Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 23:52


Cela faisait plusieurs années que j'hésitais : auxiliaire indispensable à tout jardinier éco-responsable qui se respecte ? (cher) gadget surfant sur la mode écologique ? 
En décembre dernier, le bonhomme à la longue barbe blanche et au manteau rouge a décidé pour moi.


Jusqu'alors, je n'avais pas eu l'occasion de le faire beaucoup travailler.
Mais fin septembre, un cerisier et un mirabellier peu productifs tombent sous la lame de la tronçonneuse. Une fois le gros bois débité, un tas impressionnant de branchages reste à négocier. Habituellement, un gros feu avale tout cela en peu de temps.  


Mais là, l'occasion était toute trouvée pour savoir enfin ce que la machine valait. Branche après branche, tout a été avalé, englouti, sans jamais faillir. Un nombre impressionnant de caisses remplies de petits morceaux de bois ont été vidées.

Toutes ont été répandues sur la longue plate bande à l'ombre du tilleul, là où la terre est la plus pauvre, la plus sèche, la plus compacte. Un bienfaisant matelas de 3 cm d'épaisseur de broyat qui ralentira le déssèchement estival et qui, en se décomposant, enrichira le sol.

Trois semaines plus tard, la présence de moisissure blanche (mycelium des champignons qui vont dégrader la lignine du bois) prouve que le travail de décomposition a commencé.

Merci le Père Noël !
Repost 0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 13:45

Tout doucement, le jardin glisse vers la mauvaise saison. Les gelées marquent les massifs de leur empreinte glaciale et forcent au repos hivernal de nombreuses vivaces. Il faut se dépêcher de profiter des dernières grosses floraisons de l'année.




Repost 0
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 09:27

S'il me parait impensable de concevoir un jardin sans fleurs, il me semblerait également difficile de le concevoir sans baies colorées qui en seront le point de mire ... et une réserve à nourriture pour la gente ailée ... en automne et en hiver.

Cette année, toutes les conditions favorables ont été réunies : les baies abondent et surabondent.

Les très nombreuses grappes rouge sang de la viorne obier (viburnum opulus) attirent le regard. Jusqu'à présent, elles ont toujours été délaissées par les oiseaux, ce qui me permet d'apprécier leur présence très vive lorsque la campagne se pare de blanc.


Le houx (ilex aquifolium) n'a jamais autant porté de fruits. A peine rouges, les premières boules tombées au sol sont immédiatement picorées par les merles. Il y a fort à parier que, tout comme l'année dernière, toutes seront dévorées avant les grands froids.

Le sorbier des oiseleurs (sorbus aucuparia) n'a jamais été autant chargé. Ses branches ploient sous le poids des lourdes grappes rouge orangé. Peu prisées des oiseaux, sauf en cas de disette ou d'invasion de jaseurs boréaux, elles persisteront longtemps sur les branches.


Signe de maturité, l'if (taxus baccata) arborre enfin de nombreuses petites baies d'un rouge un peu translucide. Tout dans cet arbre est toxique à l'exception de ces pulpeuses enveloppes de graines. Elles sont très prisées des merles qui adorent leur goût sucré et ne restent jamais longtemps sur les branches. En une semaine, le garde-manger a été dévalisé.

Quant au malus 'Evereste', lui aussi lourdement chargé, ses petites pommes sont doucement en train de se colorer. Amollies par les gelées, elles feront le régal des bouvreuils durant l'hiver.

Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 18:30

Rien de tel que le brouillard pour rappeler à la jardinière que le premier jour de l'automne est là. Au matin, un brouillard tenace et enveloppant nimbe le jardin. Quelques heures seront nécessaires pour qu'il s'effiloche et cède enfin sa place à un chaud soleil.




Nombreux sont ceux qui font la grimace en pensant à la fuite de l'été ; ce n'est pas mon cas. A nouvelle saison, nouveaux plaisirs. Les journées automnales ensoleillées recèlent encore bien des charmes. Bientôt la palette des couleurs va s'affoler et la nature se mettra à flamboyer pour le plus grand bonheur des yeux.

Repost 0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 10:04

L'année dernière, le tout jeune pied d'helenium automnale m'avait enchantée par sa très longue floraison orange. Cette année, voyant que la plante avait doublé de volume, je me frottais déjà les mains en pensant à la jolie tache orange qui allait illuminer le massif.

Amère déception ! Pourtant, des fleurs, il y en avait en préparation ; et pas qu'un peu même ... mais aucune ne développe ses pétales orange gracieusement retombants.
Les boutons restent verts ou brunissent, certains grossissent bizarrement, d'autres présentent de curieuses excroissances ...



Maladie, dégénérescence, parasite ... ?

Le pied de 'Moerheim Beauty', pourtant tout proche, n'est pas atteint. Ouf !


Repost 0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 09:43

Depuis une quinzaine de jours, les graminées les plus précoces ont commencé leur floraison. Et comme chaque année, elles me ravissent.

Les longs et duveteux plumeaux du pennisetum orientale 'Karley Rose' incitent toujours autant à la caresse. Couverts de rosées, ils scintillent de mille diamants au soleil levant.


Les fines et souples inflorescences argentées de la deschampsia cespitosa 'Tautrager' se balancent au vent et dansent à la moindre petite brise.

Les légers épillets rosés du calamagrostis acutiflora 'Overdam' n'ont pas leur pareil pour capter les rayons et éclairer la sombre haie de thuyas.

 
Repost 0
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 08:00
Ce n'est certes pas la grande fête de Courson mais s'il est un rendez-vous que je ne saurais manquer, c'est bien celui des Journées des Plantes au château de Gerbéviller (54).


Comme chaque année, je m'arrête longuement sur les stands du "Jardin d'Adoué", de "F comme Fleurs" et du "Jardin d'Ode". Et comme chaque année, je repars les bras bien chargés.


Dans le cru 2009, il y a ...

... un peu de pourpre avec Sedum Postman's Pride et Astrancia major 'Venice' ...

... un peu de blanc avec Anemone rivularis et Gillenia trifoliata ...

... un peu de graminées avec Hakonechloa macra 'Nicolas', Holcus mollis 'Albovariegatus' et Elymus hystrix (=Hystrix patula) ...

... un peu de géantes avec Thalictrum dasycarpum, Thalictrum 'Elin' et Phytolacca americana ...

... un peu de hostas avec 'Devon Green' et 'June'.


Repost 0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 12:00

Ils sont actuellement en pleine floraison et forment de jolis coussins très colorés.
Placés en bordure d'un petit muret de pierres sèches, ils retombent et l'habillent durant presque trois semaines.

 

 

En les voyant gentiment s'immiscer entre les vivaces qui les entourent, cela me donne l'idée et l'envie de les intégrer au coeur même de certains massifs. Cela permettrait d'apporter un peu de couleur aux endroits que des vivaces plus tardives fleuriront en fin de saison.

Repost 0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 07:17

Il y a quelques années, j'ai sauvé d'une mort presque certaine un petit piéris 'Forest Flame' qui végétait dans le jardin de maman. La terre, naturellement acide du jardin, ne doit pas être étrangère à cette rapide résurrection.

Il est devenu maintenant un beau jeune homme, plein de vigueur et de santé. Deux branches basses marcottées ont même donné naissance à deux petits rejetons partis vers d'autres lieux.

Forte de ce succès et parce que j'aime beaucoup leur présence, j'ai acheté un nouveau petit sujet pour donner de la couleur à la plate-bande ombragée au pied du tilleul.


Et, il y a quelques semaines, alors que j'étais partie pour acheter les pensées printanières à la jardinierie, des soldes  monstres m'ont tendu les bras au rayon des compositions hivernales.
Quelques piéris, derniers rescapés de la folie acheteuse de l'automne, terminaient là, pitoyablement, leur vie. Certes, ils n'étaient pas bien gros, voire minuscules, mais pour 1.35 euro pièce, on ne peut pas demander l'impossible non plus.

Trois nouvelles variétés ont donc été plantées :
- une variété aux jeunes et lumineuses pousses jaune beurre

- une variété aux plus petites feuilles et aux pousses couleur bronze


- et un minuscule pied à la floraison blanche pourtant déjà très généreuse.

Et, comme un bonheur n'arrive jamais seul,  cette année, il n'y a pas eu de fortes gelées tardives. Les jeunes feuilles n'ont pas grillé et je profite largement des jolies colorations de leur nouveau feuillage.
Repost 0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 09:42

Quelques jours de soleil et le jardin revêt enfin son manteau fleuri. De toute part, les floraisons explosent.
La jardinière ne sait plus où poser les yeux et l'APN, en surchauffe permanente, est au bord de l'explosion.

      


  


      


                              

Repost 0

Rechercher