du lespedeza pour le forcer à émettre de nouveaux rameaux.

- A partir de la 3ème semaine, commencer à planter les premiers glaïeuls. Echelonner la plantation tous les 8 jours pour étaler la floraison.

- Bouturer les ajugas en prélevant des portions de tiges et en les enfonçant légèrement en terre. Des racines apparaitront rapidemnt à chaque naissance de feuilles.



Repost 0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 07:54

   - Apporter du compost mûr aux hémérocalles.

   - Tous les deux ans, taillez la rue (ruta graveolens) pour lui garder une joilie silhouette.

   - Couper l'armoise abrotanum à 10 cm du sol pour lui garder un port touffu.

  - Couper de moitié les rameaux du caryopteris pour l'empêcher de rester grêle. Ne pas hésiter à couper à ras les tiges les plus faibles pour encourager l'apparition de rameaux plus forts et plus florifères.

   - Rabattre les feuilles du kniphofia au tiers de leur hauteur pour laisser de la place aux nouvelles feuilles.

   - Tailler les hortensias paniculata de moitié afin de leur donner un aspect plus fourni et favoriser ainsi le développement de belles hampes florales.

   - Couper au ras du sol les rameaux de plus d'un an des cornouillers sanguins (leur écorce est plus terne). Cette taille favorisera l'émission de nouveaux rameaux bien colorés.

   - Remonter les frileuses de la cave. Les mettre dans un local lumineux et hors gel et reprendre progressivement leur arrosage.

   - Profiter des branches encore dénudées pour préparer des marcottes (rosier 'Mozart', cornouiller, spirées, piéris, azalées ...).

   - Tailler les bruyères défleuries afin de leur garder une belle forme.

   - Rabattre les buddléias davidii à 30 cm du sol.

   - Réveiller les bulbes (bégonias tubéreux, dahlias,cannas ...) en les posant sur un lit de terreau humide et en les mettant à la lumière.

   - Repiquer des pensées à grosses fleurs en pleine terre. Elles seront en fleurs jusqu'au mois de juillet.


   - Tailler les spirées japonaises à 15 cm du sol.

   - Rabattre les pérovskias à une dizaine de cms du sol au dessus de deux yeux vigoureux. Ainsi taillés, ils fleuriront abondamment.

   - Rabattre les rameaux de la lavatère arbustive à 30 cm. Utiliser les tailles, coupées en tronçons de 15 cm, pour faire des boutures.

   - Donner trois poignées de sang desséché à chaque rhododendron, la floraison sera somptueuse et les feuillage restera bien vert.

   - Rabattre à 30 cm la clématite tangutica.

   - Dès que le sol est dégelé, pailler généreusement les érables japonais avec un épais tapis de feuilles mortes.

   - Couper à ras les touffes de graminées desséchées.

Repost 0