Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 09:25

 

Deux ans que je la surveillais comme le lait sur le feu, depuis qu'un beau matin, j'avais vu une tige pointer à 50 cm du pied mère. Une tige en 2014, deux l'an passé et quatre l'été dernier !!! Trop, c'était trop, le spectre de l'envahissement s'est emparé de mon esprit. La belle avait malheureusement scellé son destin.

Pourtant, dieu sait qu'elle m'avait longtemps fait rêver cette belle renouée (persicaria polymorpha) découverte sur un forum canadien. Imposante, opulente, à longue floraison, elle avait tout pour me plaire même si le nom "renouée" m'a toujours un peu crispée.

 

Mal placée au départ et rapidement déplacée, elle a mis quelques années avant de montrer tout son potentiel. Mais elle a eu vite fait de se rattraper pour former un énorme buisson que je contenais depuis trois ans à 1 m2 au sol x 2 m2 en hauteur. Cette grosse masse n'était d'ailleurs pas sans conséquence sur les plantations voisines.

Alors, cet automne, 10 ans après sa plantation, je n'ai pas hésité plus longtemps, j'ai tout arraché et au vu de ce que j'ai trouvé sous terre, je me félicite. Une souche volumineuse comme une moitié de brouette,

des racines grosses comme mon avant-bras,

mais surtout quelques très longs drageons, 1.20 m pour le plus cavaleur.

 

Je sais déjà que sa belle présence me manquera dans ce massif et que je me prive de plusieurs mois d'intérêt. Mais ce sera l'occasion de redonner de l'espace à quelques belles qui menaçaient d'être étouffées.

 

Les trois jeunes divisions disséminées dans le jardin seront, quant à elles, surveillées de très près.

 

Le gros vide laissé par son arrachage n'a, pour le moment, pas encore trouvé de successeur digne à mes yeux. Un ligustrum panaché et très lumineux (lucidum 'Tricolor' ou japonicum 'Texanum Silver Star') me plairait mais il semblerait que leur rusticité soit un peu limite.

 

Edit du 13 janvier : en octobre 2016, le jardinier canadien Larry Hodgson avait publié un article qui m'avait interpellée et qui m'avait confortée dans ma décision. Merci Christine (des Glaces) de me l'avoir retrouvé.

https://jardinierparesseux.com/2016/10/17/la-renouee-polymorphe-peut-elle-etre-envahissante/

 

 

Repost 0
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 10:04

 

La petite chatte du jardin se joint à moi pour vous souhaiter une année 2017 chargée de belles émotions, de riches découvertes et d'agréables moments.

Que cette nouvelle année vous soit la plus douce possible !

 

 

Repost 0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 08:20

 

Après un long hiver dans la grisaille, est-ce le besoin de ciel et de soleil qui m'a fait reproduire ce mariage de couleurs printanières dans un des massifs du jardin ?

Du bleu pour le ciel

     

     

 

Et du jaune pour éclairer

      

 

Et lorsque jaunes et bleus se côtoient ou se mêlent, c'est une explosion printanière.

 

Repost 0
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 00:03

 

... sur un paysage enneigé, digne d'une carte de voeux.

A tous et à toutes, je souhaite une belle Saint Sylvestre et un passage vers une nouvelle année, pleine de jolies promesses.

Merci pour vos nombreuses visites et tous vos gentils petits mots et commentaires.

voeux-30-dec-14.jpg

 

Repost 0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 09:21

 

Depuis trois jours, je coupe, je taille, je rase pour préparer le jardin au repos hivernal. Vivace après vivace, les massifs perdent du volume et de la hauteur. Un travail, long, répétitif et peu passionnant ... sauf lorsque, coincée entre deux phlox mastodontes, l'oeil rencontre une touffe rouge foncé totalement inhabituelle.

aster-mauve-coeur-proeminent-17-nov-14.jpg

 

aster-mauve-coeur-proeminent2-17-nov-14.jpg

Les neurones en ébullition, je me rappelle avoir transplanté il y a peu à cet endroit un semis d'aster aux fleurs pour le moins étonnantes. La floraison m'avait paru assez courte et pour tout dire, j'avais même failli lui faire prendre la direction du compost.

Mais l'attrait de la non-conformité m'en avait empêchée. Avec précaution, je l'avais extirpé de la vivace dans laquelle il était né et lui avais donné une place qu'il allait devoir mériter dès l'année prochaine.

aster-mauve-coeur-proeminent-30-sept-14.jpg

Je ne sais si cet aster pas banal tiendra ces promesses l'année prochaine mais il est certain que je vais le surveiller de près car il me plaît de plus en plus.


Repost 0
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 09:37

 

Depuis plusieurs années, je broie tout ce qui peut l'être et répand avec jubilation cette manne bienfaisante sur le jardin.  Que du positif : une terre assouplie, aérée et enrichie ; une couverture protectrice ; un désherbage amoindri ; des plantes en excellente santé ...

 

Oui mais ... cet automne de drôles d'oeufs surgissent de toute part dans les massifs abondamment recouverts de broyat.

anthurus-archeri1-12-nov-14.jpg  anthurus-archeri3-12-nov-14.jpg

 

anthurus-archeri5-12-nov-14.jpg

 

anthurus-archeri4-12-nov-14.jpg  anthurus-archer2-12-nov-14.jpg


Oh, je les (re)connais bien ! Ce sont ceux de l'anthurus archeri, la belle étoile de mer qui réjouit en ce moment les sous-bois de la région.

anthurus-archeri6-12-nov-14.jpg

 

Sa bonne tête et ses jolies couleurs sont loin de rimer avec effluves agréables. Il suffit d'une seule étoile pour empester à la ronde la vieille charogne en décomposition . 


Alors, lorsque j'ai découvert fin octobre cette belle "ponte", mes narines en ont frémi d'horreur par avance.

anthurus archeri 24 oct 14

 

Je peux vous assurer que je suis loin d'être déçue.  Une horreur olfactive ! Cet endroit du jardin est pestilentiel. Je vais me dépêcher d'arracher tout ce petit monde, histoire de ne pas être envahie par une armée de boules puantes à l'automne prochain ... si ce n'est déjà pas trop tard.

anthurus-archeri7-12-nov-14.jpg

 

Mais alors, me direz-vous, pourquoi ne pas avoir arraché immédiatement toutes ces étoiles en devenir ?

Tout simplement pour le plaisir d'une photo souvenir.


Repost 0
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 22:45

   

Vous avez vu ce que je vois ?

Des restes d'anémone du Japon défleuries ...

anemone-Splendens1-31-oct-14.jpg

 

... oui ... mais plus bas ... à l'aisselle des feuilles ... vous les voyez ces petites protubérances rondouillettes ?

anemone-Splendens2-31-oct-14.jpg

 

C'est en visitant le très joli jardin d'une amie jardinière il y a quelques semaines que nos yeux étonnés ont été attirés par ces drôles de petits boutons. En regardant de plus près, pas de doute, de nouveaux boutons floraux se préparaient sur certaines tiges.


Rentrée chez moi, direction le jardin. Mêmes promesses sur les tiges fanées de la belle anémone 'Splendens'.

anemone-hupehensis-Splendens-20-sept-13.jpg

Alors avant de vous précipiter sur le sécateur pour faire place nette, un petit examen attentif des tiges défleuries s'impose.

 

Reste à savoir si ces jolies et nombreuses promesses auront le temps de grandir et de s'épanouir. Et ça, début novembre, c'est bien moins sûr.


Repost 0
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 22:30

 

A l'heure où le jardin s'éclaire, une grande partie des plantes est encore plongée dans une semi-obscurité.  Mais dans ce clair-obscur, deux plantes apportent une luminosité incroyable et bienvenue.

 

L'une est un miscanthus sinensis 'Morning Light' placé à l'endroit précis où le premier rayon du soleil automnal caresse le jardin. Voilà une plante qui porte décidément à merveille son petit nom.

miscanthus-sinensis-Morning-Light-23-oct-14.jpg

miscanthus-sinensis-Morning-Light-24-oct-14.jpg

 

Oh, l'idée n'est pas de moi. Je l'ai chipée sans vergogne aucune à une géniale jardinière iséroise raconteuse de jardin. Qu'elle en soit encore chaleureusement remerciée !

miscanthus-Morning-Light-Zeph-8-09-11.jpg

miscanthus sinensis 'Morning Light' au petit matin dans le jardin de Zéphirine

 

L'effet ne sera sans doute jamais aussi spectaculaire que dans son coin de paradis mais la masse claire de mon miscanthus 'Morning Light' dans les premières lueurs me comble de joie chaque matin ensoleillé.

 

Quelques minutes plus tard, c'est au tour des cierges de la cimicifuga simplex 'White Pearl' d'illuminer la pénombre matinale. Et cette année, grâce (!!!) à un mois d'août bien arrosé (117 l), je n'ai jamais eu autant de bougies.

cimicifuga-simplex-White-Pearl-17-oct-14.jpg

cimicifuga-simplex-White-Pearl-18-oct-14.jpg

 

Ce moment magique dure tout au plus quelques minutes. Rapidement, l'astre solaire emplit le jardin et mes deux plantes lampes de chevet s'éteignent et reprennent leur rang de "simples" plantes.

cimicifuga-simplex-White-Pearl-19-oct-14.jpg

 

miscanthus sinensis Morning Light 25 oct 14

 

Nouvelle représentation au prochain lever de soleil.

 

Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 09:20

 

Acheté pour un aster noviae-angliae 'Herbstschnee', cet aster en a la couleur blanche et la taille mais n'en n'a ni le feuillage ni surtout le port ramassé. Il s'est rapidement installé au jardin et s'est vite montré généreux, très généreux, bien trop généreux.

aster-haut-blanc-5-oct-11.jpg

 

Des asters traçants, il en fleurit au jardin mais jamais je n'ai eu une variété aussi agressive. Une vraie calamité ! En quatre ans, un tiers du massif pourpre a été colonisé.

Certes, fin septembre le coup d'oeil est joli mais voir émerger des tiges blanches de toutes parts finit par être inquiétant. Chaque espace libre entre les différentes vivaces a été occupé.

aster-haut-blanc-12-oct-14.jpg

D'une indélicatesse inimaginable, il a même fini cette année par squatter et s'imposer au milieu de certaines plantes. Mais il y a quinze jours, lorsque je l'ai vu niché au coeur même de ma belle euphorbe corrolata, son sort était scellé. Dommage pour lui ... mais il ne fallait pas toucher ainsi à ma favorite.  

aster-haut-blanc-29-sept-14.jpg

 

Je l'ai laissé fleurir tout son soûl, profitant une dernière fois de la belle marée blanche. Et hier matin, sans aucun regret, je me suis attelée à son arrachage.

Jamais je n'aurais imaginé un tel réseau souterrain ! Les longues racines ont rempli une bonne demi-brouette et je suis malheureusement bien  consciente que tout n'a pas été ôté.  Il me faudra sans doute plusieurs années avant d'être certaine de l'avoir totalement éradiqué.

aster-haut-blanc-14-oct-14.jpg

 

J'espère qu'à l'instar de ce sans-gêne, je ne me suis pas montrée généreuse et n'en n'ai pas distribué dans des jardins amis.


Repost 0
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 18:04

 

Planté depuis une dizaine d'années, j'ai dû fondre d'extase devant une vingtaine de fleurs seulement.

Sauvagement grignoté en souterrain par le peuple campagnol, régulièrement brouté par les chevreuils, gelé encore plus régulièrement par les hivers rudes et/ou les gelées tardives, je lui avais promis un autre jardin s'il n'y mettait pas du sien cette année. 

 

Il avait entendu mon exaspération et ce printemps, courageusement, il avait fait preuve de bonne volonté, préparant 6 gros bourgeons dodus ... tous victimes d'une traitre gelée tardive début mai.

 

Je m'étais tue ... mais dans ma tête, son sort était définitivement scellé.

Le bougre a dû percevoir que le vent avait définitivement tourné pour lui.  Il a rassemblé toutes ses forces et m'offre  actuellement une jolie floraison, histoire de me faire revenir sur ma décision.

rosa-Pierre-de-Ronsard-20--juil-14.jpg

rosa-Pierre-de-Ronsard-19-juil-14.jpg

rosa-Pierre-de-Ronsard-21--juil-14.jpg

rosa 'Pierre de Ronsard'

Repost 0