Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 18:04

 

Planté depuis une dizaine d'années, j'ai dû fondre d'extase devant une vingtaine de fleurs seulement.

Sauvagement grignoté en souterrain par le peuple campagnol, régulièrement brouté par les chevreuils, gelé encore plus régulièrement par les hivers rudes et/ou les gelées tardives, je lui avais promis un autre jardin s'il n'y mettait pas du sien cette année. 

 

Il avait entendu mon exaspération et ce printemps, courageusement, il avait fait preuve de bonne volonté, préparant 6 gros bourgeons dodus ... tous victimes d'une traitre gelée tardive début mai.

 

Je m'étais tue ... mais dans ma tête, son sort était définitivement scellé.

Le bougre a dû percevoir que le vent avait définitivement tourné pour lui.  Il a rassemblé toutes ses forces et m'offre  actuellement une jolie floraison, histoire de me faire revenir sur ma décision.

rosa-Pierre-de-Ronsard-20--juil-14.jpg

rosa-Pierre-de-Ronsard-19-juil-14.jpg

rosa-Pierre-de-Ronsard-21--juil-14.jpg

rosa 'Pierre de Ronsard'

Repost 0
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 08:16

 

Cela faisait plusieurs années qu'on cohabitait, lui et moi, sans vraiment se supporter. 

Une graine apportée par les oiseaux sans doute, avait un jour germé au pied d'un sureau. Je ne l'avais découverte que lorsque ses tiges de plusieurs mètres s'étaient mises à coloniser l'arbuste. J'avoue même lui avoir trouvé un certain charme avec ses fleurettes blanches et ses belles baies rondes et rouges qui attiraient les fauvettes du jardin.

 

Puis de nouveaux semis sont apparus, colonisant à leur tour chaque plante leur permettant de se hisser vers le soleil. Tant de sans gêne a commencé à me déranger puis à m'agacer car se faufiler parmi des vivaces et arbustes en pleine végétation pour arracher leur racine pivotante n'est guère aisé .

 

Mais même avec une gouge, impossible de venir à bout du "pied-mère".

Naïvement, j'ai pensé qu'en arrachant régulièrement le feuillage sous le niveau du sol, je finirais par l'affaiblir, l'épuiser et le faire mourir.  

Mais il y a toujours un moment dans l'année où je me laisse déborder et où je baisse un peu la garde. Les tiges ont jailli à nouveau de terre et en l'espace de quelques semaines, ont recolonisé l'arbuste-support ... fleuri ... et fait des graines.

Rageuse, à l'automne j'ai creusé et ai décapité 10 bons centimètres de racine.

 

Avec un pareil traitement, je pensais l'avoir vaincu. Erreur ! Il y a quelques jours, de nouvelles feuilles sont apparues.

bryonia-dioica1-30-mai-14.jpg

J'ai vu rouge ! J'ai commencé à creuser. Devant la taille de la racine, je suis allée chercher le louchet.bryonia-dioica2-30-mai-14.jpg

 

J'ai bataillé une heure durant pour réussir à extirper du sol une longue racine charnue aux mensurations impressionnantes : 40 cm de long et 20 de circonférence pour un poids de plus de 1 kg. 

De quoi amplement justifier le surnom de navet du diable donné à cette bryonia dioica.

bryonia-dioica3-30-mai-14.jpg

 

Alors, un petit conseil : si d'aventure vous croisez un petit semis marbré et poilu, aucune hésitation ni tolérance ; arrachage immédiat le plus profondément possible.

bryonia-dioica4-30-mai-14.jpg


Repost 0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 07:13

 

tulipa-Mary-Ann1-21-avr-14.jpg

 

Non, vraiment non, je ne m'explique toujours pas comment j'ai pu choisir cette tulipe ! Je pourrais me mentir à moi-même et penser que la variété était mal étiquetée. Mais non, il faut savoir être honnête et admettre que 'Mary Ann' est présente dans mon fichier récapitulatif.

 

La photo présentée devait être sacrément trompeuse pour que je choisisse une telle fleur. Plus vraisemblable est le fait que je me sois laissé berner et envoûter par ses faux airs de 'Lady Jane'.

tulipa-Mary-Ann.jpg

Certes, les deux couleurs blanc et rouge sont là. Mais la silhouette ... on n'y est pas du tout, mais alors pas du tout !

tulipa-Mary-Ann2-14-avr-14.jpg

Ramassée sur elle-même (25 cm au plus haut de sa forme), la tête épaisse, rentrée dans les épaules ; tout est massif en elle. On est loin, très loin de l'élégance de 'Lady Jane' balançant sa tête légère et effilée au bout d'une longue tige.


Et j'ose à peine évoquer l'intérieur de sa corolle. Là où elle est d'un blanc virginal chez la belle lady, chez 'Mary Ann' c'est un festival et une débauche de couleurs. Du blanc, du rouge, du jaune, du noir, un soupçon d'orange ... une vraie pizza, de taille XXL, offerte à tous les regards !

tulipa-Mary-Ann3-23-avr-14.jpg

 

D'aucun(e)s vous diront que son feuillage marbré possède un certain attrait

tulipa-Mary-Ann6-21-avr-14.jpg

 

qu'en vieillissant la violence de ses couleurs s'atténue

tulipa-Mary-Ann4-21-avr-14.jpg  tulipa-Mary-Ann5-21-avr-14.jpg

 

Tout cela n'est pas faux mais la vision de cette corolle impudiquement écartelée au sol plusieurs jours durant ne fait qu'augmenter ma déconvenue.

tulipa-Mary-Ann7-21-avr-14.jpg

 

Et comble de tout, TOUS les bulbes achetés en hyper soldes en février 2013 et plantés totalement hors saison - soit 24 - ont fleuri. De quoi remuer le couteau profondément dans la plaie !

Il y a des jours où je me dis que la vie d'une jardinière est vraiment trop injuste ... d'autant que mes belles ladies ont elles aussi été mal étiquetées et se révèlent être des 'Cynthia', certes bien mignonnes mais ... jaune pâle et rouge !

tulipa-clusiana-Cynthia-22-avr-14.jpg


Repost 0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 05:33

 

Trop, c'est trop ! Il en pousse partout, par dizaines, que dis-je, par centaines. Dans la pelouse, au coeur des vivaces, sous les arbustes, dans la haie, entre les pierres .... PAR-TOUT !

Inlassablement je les tire hors du sol, les arrache, les extirpe, la rage au coeur. Mais à chaque jour ses nouvelles levées. J'ai l'impression que jamais cela ne s'arrêtera.

acer-platanoides1-3-avr-14.jpg

Malgré tout, je ne peux m'empêcher d'admirer la vie qui jaillit d'une samare toute sèche puis qui se déploie précautionneusment.

                       acer platanoides samare1 4 avr 14  acer platanoides samare2 2 avr 14

acer platanoides samare3 2 avr 14

 

Une fleur fécondée donne naissance à deux samares. Alors lorsque je vois toutes ces fleurs épanouies, je pense déjà au printemps prochain où tout sera à recommencer.

acer-platanoides-fleur-9-avr-14.jpg

O combien je maudis le gentil donnateur qui nous a légué cet acer platanoides et ô combien je me maudis de l'avoir accepté en rêvant à l'or de son feuillage automnal et à sa magnifique floraison vert anis.

acer-platanoides-11-avr-14.jpg

  

Repost 0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 13:59

 

Finalement il suffisait qu'on parle d'eux, qu'on les prie et supplie pour qu'ils daignent montrer leurs premières fleurs. Il fallait le dire !

Alors, pour les remercier de ce louable effort, ils méritaient bien que je les (re)mette à l'honneur.

bergenia-cordifolia--Rietheim--11-avr-14.jpg

bergenia 'Rietheim'

bergenia-cordifolia--Biedermeier--11-avr-14.jpg

bergenia 'Biedermeier'

bergenia-cordifolia-rose-11-avr-14.jpg

bergenia rose

 

Trop impatiente, je les attendais en fin d'hiver mais il semblerait que comme nous, ils préfèrent la douceur printanière pour sortir de leur torpeur.


Repost 0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 23:30

 

Si une certaine E. passe par ici, qu'elle soit rassurée sur le pouvoir germinatif de ses graines (mais je sais que ni elle ni moi n'en doutions) et surtout qu'elle ne moque pas car j'ai semé TOUTE la cagette de têtes sèches d'ails donnés à l'automne !

allium-chrsitophii1-4-avr-14.jpg

allium-chrsitophii2-4-avr-14.jpg

Et voilà le résultat ! Ca fait beaucoup d'allium christophii tout ça, non ?

 

La jardinière est perplexe.

Que faire ? Eclairicir dès maintenant cette pelouse de semis ou tout laisser en place jusque l'année prochaine et aviser à ce moment-là ?


Repost 0
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 09:00

 

On les dit résistants, pas difficiles pour un sou, fleurissant dans les pires conditions, acceptant tous les sols. On les rencontre couvrant des surfaces impressionnantes, fleurissant dans des pots abandonnés depuis des lustres, survivant dans des jardins autrefois amoureusement entretenus.

Alors pourquoi dans mon jardin refusent-ils de fleurir et de s'étendre ?

 

Je leur ai pourtant proposé toutes les situations que mon jardin pouvait leur offrir.

Soleil, ombre, mi-ombre, rien n'a eu l'heur de leur convenir. J'ai essayé du petit, du gros, du moyen, de la vieille variété comme de la nouvelle. Des amies jardinières sont venues à mon secours en m'offrant des éclats de plantes qui font leurs preuves chez elle ... Rien !!!

En dix ans de cohabitation, à peine ai-je pu admirer deux ou trois fleurettes si mal formées que je n'en n'ai même pas gardé la trace.

 

Et quant au terme couvre-sol qui leur est dévolu, j'en ris encore très jaune. Chez moi, pas la moindre velléité d'étalement ! 

bergenia cordifolia miniature 4 mars 14

bergenia cordifolia miniature : 5 ans de culture

bergernia cordifolia Christine11 mars 14bergenia cordifolia : 2 ans de culture

bergenia-cordifolia-Rietheim-1-mars-14.jpg

bergenia cordifolia 'Rietheim' : 2 ans de culture

bergenia-cordifolia-Biedermeier-4-mars-14.jpgbergenia cordifolia 'Biedermeier' : 2 ans de cuture

 

Edifiant, non ?

Alors vous qui me faites rêver avec ces fleurs printanières si bienvenues au jardin, quel est donc le secret de vos plantes opulentes ?


Repost 0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 10:30

 

Chaleur en hiver,

Fraicheur en été,

Pluies au printemps,

Temps sec en automne ...

Qui oserait prétendre que les jardiniers sont des êtres de paradoxes ?

A tous et à toutes, jardiniers ou jardinières, visiteurs ou visiteuses

Je souhaite une année 2014 chaude ... fraiche ... arrosée ... et sèche !

voeux. 2014

Repost 0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 11:00

 

Après une semaine d'intenses et laborieuses journées, la jardinière, fourbue mais contente d'elle, peut enfin lever le pied. Les vivaces hautes sont coupées, broyées et épandues ; les quelques 600 bulbes sont tous plantés ; les chrysanthèmes sont encapuchonnés ; les tipis façon Monique se dressent ça et là.

tipis-18-nov-13.jpg

Le jardin est prêt pour son long repos hivernal. Et signe que cette fois, l'automne s'achève vraiment : les mangeoires sont toutes opérationnelles et garnies.

mangeoire-papa-13-nov-13.jpg

 

Il était temps, ce matin quelques mini-millimètres de lourde blancheur sont au sol et font ployer les feuillus non encore dénudés, reléguant dans le tiroir des souvenirs cette belle fin de journée d'avant-hier.

scene1-18-nov-13.jpg

 

A ce propos, une idée du nom de cet arbuste rouge feu qui incendiait le jardin sous les rayons du soleil couchant ?

Repost 0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 09:30

 

Absence de fraicheur, pluies et grand vent n'auront pas fait de cet automne le festival de couleurs que j'aime tant.

A peine le prunus incisa 'Kojo-No-Mai' a-t-il commencé à s'embraser que les rafales tempêtueuses l'ont déshabillé.

prunus-incisa-Kojo-No-Mai-22-oct-13.jpg

Idem pour l'euonymus alatus qui cette année avait rosi comme jamais auparavant et que j'aurais bien voulu admirer plus longtemps.

euonymus-alatus-18-oct-13.jpg


Aussitôt doré, aussitôt dénudé ; le petit ginkgo biloba 'Mariken' n'a pas réussi non plus à retenir ses écus d'or sous les violentes bourrasques.

ginkgo-biloba-Mariken-22-oct-13.jpg


Ne me reste de ces fugaces colorations automnales que le souvenir numérique de deux photos.

Repost 0

Rechercher