Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 10:04

 

Mmm ... des empreintes de chevreuil dans un massif .... Pas de bon augure, ça. Quelle va être la pauvre plante dégarnie, voire tondue ? 

Ce sera ... le petit lierre en arbre. Dévoré et raccourci. Dommage surtout avec sa vitesse de croissance.

Ce ne sera pas cette année que j'aurai pas le plaisir de le voir tout de rouge vêtu.

 

C'est la première année que je vois du lierre se faire dévorer. Rien d'anormal puisque cette plante fait partie du menu hivernal des chevreuils. Vu la semaine hivernale qui s'annonce, je crains pour mon deuxième sujet.

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 08:51

 

... que tu retournes le tas d'herbe tondue, je te dis bravo, tu en accélères la décomposition ;

... que mr berthille te surprenne à la nuit tombée en train de te régaler des noix à terre, je te dis profites-en, l'année fut faste ;

... que tu te fores profondément la pelouse deci delà, je te dis merci, tu me débarrasses des dizaines de vers blancs présents ;

... mais que tu te mettes à retourner l'herbe comme un vulgaire sanglier, alors là, je dis STOP !

Cela n'est guère esthétique et ne correspond pas à l'idée que je me fais du petit ours au long museau rayé de blanc et de noir de nos campagnes.

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 10:04

 

Hier matin, pressée, je saisis à pleines et mains nues un tas d'herbes arrachées la veille ... et les relâche aussitôt. Aïe, ouille mais qu'est-ce qui m'a "piquée" comme ça ?

Après inspection, pas d'épineux, pas d'orties, pas d'abeille ; rien de particulier sauf un gros carabe dérangé. Et si ...

 

Et oui ! Renseignements pris, c'est bien lui le fautif. Il m'a mordue ! Et jusqu'au sang même ; petite la goutte de sang, je vous rassure. Je peux m'estimer chanceuse car outre la morsure, ce gros insecte (4 cm) projete également de l'acide formique par ses glandes anales en visant de préférence les yeux.

Je le saurai maintenant, monsieur (mais madame aurait agi de même) n'a pas aimé être dérangé.

 

Sinon, à part cela, c'est un insecte bien sous tout rapport que tout jardinier se devrait de protéger dans son jardin. Carnassier, il se nourrit pendant la nuit de chenilles, limaces, escargots, larves d'insectes, taupins ...

Une vieille souche, une planche au frais, un tas de feuilles sèches lui permettront de se trouver un abri diurne obscur très apprécié.

 

Au final, ma mésaventure a eu du bon, j'ai découvert un nouvel allié anti-limaces que je ne soupçonnais pas et que je regarderai d'un oeil plus bienveillant ... mais que je m'aviserai surtout plus de bousculer.

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 11:52

 

Pour l'oseille, je n'ai rien dit ; tes portraits volés sont tellement jolis. De plus, il y avait abondance en la matière et j'étais tellement soulagée que tu n'aies pas mis ton nez dans les jolies salades en devenir.

Pour l'azalée que toi ou tes comparses me taillez scrupuleusement chaque année avant floraison, j'accepte à la rigueur. De toute façon, je n'ai pas le choix. Mais je t'avoue que j'ai quand même grincé des dents lorsque j'ai retrouvé une belle viscosa abaissée de 30 centimètres.

 

Mais là, non, non et non ! Tu as dépassé les bornes des limites mon petit Bayard !

Me grignoter les fleurs d'Arnold Promise' sournoisement, nuit après nuit dans le secret espoir que je ne m'apercevrais de rien ... là, tu te moques de moi !

 

Tu es peut-être gourmand mais tu n'es pas très malin. En laissant une branche fleurie et en déshabillant les autres, tu croyais peut-être que ton forfait passerait inaperçu ?

 

Seraient-ce les effluves délicatement citronnées qui ont guidé tes pas jusqu'au pied de mon joli noisetier de sorcière ?

 

Inutile de secouer la tête et de nier, tes sabots ont laissé de profondes empreintes dans la terre détrempée.

 

Ne souhaitant pas mourir idiote et voulant partager ton plaisir gustatif, je me suis risquée à suçoter une fleur. J'espère que tu sauras appécier mon sens du partage.

Mais quelle déception ! Pas le moindre petit goût citronné. En revanche, une légère amertume et un côté vaguement piquant, persistant en bouche et qui m'a laissé la langue râpeuse durant quelque temps.

 

Tes derniers repas au jardin me laissent à penser que tu aimes ce qui a du corps en bouche. Mon palais étant plus délicat, je te le dis tout net mon ami, tu ne me convieras pas à ta table. Alors  en contrepartie, si tu pouvais  ne pas t'inviter à la mienne et me laisser le spectacle lumineux de mon arbuste en fleurs, cela me ferait extrêmement plaisir.

 

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 01:00

 

Pendant que la jardinière se promenait à la Grande Ville, Bayard le brocard broutait avec délectation son oseille.

 

 

 

Attention l'ami, trop d'acide oxalique n'est pas bon à la santé. 

 

Merci Alain pour ces jolies photos sauvages.

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 10:05

 

Alors quoi ... comme ça, il n'était pas à ton goût le joli nichoir confectionné par mon papa et la benjamine de la famille ? Il a fallu que tu y apportes ta petite touche personnelle.

Je te savais maçonne. Normal, me diras-tu. Lorsqu'on utilise les anciens nids de piverts, il faut les mettre à son goût et adapter la porte d'entrée à sa taille.  Mais de là à rénover entièrement le premier étage d'un nichoir clés en main, il faut avoir du courage, beaucoup de courage. Sans doute que, tout comme pour les maisons d'homme, il y a des modes en matière de décoration de nichoirs.

 

Tout au début, je n'ai pas trop bien saisi. En voyant une tache foncée près du faîte, j'ai cru que le bois se désagrégeait après l'hiver.  Après douze ans de bons et loyaux services, cela ne  m'a pas paru impossible mais quand même un peu étonnée. Mais jour après jour, il se passait des choses et j'observais chaque matin d'autres changements. L'appareil photo et son zoom m'ont éclairée : quelqu'un recouvrait le bois avec de la terre humide.

            

               

 

Et puis un matin, je t'ai aperçue, très affairée. Et tu tapais, tapais avec ton bec sur le nichoir et la tache de terre grandissait, grandissait. 

 

Des semaines durant, tu as accompagné chacun de mes travaux au jardin de tes cris énervés par mon intrusion. Chaque matin, appareil photo, je suivais et gardais trace de l'évolution des travaux de la veille.

Becquée après becquée, coup de bec après coup de bec. Jour après jour, des centaines de coups de bec ! Six semaines d'intense labeur. Quel courage et quelle énergie ! Ton qualificatif de torchepot est loin d'être usurpé !

 

Depuis dix jours, les cris d'alerte se sont tus. Le crépissage s'est arrêté, la façade s'est épaissie d'un bon centimètre de terre maçonnée. Je t'avoue que je préférais l'entrée plus arrondie mais tu dois avoir tes raisons.

 

Maintenant petite sittelle, tu te fais discrète, furtive, silencieuse. Une autre mission t'attend, la plus belle.

Chuut, je te laisse.

 

Edit du 28 mai

Le silence s'est fait durant quelques jours. La vie paraissait même avoir déserté le nichoir. Puis un beau matin, quelques faibles pioupious se sont fait entendre et le ballet incessant des parents apportant la becquée a commencé.

Les piaillements se sont faits plus sonores. Les oisillons se sont enhardis et parfois, un bec  béant apparaissait par le trou du nichoir.  Mais il m'a fallu plusieurs jours pour réussir une photo. Dans l'arbre tout proche, un des deux parents surveillait les alentours et alertait sa progéniture dès que je stationnais trop longtemps.

 

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 08:44

 

Cet hiver, le gros miscanthus 'Silberfeder' a été vilainement malmené. Le vent puis la neige l'ont fait ployer puis se coucher à terre. Lui qui habituellement toisait et animait le jardin du haut de son double mètre durant les mois d'hiver se retrouve désormais aplati au sol.

De quoi perdre toute superbe ... et principal intérêt.

Chambre d'hôte

Je lui avais donc déjà réglé son sort en pensée et projetais de lui faire sa petite coupe annuelle dès la fonte de la neige.

Mais un matin, attendrissement. Sous la grosse masse enneigée se nichait une douillette cachette qui, au vu des empreintes à proximité, avait abrité le sommeil d'un visiteur à poils du jardin.

Chambre d'hôte

Je vais donc patienter et attendre la fin des grosses gelées pour m'atteler à la tâche.

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 15:45

 

Il en est un au jardin qui a bien failli ne pas voir la nouvelle année.

rosa-Vent-d-Ete-3-juil-14.JPG

Mon irritation fut grande le 31 au matin en découvrant que les sangliers avaient trouvé le chemin vers les pommes laissées en pâture hivernale pour merles et grives. Poussés par la faim, ces satanés cochons n'ont pas mis longtemps à découvrir que j'avais arraché un berberis infranchissable et ils se sont engouffrés en file indienne dans cette brèche.

sangliers1-31-dec-14.jpg

Par chance ... et me doutant un peu ce qui me pendait au nez, j'avais protégé, certes inesthétiquement, mais efficacement les toutes jeunes plantations.

scene4 15 dec 14

Mais sur leur trajet, il y avait le petit, tout petit rosier 'Vent d'Eté'. Devant, derrière, à droite, à gauche, des traces profondément enfoncées de sabots. Au milieu,  UNE branche restante.

Je vais devoir le bichonner cette année pour qu'il retrouve un peu de prestance.

rosier-Vent-d-Ete-6-janv-15.jpg

D'autres en revanche n'ont pas eu cette chance. Plié à angle droit, l'hellébore argutifolius qui avait jusqu'alors vaillamment mais difficilement résisté à tous les hivers aura peu de chance de voir son unique tige florale s'épanouir

helleborus-argutifolius-12-janv-15.jpg

Plus aucune trace aérienne du petit lonicera syringantha à la floraison rose réputée si parfumée et qu'une amie m'avait donné à l'automne. A sa place, de profondes empreintes laissées dans un sol détrempé. 

sangliers2-31-dec-14.jpg

D'autres en revanche ont profité de ce labourage précoce pour sortir de leur sommeil et s'entrouvrir quelques jours plus tard sous la caresse tiède du soleil. 

          crocus-sieberi-Tricolor-13-janv-15.jpg  crocus-sieberi-Tricolor-14--janv-15.jpg

 

Les piquets et les fils électriques ont donc refait leur apparition, tristes mais nécessaires guirlandes anti intrusion.

 


Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 10:00

 

La collection automnale de cette année est très flashy. Difficile de passer inaperçue avec un tel manteau surtout lorsqu'on se promène à découvert sur du bois très foncé ! 

 

Dérangée et effrayée, la belle s'est roulée en boule et immobilisée de très longues minutes, dévoilant au passage 4 toupets de poils jaune beurre et de larges rayures noires.

calliteara-pudibunda1-26-sept-14.jpg

calliteara-pudibunda2-26-sept-14.jpg

calliteara-pudibunda3-26-sept-14.jpg

calliteara-pudibunda4-26-sept-14.jpg

calliteara-pudibunda5-26-sept-14.jpg

 

Première rencontre avec la chenille de la pudibonde, ou patte étendue (calliteara pudibunda). Elle donnera naissance à un papillon de nuit blanc grisâtre qui passera bien plus inaperçu que sa chenille.



Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 08:24

 

Et oui, c'est comme ça, au jardin de berthille, seule l'araignée se prend au jeu.

araignee-footballeuse1-16-juin-14.jpg

 

Comment ça vous ne voyez rien ?

Et là, ça va mieux ?

araignee-footballeuse2-16-juin-14.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans Animaux du jardin
commenter cet article