Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 23:00

 

Je l'attendais hier, elle est arrivée ce matin. A gros flocons, lourds et mouillés. Heure après heure, la couche s'est épaissie, lourde et collante.

 

Elle a réussi à coucher l'énorme touffe de miscanthus 'Silberfeder'. J'ai du mal à croire que les tiges réussiront à se redresser pour m'offrir le spectable hivernal de leurs beaux épis argentés.

miscanthus-Silberfeder1-22-nov-13.jpg

 

miscanthus-Silberfeder2-22-nov-13.jpg

Elle a fait du thuya boule un thuya pleureur et j'ai peine à imaginer qu'il retrouvera un jour sa silhouette toute rondouillette.

thuya-boule1-22-nov-13.jpg

 

thuya-boule2-22-nov-13.jpg

Mais en bonne fée, elle m'a consolée en m'offrant le spectacle d'une rose-chantilly et d'un joli houx-sapin de Noël.

rosa-The-Fairy-22-nov-13.jpg

 

ilex-aquifolium-22-nov-13.jpg

Repost 0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 11:00

 

Après une semaine d'intenses et laborieuses journées, la jardinière, fourbue mais contente d'elle, peut enfin lever le pied. Les vivaces hautes sont coupées, broyées et épandues ; les quelques 600 bulbes sont tous plantés ; les chrysanthèmes sont encapuchonnés ; les tipis façon Monique se dressent ça et là.

tipis-18-nov-13.jpg

Le jardin est prêt pour son long repos hivernal. Et signe que cette fois, l'automne s'achève vraiment : les mangeoires sont toutes opérationnelles et garnies.

mangeoire-papa-13-nov-13.jpg

 

Il était temps, ce matin quelques mini-millimètres de lourde blancheur sont au sol et font ployer les feuillus non encore dénudés, reléguant dans le tiroir des souvenirs cette belle fin de journée d'avant-hier.

scene1-18-nov-13.jpg

 

A ce propos, une idée du nom de cet arbuste rouge feu qui incendiait le jardin sous les rayons du soleil couchant ?

Repost 0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 10:17

 

Trois chrysanthèmes fleurissent encore au jardin en ce moment. En braves petits soldats automnaux, ils ont vaillamment supporté les quelques gelées blanches de cette dernière quinzaine.


Le premier devait être 'Peterkin'. Visiblement, il s'est trompé de couleur et cela, pour ma plus grande joie. Planté depuis trois ans, il est toujours là et grossit doucettement.

chrysanthemum-double-pourpre-13-nov-13.jpg

Le deuxième est un inconnu troqué à une bourse aux plantes. Perdu l'hiver dernier sous les dents des campagnols (?), j'ai été ravie de le retrouver en mai, apporté par la même généreuse jardinière. Planté hors du massif régulièrement visité, j'espère bien cette fois le retrouver au printemps prochain.

chrysanthemum-Aulnois-10-nov13.jpg

Quant au troisième, objet de toutes mes attentions, c'est 'Edelweiss'. Tout droit déplanté du jardin vosgien de mon amie Christine ce printemps, il n'a pas pris d'ampleur mais a déjà abondamment fleuri.

chrysanthemum-Edelweiss27-oct-13.jpg

 

Seulement voilà, si le petit éclat a bien pris racine dans mon jardin, dans celui de Christine, la maman n'a pas survécu à cette séparation. Et cela, ça me chiffonne car je me sens quelque peu fautive.

Je me fais donc un devoir de réussir à faire traverser l'hiver à cette petite plante toute jeunette afin qu'elle retrouve l'année prochaine le joli jardin vosgien dont elle avait été déracinée.

Mais pour avoir planté à de nombreuses reprises des chrysanthèmes, je sais que j'en perds bien plus que je n'en garde. Alors si des amoureuses de ces belles plantes jardinant dans des régions rudes ont un petit secret pour réussir la mission que je me suis confiée, je suis à l'écoute.


Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 09:30

 

Absence de fraicheur, pluies et grand vent n'auront pas fait de cet automne le festival de couleurs que j'aime tant.

A peine le prunus incisa 'Kojo-No-Mai' a-t-il commencé à s'embraser que les rafales tempêtueuses l'ont déshabillé.

prunus-incisa-Kojo-No-Mai-22-oct-13.jpg

Idem pour l'euonymus alatus qui cette année avait rosi comme jamais auparavant et que j'aurais bien voulu admirer plus longtemps.

euonymus-alatus-18-oct-13.jpg


Aussitôt doré, aussitôt dénudé ; le petit ginkgo biloba 'Mariken' n'a pas réussi non plus à retenir ses écus d'or sous les violentes bourrasques.

ginkgo-biloba-Mariken-22-oct-13.jpg


Ne me reste de ces fugaces colorations automnales que le souvenir numérique de deux photos.

Repost 0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 08:29

 

Première petite gelée blanche de l'automne. 

Epuisé par de longues semaines de présence, l'infatigable geranium 'Rozanne' a baissé pavillon et a largement mérité le droit de prendre une pause de quelques mois.

geranium-Rozanne-31-oct-13.jpg

 

Loin de courber la tête, les roses profitent de ce cadeau de la nature pour revêtir de blanches mais fugaces parures.

Le rosier 'Paris 2000', abondamment saupoudré de blanc, est tout fier de ses nombreux boutons en préparation. Mais auront-ils le temps de s'épanouir ?   

rosa-Paris-2000-31-oct-13.jpg

 

Le rosier 'Astronomia' n'en finit plus de boutonner et de boutonner. Un infatigable aussi celui-ci !  

rosier-Astronomia-31-oct-13.jpg

 

Donné pourtant pour non remontant, 'Baronne de Surcouf' m'offre chaque année quelques roses automnales très girly.  

rosa-Baronne-de-Surcouf-31-oct-13.jpg

 

Abondamment festonnées de goutelettes rondes, les petites roses de 'Little White Pet' sont encore plus délicates qu'habituellement.  

rosa-Little-White-Pet-31-oct-13.jpg

 

Le liseré blanc souligne le joli teint de pêche des larges corolles de 'Sally Holmes'.   

rosa-Sally-Holmes-31-oct-13.jpg

 

Ce premier et gentil coup de semonce rappelle à la jardinière qu'il est temps de rentrer les grosses potées d'agapanthes et les quelques décorations gélives. Tout doucement, le jardin glisse vers des jours bien plus froids.

 

Repost 0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 15:00
   

Nouvel arrivant ce printemps au jardin, l'aster frikartii 'Monch' me manquerait déjà s'il venait à disparaître. Il faut dire que ce bel étoilé ne ternit pas sa réputation et tient largement les promesses encenseuses de ses vendeurs.

 

On le dit hâtif. Sa première fleur s'est ouverte le 17 juillet.

aster-frikartii-Monch-17-juil-13.jpg

On le dit florifère. Chaque tige porte de très nombreuses et grosses fleurs.

aster-frikartii-Monch-14-sept-13.jpg

On dit ses fleurs de belle taille. C'est loin d'être surfait.

aster-frikartii-Monch-24-oct-13.jpg

 

On le dit longuement fleuri. Le 18 octobre, après trois de floraison, les fleurs sont certes finissantes mais offrent toujours une belle tache bleutée. Mieux, quelques timides boutons sont encore en préparation.

aster frikartii Monch 18 oct 13

 

On le dit résistant à l'oïdium. En cette fin d'octobre, toujours pas la moindre petite tache blanc sur son feuillage.

aster-frikartii-Monch-22-oct-13.jpg

 

Mais on le dit aussi versant facilement à la pluie. Cela n'a pas raté ... et cela lui réussit plutôt bien.

aster-frikartii-Monch-25-sept-13.jpg

 

Et on le dit aussi non envahissant, supportant la sécheresse, aimant les terres légères mais cela, seul l'avenir pourra me le dire.


Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 23:53

 

La  jardinière aime l'automne et sa fleur reine au jardin, l'aster. Au fil des années, elle en a donc planté un peu, beaucoup, à la folie, faisant du jardin automnal un champ de fleurs.

scene-asters1-11-oct-13.jpg

 

scene-asters2-11-oct-13.jpg

La jardinière a aimé aussi leurs fleurs qui se transforment en jolies boules de semences et accrochent à merveille les rayons du soleil couchant.

b-aster3_27_nov_07.jpg

Mais à admirer les graines plumeuses et à les laisser s'envoler tout au long de l'hiver, elle s'est exposée à découvrir une multitude de petits semis, glissés entre les pierres de bordure ou nichés au milieu des vivaces compagnes.

Alors, devant ces multiples tentatives d'envahissement, la jardinière est devenue plus sage et s'est résolue à couper les tiges défleuries avant la montée en graines.


Pourtant chaque année, au printemps, elle a la surprise de découvrir des petits semis téméraires qui surgissent de-ci de-là.

Grand coeur mais aussi très curieuse, elle n'a pas le courage de les arracher et leur donne une chance de la convaincre. Une floraison leur est laissée afin de montrer leur minois et mettre en avant leurs atouts. S'ils réussissent l'examen de passage, une deuxième année leur est offerte afin de confirmer leurs qualités.

 

C'est ainsi que cette année, quatre petits nouveaux vont enrichir la palette pourtant déjà variée des étoiles fleuries du jardin.

 

Le premier à accrocher mon regard grandissait au pied de 'Lady in Black'. Il en a conservé la taille, la forme des fleurs et le petit coeur couleur framboise. Quel dommage qu'il n'en n'ait pas gardé la teinte sombre du feuillage et des tiges !

aster-mauve-coeur-framboise-8-oct-13.jpg

 

Celui-ci, de taille moyenne, m'a fait fondre avec ses grosses fleurs rose fifillle.

aster-moyen-rose-2-oct-13.jpg

 

Le troisième d'une quarantaine de centimètres, m'a séduite par son port original. Loin de former une boule ronde et lisse, ses tiges pointues jaillissent du sol comme un feu d'artifice. 

aster-moyen-blanc-8-oct-13.jpg

 

Mon coup de coeur est pour le dernier, d'une vingtaine de centimètres de haut. Ses petites fleurettes rose très pâle s'épanouissent sur des tiges qui préfèrent visiblement l'horizontale à la verticale. Aurait-il récupéré quelques gènes semi-rampants chez 'Snow Flury' son tout proche voisin ?

aster-nain-rose-tres-pale-8-oct-13.jpg

 

Avouez qu'il aurait été dommage de ne pas leur avoir donné une chance.

 

Repost 0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 11:55

 

Voilà trois mois qu'elle m'enchante cette belle et imposante persicaire. Trois mois qu'elle  embellit et marque de sa présence ce coin du jardin. Le petit godet de 9 x 9 acheté en 2006 s'est transformé en un buisson compact de 1.50 m de large et de 2 m de haut.


Mi-juin c'est un nuage d'épis bien blancs portés par des tiges solides que les fortes et interminables pluies du mois de mai n'ont pas réussi à faire ployer.

persicaria-polymorpha-18-juin-13.jpg

 

Alors que le miscanthus voisin se couche et se relève sous les assauts des bourrasques orageuses, elle encaisse les coups et reste digne.

persicaria-polymorpha-25-juin-13.jpg

 

Fin août, les épis blancs commencent légèrement à rosir.

persicaria-polymorpha-26-aout-13.jpg

 

Mi-septembre, il n'y a plus une seule once de blanc mais une teinte mêlant rose et beige verdâtre donnant toutefois plus une impression de fleurs fanées que de jolie défloraison.

persicaria-polymorpha-13-sept-13.jpg

 

Puis insensiblement le vieux rose s'est imposé redonnant à la plante une seconde "jeunesse" et un bel intérêt décoratif.

20 septembre

persicaria-polymorpha-20-sept-13.jpg

 

25 septembre

persicaria-polymorpha-25-sept-13.jpg

 

Et en ce petit matin d'octobre, effleuré par la lueur du soleil levant, le rose a pris une teinte fauve très automnale ...

persicaria-polymorpha-2-oct-13.jpg

 

... parfaitement en accord avec les jeunes épillets du miscanthus sinensis 'Silberfeder' tout proche.

persicaria-polymorpha-et-miscanthus-Silberfeder-2-oct-13.jpg

 

Alors, convaincu(e)s ?

Son p'tit nom ? Persicaria polymorpha

Repost 0
Published by Blandine - dans Coups de coeur
commenter cet article
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 10:30

 

Juillet a été incontestablement le mois de la belle Sally Holmes. Pendant trois longues semaines, les larges corolles de ce gros rosier se sont épanouies, supportant pluie et soleil avec tout autant de grâce.

 

Maintenant défleuries, les grosses têtes des allium 'His Excellency' vont rester en place, poursuivant le spectacle avec leurs grossses bouilles rondes.  Moins hauts et plus légers, les allium christophii  ont pris le relai.

 

Les tanacetum niveum 'Jackpot' m'ont généreusement offert une multitude de fleurettes blanches pendant plusieurs semaines. Je ne comprends décidément pas pourquoi on ne rencontre pas plus souvent cette plante dans les jardins. Mis à part ses semis parfois trop nombreux, je ne lui trouve que des qualités.

 

Du côté des bleus,  le geranium 'Nimbus' a continué à fleurir et à s'étaler ; les épis très foncés de la salvia nemorosa 'Caradonna' se sont succédé, nouveaux et défleuris se mêlant sans que cela soit inesthétique ; la campanula persicifolia a débuté sa floraison qui se prolongera sur plus de trois mois ... pour peu que je n'oublie pas d'ôter au fur et à mesure toutes les fleurs fanées.

 

Et même si quelques aménagements sont à prévoir, juillet m'a apporté de belles satisfactions.


massif-bleu-blanc-2-juil-13.jpg

Repost 0
Published by Blandine - dans Au fil des mois
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 12:50

 

Gravement atteinte par une persicarite aiguë depuis qu'un pépiniériste bayonnais m'a inoculé le virus il y a quelques années, je n'ai de cesse de chercher des variétés différentes. Et à ce jeu, parmi la quantité de cultivars tous plus attirants les uns que les autres, le vendeur est parfois plus gagnant que l'acheteur !

 

La première arrivée au jardin fut 'Taurus' et sa couleur rouge carmin.

persicaria-amplexicaulis-Taurus-14-sept-13.JPG

 

L'année dernière, 'Firedance', de couleur rouge cerise, s'est introduit subrepticement au milieu d'un pied d'aster troqué.

persicaria-amplexicaulis-Firedance-14-sept-13.JPG

 

Et ce printemps est arrivée 'Blackfield' au rouge sombre.

persicaria-amplexicaulis-Blackfield-14-sept-13.JPG

 

Trois plantes, trois couleurs différentes ... enfin, d'après les descriptions car en réalité, posés côte à côte, il faut bien avouer que les trois épis ne présentent pas des différences flagrantes, n'est-ce pas ? A peine devine-t-on 'Blackfield' légèrement plus foncée et Firedance' très légèrement plus claire.

persicaria amplexicaulis rouges 14 sept 13

'Blackfield', 'Firedance', 'Taurus'

 

Effet de jeunesse des deux premières ? Mouais ...

Quoiqu'il en soit, ces trois variétés ne déméritent pas et j'ai hâte que les deux nouvelles arrivées mettent le feu au jardin comme le fait la belle 'Taurus' en cette matinée triste et pluvieuse. 

persicaria amplexicaulis Taurus 16 sept 13

 

Repost 0

Rechercher