Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 09:04

... tu fais moins le malin maintenant !!! 30 cm de neige t'ont ôté toute ta superbe. Te voilà décoiffé, noirci, avachi, pourrissant.

cynara-cardunculus-8-janv-11.jpg

 

Rappelle-toi comme tu étais fier et arrogant l'été dernier, brillant dans ta robe argentée, monopolisant tous les regards, écrasant tes voisins et voisines de toute ta hauteur, n'hésitant pas à griffer ceux qui passaient trop près de toi et te manquaient de respect ! Tu n'avais pas une once d'humilité tandis qu'à tes côtés d'autres, moins tape à l'oeil, essayaient d'exister et de se faire une petite place.

cynara-cardunculus-12-nov-10.jpg

 

Regarde non loin de toi le courageux et souvent mal aimé hellébore fétide, toujours droit et vert. La fonte du manteau blanc le découvre tout aussi pimpant qu'à la belle saison. Mieux, il a même profité de son long séjour au royaume du blanc pour gonfler ses bourgeons.

helleborus-foetidus-9-janv-11.jpg

 

Que cela te serve de leçon et t'apporte la modestie qui te fait tant défaut !

Repost 0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 06:44

Il est des travaux que l'on repousse de semaine en semaine. La remise à la verticale de l'arche soutenant le rosier 'Thalia' en était un. Dans les tréfonds de mon inconscient, je devais penser qu'elle se redresserait toute seule un jour !!!

Mais la nature s'est chargé de mon laxisme et les violentes rafales de vent de la mi-novembre ont eu raison de ma procrastination. Elles ont tant chahuté l'arche que celle-ci s'est mise à prendre une inclinaison de très très mauvaise augure.

arche1-12-nov-10.jpg

 

J'ai donc pris mon courage à deux mains.

Impossible de dépalisser le rosier. Je m'en doutais, c'est d'ailleurs pour cette raison que je repoussais cette tâche de jour en jour. La mort dans l'âme, il m'a fallu le tailler, le couper, le massacrer jusqu'à une hauteur d'1 mètre tant ses branches étaient emberlificotées. Et même coupées, ce ne fut pas chose aisée de que toutes les retirer. Par chance, elles ne sont pas épineuses.

 

J'ai pris le soin de recreuser plus profondément afin que la structure soit plus enfoncée. J'en ai profité pour la lester de quelques pierres ... on n'est jamais trop prudent.

En deux heures, l'affaire fut rondement menée et l'arche a repris une position bien plus décente.  arche2-24-nov-10.jpg

 

Mais pour que mon joli rosier et ses centaines de fleurettes blanches débordent à nouveau de son support, il me faudra attendre à nouveau une ou deux (trop) longues années.

arche3-13-juin-10.jpg

Repost 0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 08:53

... Asters en folie ...   automne6-10-oct-10.jpg

 

... couleurs en feu ...  

automne3-13-oct-10.jpg

 

... graminées au vent ...  automne5-10-oct-10.jpg

 

... tapis de feuilles au sol ...  automne4-13-oct-10.jpg 

 ... première gelée blanche ...

automne2 13 oct 10    

... brouillard matinal ...

automne1 14 oct 10   

Pas de doute, l'automne est bien là !

Repost 0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 11:14

 

helleborus-orientalis-13-sept-10.jpg

 

Mars 2010 ?

Nooon ... septembre 2010 !

Eh oui !!!

 

Pour la deuxième année consécutive, le même pied d'hellébore oriental fleurit six mois en avance ... ou six mois en retard.

 

Une seule fleur toute maigrichonne et mal formée avait déjà éclos dès la fin du mois d'août l'année dernière. Ayant transplanté le pied durant l'été dans des conditions pas très idéales (!!!), j'avais pensé l'avoir trop stressé et complètement perturbé dans son cycle de floraison.

 

Mais hier en désherbant, surprise ! la belle était à nouveau en fleurs et sûrement depuis un petit moment déjà. Après inspection détaillée des nombreux autres pieds d'hellébores, celui-ci est le seul à m'offrir un joli bouquet en ce moment.

Bizarre, non ... mais bien agréable.

 

 

Repost 0
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 10:59

Autrefois à l'ombre dense, le massif des Géantes subit maintenant le plein soleil depuis l'abattage du mélèze et de deux arbres fruitiers.

 

Certaines plantes tirent bien leur épingle du jeu et retrouvent avec plaisir une exposition qui leur convient beaucoup mieux. Le cercis siliquastrum et l'amélanchier se sentent pousser des ailes et redressent leur silhouette avachie des années passées. Le viburnum plicatum 'Watanabe' et le viburnum nudum 'Pink Beauty' n'ont jamais autant fleuri. Les phlox, les asters, les linaires ont pris des muscles et se tiennent droits comme des I. La cimicifuga 'Brunette' parade fièrement dans son costume violet foncé des grands jours.

 

Pour d'autres en revanche, la situation devient critique. Sous la morsure des rayons du soleil, la pauvre pulmonaria se recroqueville et grille, le hosta bleu verdit, le hosta vert jaunit, l'omphalodes vert rougit, l'heuchère pourpre verdit, l'heuchère dorée blanchit et la fougère peinte décolore.

coup-de-soleil1-8-juil-10.jpg  coup-de-soleil4-8-juil-10.jpg

 

coup-de-soleil3-8-juil-10.jpg  coup de soleil2 8 juil 10

 

J'espère que les grosses chaleurs de l'été ne malmèneront pas plus méchamment ces pauvres plantes que l'automne viendra délivrer de leur situation délicate.

Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 10:28

Elle le sait pourtant que sans pincement les nombreux anthemis se transforment en grands échalas et se couchent lamentablement à la première pluie.

anthemis-tinctoria-21-juin-10.jpg

 

Elle le sait pourtant que sans soutien certains geraniums s'affalent et bloquent le passage.

geranium-Nimbus-21-juin-10.jpg

 

Elle le sait pourtant que sans taille adéquate le deutzia va se pencher jusqu'à toucher le sol.

deutzia-Perle-Rose-20-juin-10.jpg

 

Elle le sait pourtant que sans solide tuteur la grosse touffe de lupins roses s'ouvre et se répand sur ses voisines au premier coup de vent.

lupinus-polyphyllus-20-juin-10.jpg

 

Elle le sait pourtant qu'aux premiers rayons du soleil le glouton criocère rouge dévore avec appétit les feuilles du pauvre petit lys de la Madone.

lilium-candidum-21-juin-10.jpg

 

Elle le sait pourtant que le généreux rosier grimpant blanc s'alourdit au fil des semaines et fait méchamment pencher l'arche.

arche-20-juin-10.jpg

 

Elle le sait pourtant que sans un arrachage précoce les impatiences géantes colonisent le moindre espace disponible.

impatiens-glandulifera-21-juin-10.jpg

 

Mais non, chaque année, elle espère ... elle se dit que ... elle laisse faire Dame Nature ... et constate les "dégâts".

Alors, candeur, innocence ou ... grosse paresse ?

Repost 0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 21:56

Mes bruyères (calluna vulgaris) me désolent. Une fois de plus.

Avant, par ignorance, je ne les taillais pas suffisamment pour les garder longtemps jolies. Elles devenaient difformes, pleine de vieux bois et fleurissaient de moins en moins au fil des années.

 

Depuis, j'ai progressé et je les soigne comme il leur convient : une petite coupe chaque année après leur floraison, en faisant bien attention de ne pas toucher au vieux bois. Et franchement, j'étais contente du résultat : une jolie silhouette compacte, une floraison abondante.

 

Mais voilà, tout n'est pas toujours rose dans le jardin de berthille.

Cet hiver, il s'est passé un vilain kruk : toutes mes callunes présentent depuis quelque temps des parties brunes. Pas forcément en périphérie, pas forcément dans le sillage d'un vent froid et/ou humide dominant.

Qu'es aquò ? Une gelée trop méchante, une maladie ?

 

callune3-15-avr-10.jpg  calluna1-15-avr-10.jpg

                                   calluna2-15-avr-10.jpg

 

Que faire de toutes ces tiges brunies ? Si je coupe, mes callunes n'auront plus de tête. Sur certains pieds, il ne restera même quasiment plus rien. Impossible de les laisser en l'état, c'est trop moche pour être supportable. Alors ???

Repost 0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 14:40

Cette fois-ci, c'est fini N-I NI ! Je ne planterai plus jamais une seule euphorbe characias (ou consoeurs) au jardin !
Malgré tous mes soins attentifs de jardinière-poule, elles ont encore mal passé l'hiver et ressemblent en ce moment à des squelettes desséchés.
J'ose à peine les montrer.
euphorbe-characias-24-mars-10.jpg                      euphorbe-martinii-24-mars-10.jpg
euphorbia characias                                             euphorbia martinii
euphorbe-panachee-24-mars-10.jpg                                           euphorbe panachée

Pourtant, dès la première gelée, je les avais amoureusement entourées d'une couverture de branches de sapin fichées en terre.
euphorbe-1-dec-09.jpgAinsi protégées des vents froids, des grosses gelées et du poids de la neige, je les pensais bien à l'abri. Et j'espérais une floraison printanière en guise de remerciement.
Bernique ! Certes leur tipi de sapin n'a pas été inutile car elles ne sont pas mortes mais toutes les parties aériennes ont grillé. Bien sûr, elles repartiront de la souche (et encore, pas toutes apparemment). Mais ce n'est pas ce que je veux ! Je les ai plantées pour leur graphisme et leur longue et généreuse floraison vert chartreuse.

Je vais donc les tailler à ras une nouvelle fois puis je les laisserai vivre leur petite vie, comme des grandes. Et l'hiver prochain, pas de protection. Survivront qui voudront ... ou qui pourront.

                                    Souvenirs ...
association4-mai08.jpg                                   euphorbia martinii et tulipa 'Fusilier'

euphorbe-panachee-29-oct-09.jpg

                                    euphorbe panachée
Repost 0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 16:16

Même si le soleil n'est déjà plus qu'un souvenir, il a permis aux bulbeuses printanières de rattraper un peu leur retard.
Tandis que sortent encore les derniers perce-neige retardataires, crocus et iris reticulata s'épanouissent un peu partout dans les plates-bandes et sont gourmandement visités par les premières abeilles.

printemps-20-mars-10.jpg
Repost 0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 09:21

Après nous avoir réjoui les yeux durant le printemps et l'été, les géraniums ne sont pas en reste lorsque l'automne arrive. Du jaune au rouge en déclinant toutes sortes de teintes intermédiaires, ils pimentent le jardin de larges colorées et méritent largement qu'on prenne le temps de les admirer.

                                                         geranium macrrohizum

                                                        geranium 'Nimbus'

                                                           geranium renardii

Leurs teintes très vives composent même de brèves mais très jolies scènes automnales aux chaudes tonalités.
geranium 'Nimbus', festuca glauca, iris germanica, primula acaulis

geranium pratense, euphorbia

geranium sylvaticum 'Mayflower', carex comans 'Bronze', hemerocallis
Repost 0

Rechercher