Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 09:00

Ni le vent ; ni les brumes et brouillards ; ni le froid et le gel ; ni la pluie, le givre et la neige n'ont eu raison de ces dernières fleurs de l'automne.
Deux longs mois plus tard, elles sont toujours debout, à peine plus déplumées, captant le moindre rayon de soleil.

            

  miscanthus 'Silberfeder'                           aster ericoides

 

                     

  pennisetum 'Black Boy'                                                            liatris spicata

                                     
                                       sedum 'Herbstfreude'
Repost 0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 09:00

Il est des plantes que le froid transforme en les colorant vivement.
Difficile de reconnaitre dans cette touffe rose tyrien le tricolore ajuga 'Burgundy Glow' de cet été.

                                  Photo du 20 janvier 2009


                                   Photo du 6 octobre 2008

Couvresol lumineux à l'ombre durant la belle saison ; coloration originale durant les mauvais jours ; acceptant le soleil ou l'ombre d'un feuillu ; se propageant rapidement ; floraison bleu au printemps ; facile à vivre ... pourquoi s'en passer ?
Repost 0
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 08:19

Pluies, brumes, brouillards ... plutôt tristounet le jardin en ce moment après l'immaculé tapis blanc !
Heureusement, quelques plantes mettent un peu de couleur et illuminent cette grisaille.

La première d'entre elles est sans conteste le choisya 'Sundance'. De loin, sa couleur jaune beurre attire immanquablement le regard.


Et même lorsque le gel lui fait baisser la garde, il reste rayonnant et garde tout son attrait.

Au ras du sol, la petite luzule dorée n'est pas en reste. Dans les coins sombres et ombragés du jardin, elle fait merveille à la mauvaise saison, période à laquelle elle est la plus jaune.

Le moindre rayon de soleil met en valeur l'heuchère 'Lime Rickey' ...
... tandis que la bruyère dorée (enfin  mieux taillée) forme une boule lumineuse sur la terre nue.
Repost 0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 09:00

A l'instar de Silène, l'instigratrice, puis de Carzan et d'Anne-Marie,  je continue cet exercice bien agréable.

Côté météo, 2008, tout comme 2007, ne restera pas dans les annales comme une année marquée par un été digne de ce nom. Les phygelius ont encore refusé de fleurir, tout comme l'année passée.
Mais malgré cela, 2008 sera pour moi une année marquante pour plusieurs raisons.


Au printemps, j'ai enfin pu découvrir et admirer la magie de dizaines de rhododendrons en fleurs aux "Jardins de Callunes"



Côté aménagement, j'ai concrétisé une idée qui me tenait à coeur depuis quelque temps : un (tout petit) point d'eau.
Essai très concluant et qui me conforte dans mon envie d'un bassin un peu plus gros.
Je ne suis d'ailleurs pas la seule à apprécier !


Au niveau des plantes, beaucoup de nouveautés, évidemment. Quelques arbustes colorés, des fougères, des vivaces et ... des graminées !
Le pennisetum 'Black Boy' restera mon plus beau coup de coeur. En fleurs depuis les tout premiers jours de septembre ...

... ses longs épis restent encore très décoratifs plus de quatre mois plus tard.


Et par dessus tout, 2008 sera l'année où ce petit journal jardinier aura dépassé les frontières familiales dans lesquelles je l'avais volontairement enfermé.

Merci à vous tous et toutes qui me visitez et me laissez (ou non) un mot, toujours très apprécié.
Et merci tout particulièrement à Danielle puis à Miss Canthus pour l'élan qu'elles ont insuflé à ce blog.
Repost 0
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 08:51

Vent, pluie, neige, et même unpeu de grêle ! Ils ont auront tout subi avec courage ces braves petits hellébores niger. Le froid et les gelées leur ont fait courber servilement l'échine ...

 ... mais au premier radoucissement, les voilà à nouveau fièrement au garde-vous, seules sentinelles lumineuses du jardin hivernal.

Repost 0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 09:27

Jeudi dernier, il est tombé des cordes (26 l). La terre, qui réclamait de l'eau, s'est assouplie. Cela permettait enfin un désherbage en profondeur.

C'était précisément ce qu'il me fallait pour "attaquer", couteau en main, la très longue plate-bande d'iris mauves en bordure de route.
A peine devinait-on des iris sous toute la mauvaise herbe. Je recule toujours ce travail très rébarbatif que je dois faire deux fois dans l'année.

Avant


Quelques heures et cinq brouettes plus tard, cela est quand même plus propre et plus esthétique.

N'y aurait-il pas un couvre-sol (plante ou paillage) dont les iris s'accomoderaient et qui me rendrait la tâche plus aisée ?

Repost 0
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 00:00

Les asters ont été magnifiques cette année. Malgré mes fréquents prélèvements, les pieds s'étoffent d'année en année et forment de belles masses colorées.













  







Les novii-angliae ont même atteint des sommets jamais égalés tant en floraison qu'en hauteur (1.80 m pour 'Harrington's Pink' et deux autres variétés non déterminées). Un tuteurage n'aurait d'ailleurs pas été inutile.



C'est aussi la première année que je trouve des semis spontanés.  Des mauves surtout, de taille moyenne que j'arrache de peur de me voir envahie.

Mais, caché au pied de l'aster 'Lady in Black', un joli petit bébé aux fleurettes blanches attendait que je lui trouve une place de choix.
 















Un peu plus loin, autre découverte : un aster aux curieux pétales très fins et enroulés sur eux-mêmes. Qu'importe le fait qu'il soit (encore) mauve ; ses fleurs originales attirent l'oeil et méritent d'être mises en valeur.


Une raison de plus de ne pas couper trop tôt les fleurs fanées.

Repost 0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 09:00

Je suis frustrée, terriblement frustrée : mon petit euonymus alatus m'a fait faux bond cette nuit.

Il y a trois jours, il était encore pourtant plein de flamboyantes promesses.


Ce matin, quasiment plus une seule feuille sur ses branches.


Aurait-il manqué de soleil pour faire rougir ses feuilles ? Je l'avais placé à mi-ombre comme il est possible de le faire.

J'hésitais déjà à le déplacer ; mais cette fois, c'est décidé, il ira ailleurs, plus au soleil.
Rendez-vous à l'automne prochain pour des couleurs éclatantes ... enfin, je l'espère !

Repost 0
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 22:55



Colchique, crocus d'automne ???
Nooon, crocus sativus ou crocus à safran.

Venu tout droit du Sud-Ouest grâce à un échange avec un producteur de safran, j'étais quand même un peu sceptique quant à son adaptation en sol lorrain.
Par chance, l'hiver 2007 n'a pas été très féroce.

Ce matin, j'ai été toute surprise en  découvrant la première fleur.

La fleur mauve, joliment veinée de violet, passe assez inaperçue. En revanche, les trois longs stigmates rouge vif attirent le regard et sont fascinants ... lorsqu'on sait la valeur qu'ils représentent.



A raison d'environ 300 fleurs pour 1 gramme de safran, je suis loin de pouvoir safraner une paëlla ou une crème brûlée avec la production de mes quatre bulbes.
Repost 0
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 08:47

C'est bien connu, l'automne est la saison des plantations et les jardineries s'en donnent à coeur pour appâter le client ... appâtable ... que je suis.

Cette année, bien que quelques godets de vivaces se soient retrouvés dans mon caddie, j'étais plus à la recherche d'arbustes. Cinq petits nouveaux vont donner de la couleur et habiller le jardin.

- un choisya 'Sundance', très lumineux, qui fera peut-être jaunir de jalousie ses voisins, le physocarpus et le cotinus dorés, trop verts à mon goût.

- un caryoptéris 'Heavenly Blue' dont la floraison assez tardive me permettra de fleurir un coin un peu terne en ce début d'automne.



Pour donner un peu de corps et renforcer la dominante pourpre du "Royaume de l'Empereur Pourpre", deux belles trouvailles :

- weigelia florida 'Alexandra', aux feuilles et aux jeunes tiges pourpres. Il est réputé pour être le plus foncé de la famille.
Il remplacera un rosier moribond et toujours malade.



- berbéris 'Rosy Glow' aux petites feuilles pourpres éclaboussées de rose et de blanc. Le bougre est terriblement épineux mais son magnifique feuillage mérite bien un sacrifice.



















Et pour éclairer un endroit un peu sombre, un prunus laurocerasus 'Marbled White' au feuillage éclaboussé de blanc.

Repost 0

Rechercher