Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 23:50

 

Et oui, voilà ce qui arrive aux audacieuses qui ont osé défier le bonhomme Hiver.

Mi-janvier, l'hiver tardant, la plupart d'entre elles paradaient, toutes fières de hisser des bourgeons floraux déjà bien gonflés. Certaines avaient même eu la folle audace d'épanouir leurs corolles.

helleborus-orientalis-double-blanc-29-janv-12.jpg

 

Fin janvier, le mercure a chuté, chuté ... Sur les roses de Carême, point d'épais manteau neigeux protecteur, juste un fin voile blanc plus esthétique qu'efficace.

Mi-février, la neige s'est retirée. Le jardin est réapparu, nettoyé et ... grillé.

 

Malgré leur apparente robustesse, les hellébores n'ont pas échappé à la morsure acérée du gel.  Ils gisent au sol, brunis et brûlés par douze jours d'intenses gelées.

 helleborus argutifolius 17 fev 12                  helleborus Yellow Wilgenbroek 17 fev 12

 helleborus argutifolius                                      helleborus foetidus 'Yellow Wilgenbroek'

helleborus White Spotted Lady 17 fev 12

  helleborus orientalis 'White Spotted Lady'

  

2012 ne sera visiblement pas l'année des hellébores au Jardin de Berthille ... à mon plus grand regret.

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 08:00

 

Ils ont eu chaud ... enfin ... ils auraient surtout eu très très froid les petits poissons du bassin !

 

Forte de l'hivernage réussi du nénuphar pendant l'hiver dernier, je comptais reproduire la même chose pour les pensionnaires du bassin. 

J'avais même amélioré et peaufiné ma technique. A l'automne, le gros tonneau profondément enterré avait été emballé de plusieurs couches de plastique bulle tandis qu'un épais bloc de polystyrène le fermait.  Avec toutes ces précautions, l'eau ne gèlerait pas jusqu'au fond du tonneau, pensé-je !

 

Le bonhomme Hiver tardant à glacer les eaux du bassin, les poissons ont continué à y batifoler jusque fin janvier sans que je me décide à les déménager dans leurs quartiers d'hiver.

 

Début février, le grand froid est arrivé, brutal et soudain. En trois jours, l'eau du tonneau ne fut plus qu'un glaçon géant. 

tonneau 6 fev 12

 

Sur le bassin également, la glace s'est rapidement mise à s'épaissir. Profond de 50 cm seulement et vu la période de "glaciation" annoncée, il a fallu agir sous peine de retrouver le bassin transformé en iceberg et les poissons en surgelés.


La petite serre, débarrassée de ses portes et de ses rayonnages emboîtant pile poil la surface du bassin, a offert une première protection. Mais bon, même recouverte d'une toile, il ne fallait pas rêver : à -19°, cela n'était pas suffisant. La glace a donc continué à s'épaissir chaque jour un peu plus.

 

Après quelques heures de chauffage pour dégeler la surface du bassin, un aérateur branché sur la pompe a pu être mis en place. Cette acquisition a permis de conserver sous son dôme de polystyrène une petite surface libre de glace permettant les échanges gaz / oxygène.

Le système, très peu onéreux, fonctionne super bien et remplit à merveille son rôle malgré les températures très négatives qui règnent sur la Lorraine depuis douze jours.

aerateur-bassin-12-fev-12.jpg

 

Les poissons, généralement terrés au fond du bassin, se permettent même une petite remontée en surface lorsque les rayons du soleil réchauffent un peu l'atmosphère.

Repost 0
Published by Blandine - dans Bassin
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 07:25

 

Il fait bien froid depuis quelques jours au pied des Vosges. Depuis 5 jours, pas de température positive, loin de là.  La nuit dernière a vu le mercure chuter jusque -17.5°.


Prévoyantes, les petites primevères acaules se sont équipées et ont sorti un joli cache-cou froufroutant.

primevere-26-janv-12.jpg

primevere-28-janv-12.jpg

 

C'est bien la première année que je vois nombre de ces petites fleurs ainsi emmitouflées.

 

Et dans vos jardins,  elles ont aussi de belles écharpes vos petites primevères ?

Repost 0
Published by Blandine - dans Insolite
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 21:37

 

Focus sur un autre massif pour cette nouvelle année : le massif du bassin. Un endroit qui n'était que vilaine pelouse (clic) très ombragée il n'y a même pas deux ans.

massif-bassin1-29-janv-12.jpg

massif-bassin2-29-janv-12.jpg

Du rose, du mauve, du blanc, beaucoup de blanc : aster 'Schneegitter' et 'Snow Flurry', rosier 'Snow Ballet', salvia 'Schneehugel', centaurea 'Amethyst in Snow', boltonia 'Snowbank' ...

Snow, Schnee, que de neiges !

 

 

En ce premier mois de 2012, grâce à l'absence des fortes gelées et de la neige, les petites persistantes (carex, stachys, dianthus deltoïdes) ont encore assez belle allure.

Au coeur du fusain ailé, les branches sèches des monnaies du pape apportent une lumineuse touche de blanc.


Les bruyères d'hiver débutent leur floraison. Les scabieuses, en fleur depuis l'été, les accompagnent courageusement.

 

Drôle de mois de janvier qui n'a vu que quelques jours le bassin pris en glace. Les poissons s'y ébattent toujours, réclamant même leur pitance dès que le soleil réchauffe un peu la surface de l'eau.

Repost 0
Published by Blandine - dans Au fil des mois
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 09:23

Le massif en un seul coup d'oeil

 

massif jaune 31 janv 11massif jaune 28 fev 11

massif jaune 15 mars 11massif jaune 21 avr 11

massif jaune 27 mai 11massif jaune 29 juin 11

massif jaune 26 juil 11massif jaune 29 aout 11

massif jaune 29 sept 11massif jaune 30 oct 11

massif jaune 29 nov 11massif jaune 19 dec 11

 

Bilan :

 

- Mars est le mois que je préfère. En effet, même si cela ne ressort pas bien sur la photo, les bulbes qui commencent à se naturaliser fleurissent par centaines (muscaris, scilles, iris réticulés, jacinthes, anémones blanda).

- Encore un massif trop vert. Les berbéris dorés n'ont pas apporté la touche de jaune que j'espérais ; les floraisons sont souvent noyées au milieu d'une mer verte.

- Planté en trop petites touches, le bleu ne se perçoit pas très bien de loin.

- Mes goûts évoluent : j'aime de moins en moins le jaune d'or.

- Il manque un arbuste haut.

- Je plante trop et trop serré : les plantes ne peuvent pas prendre leurs aises et grandissent étriquées. Il faut que je me discipline mais ... que c'est dur !!!

 

Remanié à l'automne 2010, le massif n'a pas été à la hauteur de ce que j'espérais. J'ai donc repris la pelle à transplanter à l'automne et ai opéré un grand nombre de changements : les jaunes d'or ont été remplacés par des jaunes plus doux ; un noisetier tortueux a été mis en terre ; les plantes bleues ont été rassemblées en plus larges touches ...

Repost 0
Published by Blandine - dans Au fil des mois
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 11:12

 

Fin décembre, voyant la jardinière se tourner vers les belles épineuses, le gros bonhomme à la barbe blanche et au manteau rouge a eu l'excellente idée de surfer sur ce nouvel engouement. Dans les sabots fut déposée la promesse d'une gigantesque et magnifique floraison musquée : au printemps, un rosier 'Paul's Himalayan Musk' prendra ses quartiers ... et ses aises au jardin.

 

Accueillir un tel géant se réfléchit longuement. Vu la vigueur de cette liane, le support doit être costaud de chez costaud. Il ne faudrait pas qu'au premier gros coup de vent automnal, la belle et son support se retrouve piteusement à terre.

 

Mais quel "tuteur' lui trouver au jardin ?

Pas les fruitiers ; la cueillette annuelle des cerises, pommes et autres poires n'a pas vocation à s'apparenter à une séance de piercing.

Pas le cotinus 'Royal Purple', il est bien trop freluquet pour se mesurer à un tel monstre de vigueur.

Pas le catalpa, ses larges feuilles ne supporteraient pas la moindre griffure sans se déchirer et pendre lamentablement.

 

Au fur et à mesure de la recherche, le nombre de candidats potentiels s'amenuise. 

Restent

- le tilleul. Gros et grand, il ne fléchirait pas et offrirait un support largement et hautement suffisant. Deux bémols cependant. Un : l'endroit ne reçoit que très très peu de soleil et de plus, tôt le matin. Deux : la course du soleil risque d'attirer la floraison côté rue, ce qui n'est pas du tout le but recherché.

tilleul 18 janv 12

 

- le noyer. Encore un costaud qui supporterait allégrement ce rosier. Mais tout comme pour le tilleul, l'endroit est très ombragé et peu de soleil arrive au pied de l'arbre.

noyer-18-janv-12.jpg

- l'érable. Moins imposant que le tilleul et le noyer, il accepterait aussi sans broncher ce beau locataire qui lui offrirait une belle floraison en début d'été. C'est l'endroit où il serait le plus en valeur et le plus admiré ... mais l'érable devant être taillé de temps en temps, les épines acérées risquent de poser un problème très piquant.

erable-18-janv-12.jpg

- les juniperus. Ils poussent sur plusieurs mètres le long du talus très pentu. Avec du soleil quasiment toute la journée, l'exposition serait idéale. Mais grandir à l'horizontale conviendrait-il à une liane plutôt habituée à s'élancer vers le haut ? 

juniperus-18-janv-12.jpg

Qu'en pensez-vous ? Cultivez-vous ce rosier ? A quelle exposition ? Sur quel support ? Je suis à l'affût de toute suggestion, conseil et/ou mise en garde afin que mon rêve parfumé et romantique prenne joliment forme.

Repost 0
Published by Blandine - dans A vos claviers
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 22:20

 

Et voilà une année qui se termine pour ce massif. Ce ne fut pas une année de grande gloire mais une année de transition vers ... de nouveaux changements pour 2012.

En prévision : moins de fouillis, plus de douceur dans les jaunes, un peu plus de verticalités.

 

Déplantations, plantations et transplantations furent encore au programme de ce mois de décembre à l'incroyable clémence mais à la forte pluviométrie (223 l).


Mi-décembre, le ciel s'est enfin décidé à l'habiller de blanc pendant deux courtes journées, gommant bon nombre d'imperfections et lui donnant enfin  un visage hivernal.

 

massif-jaune-19-dec-11.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans Au fil des mois
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 09:36

 

A l'heure où le jardin devrait être encore endormi pour quelques semaines, protégé des mordantes froidures par son blanc manteau, le voici qui, dès le premier jour de l'an se croit déjà au printemps et fait son fanfaron.

Au milieu du tapis de feuilles mortes, trois crocus ont pointé leur petit nez mauve pour fêter le passage à la nouvelle année.

crocus-1-janv-12.jpg

 

Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls à présenter des signes de précocité en ce drôle d'hiver : les chatons des noisetiers sont déjà bien longs et bien jaunes ; les bourgeons de la petite spirée 'Fujino Pink' se sont tous ouverts ; les hellébores orientaux sont prêts à s'épanouir.

 

En revanche, les perce-neige qui ont besoin du froid hivernal pour fleurir, ne se manifestent toujours pas, attendant des températures moins clémentes pour ouvrir leurs blanches corolles.

Repost 0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 00:05

 

A vous tous, anonymes, curieux, fidèles, passionnés ou accros,

Qui suivez le feuilleton de mon jardin,

Laissant ou non une trace de votre passage,

Je souhaite plein de bonnes choses pour cette année qui s'annonce.

voeux-2012.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans La déco au jardin
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 06:32

 

A force de ne pas voir le thermomètre chuter, la jardinière se croyait épargnée par le mauvais temps. Certes, boutures et petits godets avaient été mis en situation protégée la semaine dernière mais aucune déco, aucun pot n'avait été rentré.


Ce matin, sous une magnifique averse de neige, je me suis empressée de tout mettre à l'abri. Les grosses gelées peuvent sévir maintenant, toutes les poteries et objets fragiles sont en lieu sûr.

Mes petits oiseaux ne s'enrhumeront pas cet hiver.

 

neige2 19 dec 11 neige1 19 dec 11

Repost 0

Rechercher